samedi, 15 mars 2008

Franc-sorcier (Madwand) - Roger Zelazny - 1981

bibliotheca franc sorcier

Suite aux aventures relatées dans L’enfant tombé de nulle part, Paul Detson se fait petit à petit à sa nouvelle vie de sorcier au sein du château de Rondoval en étudiant la magie à travers les livres laissés par son père. N’ayant jamais été apprenti, Paul Detson est ce qui s’appelle un franc-sorcier, une classe particulière du métier regroupant des sorciers très puissants mais aux pouvoirs confus. La vie suit son chemin jusqu’au jour où un autre sorcier apparaît de façon mystérieuse dans son château après avoir déjoué tous les systèmes d’alerte mis en place par Paul, et cela avec pour unique but de le tuer. Mais Paul réussit à déjouer cet attentat en laissant pour mort son adversaire. Désormais il sait que sa vie ne pourra pas continuer ainsi. Des choses se trament contre lui et il doit pour survivre découvrir de quoi il s’agît. A cette fin il se rend au grand rassemblement de sorcier ayant lieu en la ville de Belken. En chemin il rencontre un très vieux sorcier qui l’aidera à suivre son rite d’initiation, mais aussi un étrange inconnu, sorcier également, qui semble vouloir l’aider en vue de sombres desseins. De plus d’étranges rêves commencent à hanter les nuits de Paul. Mais la route vers la vérité sera longue et Paul devra affronter de multiples dangers.

Comme énoncé précédemment Franc-sorcier est la suite de L’enfant tombé de nulle part (Changeling, 1980), du moins une suite plutôt vague. Roger Zelazny reprend le récit là où le premier récit s’est arrêté, mais cette suite prend une toute autre forme que celle du premier volume, à un point où l’on peut se demander pourquoi Zelazny en a fait une suite. Il s’agît ici en effet de heroic fantasy pur et dur. L’un des principaux défauts du premier volume était le fait que le monde fantastique développé par Zelazny n’était que très peu travaillé. Ici l’écrivain s’attarde bien plus en de multiples descriptions sur ce monde et sur son fonctionnement qui rendent le tout bien plus crédible. Par contre ce second épisode est bien moins original et accumule tous les éléments classiques du genre. Paul Detson en tant que personnage principal, reste très passif tout au long de ses aventures, ce qui le rend assez peu attachant, et le lecteur n’accrochera pratiquement jamais au récit. De plus on ne comprend que vers la fin de quoi il s’agît réellement, les desseins de Paul et des autres sorciers sont bien trop vagues tout au long du récit pour que le lecteur s’y intéresse réellement.

En bref, Franc-sorcier est un roman plutôt décevant, qui fait suite à un autre qui compte également son lot de défauts. Le cycle de L’enfant de nulle part ne connaîtra pas de troisième volet et, vue les deux premiers, on ne peut que s’en réjouir.

 

Voir également :
- L’enfant tombé de nulle part (Changeling) – Roger Zelazny (1980), présentation

17:50 Écrit par Marc dans Zelazny, Roger | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : l enfant de nulle part, roger zelazny, litterature americaine, fantasy | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

samedi, 02 février 2008

L’enfant tombé de nulle part (Changeling) - Roger Zelazny - 1980

bibliotheca l enfant de nulle part

Le sorcier Det, grand seigneur de Rondoval, n’est plus, son clan détruit par la magie et les armées de centaures du veux Mor. Avec la fin de Det, c’est la fin de la terreur pour les nombreux villageois vivant aux alentours de son château. Le mal a été vaincu, aucun survivant ; Sauf peut-être un nouvea-né, Pol fils de Det, que Mor, pris de pitié et de générosité, n’arrive à tuer. Il décide cependant de se débarrasser de ce dangereux héritier, vraisemblablement porteur comme son père de grands pouvoirs, en l’envoyant dans un monde où la magie et la sorcellerie n’existent pas, un monde rationnel dans lequel les probables pouvoirs de Pol n’auront aucun effet. Mais cela a un prix : afin de conserver l’équilibre entre ces deux mondes, Mor ramène un autre nouveau-né de ce monde, Mark fils d’un ingénieur.
Ainsi les années passent sur les deux mondes, et Mark et Pol, chacun de son côté, vivent tout aussi mal leur vie. Principalement Mark, qui très jeune, commence à développer des machines qui font peur aux villageois. Et ses inventions deviennent de plus en plus dangereuses. Mor constate son erreur et, incapable lui-même d’agir contre cette nouvelle menace, décide de faire revenir Pol de l’autre monde, en espérant que la sorcellerie l’emporte sur la technologie, et que le monde retrouve sa paix.
Mais il s’engage alors peu à peu un combat sans merci entre deux hommes aux styles et conceptions si différents.

Paru en 1980, L’enfant tombé de nulle part est le premier tome d’un cycle de deux romans de fantasy, L’enfant de nulle part, racontant les aventures du sorcier Pol. Le roman est suivi par Franc-Sorcier (Madwand, 1981). L’édition française publie actuellement ces deux tomes en un seul volume (voir couverture).
Roger Zelazny, célèbre auteur américain spécialisé dans le domaine de la fantasy, essaie dans ce roman de faire s’affronter deux conceptions de la littérature de l’imaginaire : d’un côté le fantasy, avec ses classiques éléments tels la sorcellerie, les dragons, … à la science-fiction, basée principalement sur une technologie avancée. Et cet affrontement est illustré par le combat entre ces deux personnages, Mark et Pol, qui chacun connaissent au fond d’eux-mêmes le monde de l’autre et essaient à tout prix d’imposer leur conception du monde.
Si cet affrontement entre genres littéraires que nous propose Roger Zelazny est plutôt intéressant et fort captivant, le roman souffre hélas d’une trop importante schématisation : deux camps qui se battent autour d’un village et d’une campagne sans nom. L’univers créé ne prend hélas pas vie. De nombreux éléments ne sont pas du tout développés. L’histoire est assez prévisible tout comme le parti pris de l’auteur pour Pol qui laisse facilement présager à tout lecteur l’issue finale des combats.
Le roman ressemble plus à un brouillon qu’à un véritable roman bien complet. Le style d’écriture est cependant très beau et toujours entraînant.

A défaut d‘être un peu prévisible et plutôt simpliste, le roman L’enfant tombé de nulle part reste cependant un divertissement tout à fait convenable. Hélas bien loin des meilleures œuvres de Roger Zelazny.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- Franc-sorcier (Madwand) - Roger Zelazny (1981), présentation