dimanche, 18 décembre 2005

La Fête au Bouc (La Fiesta del Chivo) - Mario Vargas Llosa - 2000

Urania, fille d'un haut dignitaire de l'ancien régime dominicain, rentre en son pays dans les années 90, bien après la chute de la dictature de Rafael Leónidas Trujillo Molina. Elle avait quitté sa patrie en 1961 et retourne maintenant dans sa ville natale de Saint Domingue, pour régler ses comptes avec son père. Celui-ci était président du sénat et confidant du Dictateur Trujillo, aussi appelé "Ciudad Trujillo" ou alors le "Bien-faiteur", qui a maintenu le pays sous un régime dictatorial très cruel.
En 1961, un complot mettra fin à la dictature: Trujillo sera abattu alors qu'il était en route sur le chemin de sa résidence secondaire. Les assassins seront trahis, mais le régime ne tiendra pas. Urania doit avant tout régler un problème qui la concerne directement, notamment un cruel marchandage entre Trujillo et son père, afin que ce dernier se maintienne dans les faveurs du dictateur.

Mario Vargas Llosa, lors d'un séjour de huit mois à la République Dominicaine, a découvert, peu à peu, les anecdotes, les mythes et les légendes d'un régime qui dura trente ans. Trujillo, avec ses cruautés, sa corruption, ses extravagances, sa théâtralité a été la figure emblématique d'un phénomène continental, le symbole des dictatures qui régnèrent en Amérique latine. C'était un dictateur à la fois féroce et clownesque qui, tout au long de son régime, a transformé sa vie en un opéra, une farce, dont il était l'auteur, le metteur en scène, le personnage principal, et dont tous les Dominicains étaient les figurants. Vargas Llosa a fait beaucoup de recherches pour ce livre, et se base aussi sur de nombreux témoins de cette époque, dont le président Balaguer, qui a exercé sous la dictature et qui fut réélu six fois après la mort du Chef. Le personnage d'Urania est inventé, mais s'inspire de nombreuses histoires recueillies par l'auteur.
Dans ce roman, Mario Vargas Llosa s'interroge sur ce qui est une dictature, et comment c'est possible, que tant de gens s'abandonnent au bon vouloir d'une seule personne. Quatre histoires s'entre-mêlent: celle d'Urania, celle de son père, le favori déchu, celle des comploteurs trahis, et finalement celle du dictateur lui-même, personnage actif de ce roman.

Mario Vargas Llosa nous a fourni un très bon roman, mettant en scène de façon impressionante ce que peut être l'abus de pouvoir et la dictature à tous les niveaux. Un pur chef-d'oeuvre, incontournable.

22:33 Écrit par Marc dans Vargas Llosa, Mario | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mario vargas llosa, romans historiques, dictature, litterature peruvienne | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!