mardi, 23 décembre 2008

The Colors of Space - Marion Zimmer Bradley - 1963

bibliotheca the colors of space

L'humanité a réussi à atteindre les étoiles grâce à des vaisseaux dépassant la vitesse de la lumière, leur permettant d'atteindre des systèmes solaires très éloignés. Mais cette technologie n'est pas sienne. Les Lhari, une espèce extraterrestre, a développé le voyage interstellaire et garde bien pour elle le monopole très bénéfique sur l'exploitation de cette technologie. Et si tout cela, tel que le suspectent certains humains, contiendrait plus de secrets que cela, voire même des dangers pour l'humanité. Certains pensent même que l'humanité devrait se rebeller en développant sa propre voie ou à dérober le secret des Lhari, afin de récupérer une indépendance menacée. Tels sont entre autres les propos de l'amiral Steele, propriétaire d'une flotte interstellaire sur la planète Vegan. Un jour son fils, Bart Steele, après avoir été gradué à l'académie stellaire, rentre chez pour retrouver son père mort assassiné. De plus tout indique que lui aussi est en danger de mort. Il fuit pour rejoindre un groupe clandestin qui a prévoit d'infiltrer un vaisseau Lhari afin de leur dérober leurs secrets.

The Colors of Space est l'un des premiers romans de l'écrivaine de science-fiction américaine Marion Zimmer Bradley, un roman bien évidemment moins développé et abouti que ses œuvres futures. Toutefois on y retrouve les qualités narratives de l'auteur et le portrait d'un héros, Bart Steele, au développement intéressant suite à la perte de son père et à l'évolution de sa vision de la place de l'être humain dans l'univers au fil de ses aventures. La description de cette humanité technologiquement dépendante d'autrui reflète encore aujourd'hui la problématique de nombreux pays pauvres de ce monde tout aussi dépendants technologiquement de pays plus riches. Il n'empêche qu'il s'agît avant tout d'une œuvre juvénile qui, aujourd'hui, garde plus une valeur anecdotique.

Aucune traduction française de ce roman ne semble exister à ce jour.

Le roman The Colors of Space, aujourd'hui, s'adresse surtout aux amateurs du genre et fans de l'écrivaine Marion Zimmer Bradley.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- The Door Through Space - Marion Zimmer Bradley (1961), présentation
- Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) - Marion Zimmer Bradley (1973), présentation
- Les survivants (The Survivors) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation
- Les ruines d'Isis (The Ruins of Isis) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation

mercredi, 27 juin 2007

Les ruines d'Isis (The Ruins of Isis) - Marion Zimmer Bradley - 1979

bibliotheca les ruines d isis

Isis est une planète qui abrite un matriarcat, càd. une société dans laquelle les femmes dominent et les hommes sont considérés comme inférieurs. Ce qui en fait une planète plutôt exceptionnelle et quasi unique dans l'univers connu. Mais Isis abrite également de très anciens vestiges, des ruines, qui pourraient dater de l'époque des bâtisseurs, un peuple légendaire qui aurait peuplé toute la galaxie deux millions d'années avant les hommes. En vue d'étudier ces ruines, l'Unité, fédération regroupant des centaines de planètes, décide d'envoyer sur Isis un couple d'universitaires: l'archéologue Dal Malocq et sa femme Cendri qui est ethnologue.  Les deux savants débarquent sur une planète soumise à de nombreux séismes, à un moment où la Mère d’Isis est mourante, et où deux Pro-Matriarches, Vaniya et Mahala se disputent la succession au pouvoir. Tout cela retarde le début des recherches de Dal qui commence fortement à s’impatienter. Dal, en tant qu'homme, n'obtient quasi aucune considération et sa femme Cendri est plus intéressée à étudier la société actuelle d'Isis que ses ruines du passé. Elle en profite de sa condition de femme afin de mener ses à bout. L'étrangeté des lieux ira jusqu'à créer de vives tensions au sein du couple. Cendri commence d'ailleurs à douter des véritables motivations de son mari: sa mission est-elle réellement archéologique ou alors cache-t-elle un but plus politique?

Ecrit en 1979 Les ruines d'Isis clôt le Cycle de l'Unité sans que ce dernier volet ne soit réellement en rapport avec les deux romans précédents qui sont Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon, 1973) et Les survivants (The Survivors, 1979). En effet Marion Zimmer Bradley ne fait que réutiliser l'univers de l'Unité pour nous raconter une histoire tout à fait indépendante. Mais Les ruines d'Isis servent avant tout à l'écrivain féministe Marion Zimmer Bradley à décrire certaines de ces réflexions sur la condition de la femme par rapport à l'homme dans la société, et cela en inversant totalement les rôles de chacun. Hélas de ce point de vue la réflexion est un peu simpliste et bien peu subtile. La relation entre le personnage de Dal et son épouse Cendri sont bien trop caricaturaux. Et il est bien dommage que ces propos finalement ne font que totalement éclipser l'intrigue réelle du livre qui ne semble exister que pour la forme. D'autres aspects plus attachés au genre de la science-fiction et du space-opera sont un peu trop naïfs. Il n'empêche que ce roman reste agréable à lire et est plutôt divertissant.

Les ruines d'Isis est loin d'être le meilleur livre de Marion Zimmer Bradley. Dommage.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- The Door Through Space - Marion Zimmer Bradley (1961), présentation
- The Colors of Space - Marion Zimmer Bradley (1963), présentation
- Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) - Marion Zimmer Bradley (1973), présentation
- Les survivants (The Survivors) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation

mardi, 13 février 2007

Les survivants (The Survivors) - Marion Zimmer Bradley - 1979

bibliotheca les survivants

Après les événements décrits dans Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon, 1973), Dane et Rianna vivent ensemble sur une planète de l’Unité. Rianna y fait son rapport sur ce qui s’est passé sur la Lune Rouge pour sa hiérarchie de recherche, alors que Dane tente de passer le temps comme il peut. Sur terre il aimait l’aventure, il était de tous les défis, mais dans l’Unité la vie est parfaitement régulée et sécurisée de tout point de vue. Et pour un aventurier comme Dane, cela est source d’un ennui immense. Il a besoin de ces poussées d’adrénaline, à un point qu’il regrette même la période passée sur la Lune Rouge. Mais un beau jour Aratak, un proto-saurien ancien compagnon de chasse également présent lors des aventures précédentes de nos deux héros, débarque et vient proposer à Dane et Rianna une mission des plus dangereuses. Le fait qu’ils aient réussi à survivre à la Lune Rouge fait d’eux les candidats idéaux pour cette mission. Belsar IV est une planète primitive dont la population est constituée à la fois de proto-sauriens et de proto-simiens qui semblent cohabiter dans un certain équilibre, cas unique dans la galaxie dû au fait qu’une espèce intelligente va tout faire pour s’imposer face à une autre espèce intelligente et ainsi ,par les années, il y a généralement une des deux espèces qui disparaît ou alors régresse. Mais là n’est pas le problème. Cette planète est depuis peu surveillée par l’Unité, mais les équipes de surveillance disparaissent mystérieusement sans laisser de trace. Dane, Rianna et Aratak ont pour mission de découvrir ce qui se passe sur Belsar IV et sont dépêchés sur place. Malgré les apparences ce monde arriéré recouvert de jungle est riche de dangers pour nos héros qui devront sans cesse lutter pour leur survie afin de découvrir les mystères régnant sur ces terres.

Les survivants reprend les mêmes personnages décrits dans Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) paru en 1973 en leur faisant vivre une nouvelle aventure entre science-fiction, space-opera et fantasy ; ce mélange de genres étant devenu le créneau de l’auteur Marion Zimmer Bradley. Les événements décrits dans cette suite se situent dans le temps directement après ceux décrits dans le premier roman. Marion Zimmer Bradley, ici toujours aidée par son frère Paul Edwin, nous conte une histoire dans l’exacte lignée des aventures précédentes : beaucoup d’aventures, de mystères, de combats, de dépaysements, des héros attachants et bien développés. Le récit est admirablement monté, en nous faisant découvrir au fil des nombreuses péripéties des héros de ce roman la réalité et l’histoire de cette planète mystérieuse qu’est Belsar IV, une histoire faite de civilisations disparues et d’interventions extra-terrestres oubliées depuis longtemps. Donc une suite bien réussie et très efficace qui finalement n’a pour seul défaut que le fait de n’apporter que peu d’originalité à cette série.

Il est à noter que même si les personnages sont les mêmes et qu’il est souvent fait référence aux aventures passées, ce roman peut être lu indépendamment du premier dans la mesure où il s’agît ici d’une aventure bien distincte.

Pour les amateurs de space-opera.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- The Door Through Space - Marion Zimmer Bradley (1961), présentation
- The Colors of Space - Marion Zimmer Bradley (1963), présentation
- Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) - Marion Zimmer Bradley (1973), présentation
- Les ruines d'Isis (The Ruins of Isis) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation

mercredi, 06 décembre 2006

Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) – Marion Zimmer Bradley - 1973

bibliotheca chasse sur la lune rouge

"Honneur aux Maitres de la Chasse ! Honneur aux chasseurs ! En cette neuf cent soixante-quatrième chasse de notre illustre histoire, quarante-sept membres de notre espèce ont chassé vaillamment d'Eclipse en Eclipse, et dix-neuf ont déjà rejoint leurs illustres ancêtres ! Honneur aux Proies Sacrées ! Soixante-quatorze nous ont combattus vaillamment, nous offrant ainsi une splendide Chasse, et, pour la trois cent quatre-vingt-dix-huitième fois, elles ont au moins eu un survivant, qui a été amené ici, en sorte que vous puissiez voir les récompenses qui attendent une Proie victorieuse. Proies Honorables et Sacrées, nous vous saluons au début du neuf cent soixante-quinzième cycle de Chasse de cette ère. La chasse commencera a l'aube !"

Dane Marsh est en train de faire le tour du monde en voile en solitaire. Les défis, Dane Marsh il les adore. Hélas pour lui, que ce soit le tour du monde en voile, l’escalade de l’Everest et d’autres, tout a déjà été fait. Mais encore Dane Marsh ignore qu’il se verra bientôt tenter un défi que nul autre Terrien, ou du moins le croit-il, n’a jamais réussi auparavant. Alors qu’il flotte sur son voilier en toute solitude à travers l’Océan Pacifique, il aperçoit un soir une étrange lumière dans le ciel. Il tente de trouver des explications à ce phénomène, mais en vain. Jusqu’au moment où la lumière commence à s’approcher de lui en prenant de plus en plus la forme d’une soucoupe volante, certainement extra-terrestre. Et cette soucoupe en veut à Marsh directement qui se fait enlever sans pouvoir opposer de résistance.
Dane Marsh se réveillera plus tard à bord du vaisseau dont l’équipage appartient à une race d’extra-terrestres aux allures félines. Il apprendra que ce sont des Mekhars, des esclavagistes de l’espace. Il sera vite transféré dans une cage avec d’autres prisonniers, butins des Mekhars, tous issus de planètes différentes et destinés à être vendus comme esclaves. Dane sympathise vite avec Rianna, une scientifique de type humain, Dallith, une humaine aux pouvoirs de télépathie, et Aratak, un reptilien adepte de philosophie. Les Mekhars ont implanté des disques translateurs dans le cou de chaque prisonnier afin de leur permettre de communiquer entre eux. De plus les prisonniers sont plutôt bien traités et que les Mekhars manquent de prudence dans leur tâche de garder le groupe de prisonniers. Dane décide alors, avec l’aide de ses nouveaux compagnons d’organiser une rébellion. Or ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que les Mekhars n’attendent que cela afin de pouvoir distinguer les prisonniers qui deviendront esclaves, de ceux, les plus combatifs, qui seront vendus comme proies aux Chasseurs de la Lune Rouge.
Car tel est le sort réservé à nos héros : participer à une chasse en tant que proie, et face à eux, une organisation de Chasseurs redoutables dont personne ne sait rien, sauf qu’ils promettent toute richesse aux rares qui réussissent à leur survivre.
Pour Dane Marsh et ses amis commence alors une course pour la vie dans laquelle ils devront user de beaucoup de ruse et de confiance de l’une envers l’autre pour survivre.

Chasse sur la Lune Rouge a été écrit en 1973 par la célèbre écrivaine de science-fiction Marion Zimmer Bradley en association avec son frère également écrivain, Paul Edwin Zimmer. Ce très bon roman commence hélas un peu lentement. En effet la partie sur la Chasse proprement dite, la plus attendue et la plus intéressante, ne représente qu’une faible partie de l’œuvre (le tiers environ). Mais les écrivains s’attardent avant tout à bien décrire leurs personnages, ainsi que les différentes interactions entre ces personnages, avant d’arriver au point culminant du roman. Une Chasse pour la vie ou pour la mort, mené à tambour battant, dans laquelle on nous décrit bien le stress des participants ainsi que les tensions qui apparaissent entre eux. Les héros du roman se feront chasser pendant onze jours sans savoir jusqu’au bout à quoi ressemblent exactement les Chasseurs et de quoi ils sont capables. Et cela jusqu’au combat final.

Chasse sur la Lune Rouge a donc tous les attraits d’un bon roman de space-opera. Beaucoup d’aventures, de tension et tout autre chose qu’il faut au genre. Marion Zimmer Bradley en profite également d’étoffer son histoire de questions plus philosophiques, et on reconnaît facilement dans le descriptif des combats tous d’un style bien épique la plume de son frère.

En 1979 sortira une suite à ce roman nommé Les survivants (The Survivors, 1979), toujours écrit avec la collaboration de son frère Paul Edwin Zimmer. Les ruines d’Isis (The Ruins of Isis, 1979) est un roman souvent associé aux deux précédents, même s’il ne constitue pas une suite réelle de ceux-ci (Cette pseudo-série est connue en France sous le titre du Cycle de l'Unité).

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- The Door Through Space – Marion Zimmer Bradley (1961), présentation
- The Colors of Space - Marion Zimmer Bradley (1963), présentation

- Les survivants (The Survivors) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation
- Les ruines d'Isis (The Ruins of Isis) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation

mardi, 10 octobre 2006

The Door Through Space - Marion Zimmer Bradley - 1961

thedoorthroughspace1

L'Empire terrien englobe plus de la moitié des planètes de la galaxie. C'est un régime pacifique qui s'accroît via des accords politiques et commerciaux, et non pas par des invasions militaires. Il n'y a jamais eu dans toute l'histoire de l'Empire de guerre ouverte entre différentes planètes. Pourtant des tensions existent bel et bien. Les habitants des différents se sentent commercialement exploités et des révoltes se préparent. Tel est le cas de la planète Wolf, un monde qui se meurt sous son soleil rouge et froid. Un monde déjà vieux alors que l'humanité connaissait son aube sur Terre.
Race Cargill est un agent secret terrien posté depuis des années sur la planète Wolf. Suite à une vieille histoire le confrontant à Rakhal, son meilleur ami, collègue et beau-frère, Race s'est retiré du travail de terrain pour occuper un poste purement administratif à l'utilité douteuse. Il s'est enfin décidé de quitter la planète Wolf lorsqu'il est d'urgence appelé par son supérieur Magnusson. Il semblerait que Rakhal soit de retour sur Wolf et qu'il s'est joint aux mouvements d'indépendance de la planète. De plus il a kidnappé et enlevé sa fille à sa mère, la soeur de Race. Après des années de bureau, Race Cargill décide de reprendre du service et part chasser Rakhal à travers la planète. En chemin il sera confronté à de multiples dangers, et cela sur une planète aux rites tranges et cruels, où rien n'est jamais comme il paraît. Une femme mystérieuse qui apparaît de temps à autre, des sectes aux cultes mystérieux propageant des jouets aux pouvoirs maléfiques, et derrière tout cela se cahce un grand secret convoité par de nombreuses personnes.

The Door Through Space, le second roman de la romancière américaine Marion Zimmer Bradley, est du space-opera, habile mélange entre les genres de la science-fiction et du fantasy, mélange dans lequel l'auteur a excellé depuis. Le voyage de Race Cargill à travers Wolf et sa rencontre avec la culture local sont très passionnants. Le style est fluide et bien efficace. Marion Zimmer Bradley a réussi à créer en finalement assez peu de pages un monde complet, tout à fait crédible, exotique à sa façon et toujours intéressant. Outre l'action et l'univers de Wolf Marion Zimmer Bradley met beaucoup l'accent sur la psychologie du personnage, ce qui différencie cette oeuvre de nombreuses autres du même genre où on a l'habitude de suivre un héros qui est en tous points parfait. Ici on assiste aux doutes, aux peurs, aux incertitudes de l'héros face à ce qui se trame. Le héros Race Cargill est d'ailleurs lui-même le narrateur du roman. Mais cela n'est pas la seule originalité de ce roman. On constate aussi que le sexe, ou du moins les scènes à caractère sexuel, est très présent, ce qui à l'époque et dans ce genre était plutôt rare. Certaines images sont très implicites à ce niveau, mais bien sûr elles évoquent plus que ce qui est réellement décrit.

Un space-opera plutôt intéressant, hélas non traduit en français.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Chasse sur la Lune Rouge (Hunters of the Red Moon) – Marion Zimmer Bradley (1973), présentation
- Les survivants (The Survivors) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation
- Les ruines d'Isis (The Ruins of Isis) - Marion Zimmer Bradley (1979), présentation