jeudi, 17 juillet 2008

Aux Etats-Unis d'Afrique - Abdourahman A. Waberi - 2006

bibliotheca aux etats-unis d afrique

Et si le monde était radicalement différent de celui que l’on connaît. Imaginons un monde dans lequel l’Afrique serait le continent le plus prospère au monde avec ses immenses cités, ses centres d’affaires, sa monnaie qui fait la  loi sur toutes les places financières, sa politique qui fait référence pour le restant du monde. Une Afrique qui regorgerait de savants et d’artistes réputés, d’industries innovantes et à la pointe de la technologie. Bref, imaginons un monde où l’Afrique serait un véritable eldorado, et occuperait finalement la place qu’occupe l’Occident dans le monde réel. Et cette Afrique serait également indifférente au sort des millions de réfugiés caucasiens prêts à risquer leur vie pour avoir une infime part du gâteau.
Le chemin vers cette terre promise africaine, Maya l'a déjà emprunté, il y a bien longtemps. Elle a été arrachée à la misère et à la faim par un homme providentiel, Docteur Papa, alors en mission humanitaire en Normandie. Il l'adopte et l'emmène à Asmara, en Erythrée.Mais à présent Maya doit partir, retrouver l'Europe et ses maux, se rapprocher des siens. Elle entame un long et douloureux périple vers les terres sombres et misérables qui l'ont vu naître.

Aux Etats-Unis d’Afrique
de l’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi tente d’inverser complètement l’état politique et économique du monde dans le but évident de mieux faire comprendre aux gens des pays riches la misère que vivent ceux vivant en Afrique. Le message de cette fable utopique est clair : et si vous étiez à notre place ! Abdourahman A. Waberi  se garde bien de faire de l’Afrique un paradis, économique certes, mais victime des mêmes maux que l’Occident du réel. Il ne s’agît guère d’une dénonciation ou d’un appel à la révolution, mais d’un constat, inversé dans le but de marquer les esprits. Et il faut dire que l’effet voulu porte ses fruits : impossible de ne pas être scandalisé par ce qui se passe dans le monde décrit par Abdourahman A. Waberi et il n’est pas toujours évident de se rendre que c’est exactement ce qui se passe dans le monde réel.
Le roman laisse le lecteur étonné, étourdi et bouleversé. L’idée de l’inversion a déjà été utilisée quelque fois en littérature ou au cinéma dans le but de dénoncer une situation inacceptable. Mais souvent, et comme c’est d’ailleurs le cas ici, cette idée qui peut être attrayante dès les premières pages ne réussit cependant pas à maintenir l’attention du lecteur dès que celui-ci a capté le message. Et il devient donc difficile d’en venir à bout. De plus le style de narration, souvent confus et fort distancié, n’aide guère à la lecture du roman. La prose utilisée par Abdourahman A. Waberi est cependant magnifique et pleine de poésie.

Aux Etats-Unis d’Afrique est donc un roman très intéressant qui, hélas, ne réussit pas à captiver le lecteur jusqu’au bout.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !