jeudi, 26 octobre 2006

Meurtre dans un oflag - Raymond Troye - 1946

bibliothecameurtredansunoflag

Durant la Seconde Guerre mondiale, dans un oflag, un camp d’officiers prisonniers, en Bavière se déroule un horrible meurtre. Albert Jadin, lieutenant de l’armée belge, est retrouvé mort assassiné d’un coup dans la tête, alors qu’il quittait le théâtre de fortune mis en place par les prisonniers. L’assassin ne peut être qu’un autre prisonnier. Le lieutenant Francen connaissait Albert depuis son enfance. Il vouait une véritable haine envers Albert. Leur relation n’était que concurrence et compétition, et Francen était toujours perdant. Mais durant la guerre Francen a été blessé à la tête ce qui lui cause des insomnies. Et au lendemain du meurtre Francen, ne se souvenant plus de ce qu’il faisait la veille, se croit coupable du meurtre de Albert. Et plus l’enquête menée par l’ancien policier Ledru devenu militaire à la guerre, avance plus il est persuadé de sa culpabilité. Ledru demandera même à Franzen de l’assister dans son enquête ce qui fera naître en lui un immense conflit entre sa conscience et son désir de liberté.

Raymond Troye lors de l’écriture de ce roman était un jeune officier belge qui a été fait prisonnier au début de la Seconde Guerre mondiale par l’armée allemande. Il écrira ce roman derrière les barbelés dans un oflag, de l’allemand Offizierlager (camp pour officiers), où durant la Seconde Guerre mondiale des milliers d’officiers prisonniers de toute l’Europe ont transité. Raymond Troye passera quelques jours dans le camp de rassemblement de Dortmund puis sera envoyé dans un camp en Bavière (oflag VIIB)où il séjournera deux années avant d'être "déménagé" dans un autre camp près de Hambourg (oflag XD). C’était pour passer le temps et garder son esprit que Raymond Troye se mettra à écrire durant cette période de captivité. Le résultat en sera surprenant : il réussira à écrire cinq romans qui seront publiés après la guerre.

Meurtre dans un oflag est l’un de ces romans écrits par Raymond Troye alors que lui-même était prisonnier dans l’un de ces camps. Ce très riche roman est en effet avant tout un témoignage de cette époque et de la vie dans ce genre de camps de prisonniers. Mais évidemment l’intrigue est plutôt policière, de type roman policier à énigme : un meurtre est commis et un policier rassemble les indices et suit les pistes pour démasquer le meurtrier. La première originalité de ce roman est justement de placer cette intrigue policière, somme toute plutôt banale, dans ce contexte carcéral de la Seconde Guerre mondiale. Mais lorsque je dis que l’intrigue est banale, il n’en est rien de sa narration très surprenante pour ce genre de roman. En effet le narrateur est ce Francen qui est persuadé de sa culpabilité avant même que l’enquête commence. On suit ainsi tout le cheminement de ses pensées et sentiments face à ce meurtre. Sa conscience lui dicte d’aider le policier dans son enquête, mais souvent son fort intérieur le pousse à guider le policier sur de mauvaises pistes. Comme toujours dans ce genre de roman le lecteur souhaite à l’enquêteur de démasquer au plus vite le coupable, mais dans ce cas-ci le lecteur prend le personnage du narrateur en sympathie et en arrive à souhaiter que son crime ne soit jamais découvert.

En résumé Meurtre dans un oflag qui vient d’être réédité en 2006 est à la fois un magnifique témoignage historique et un roman policier plutôt original. Tout cela, en y ajoutant encore son contexte d’écriture, en fait un roman tout à fait unique et exceptionnel.


A découvrir !


Je vous conseille également la visite du très intéressant et très richement illustré blog Meurtre dans un oflag, site mis en place par la petite-fille de Raymond Troye.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !