lundi, 13 février 2006

Pitié pour le mal - Bernard Tirtiaux - 2006

Dernier livre de Bernard Tirtiaux. Faute d'avoir pu le lire, je vous présente ci-dessous une critique plutôt particulière, dans la mesure où elle est en vers, faite par Jean du Chemin (je vous invite d'ailleurs à visiter son blog de poésie en cliquant sur le lien suivant: Ah... Maudits... mots dits!). Vous trouverez après le quatrième de couverture du livre.









Difficile de sortir tout à fait indemne
Des romans de Maître Tirtiaux !
Si l’âme n’en est égratignée,
C’est qu’elle ne doit exister.


Aux travers des blessures de ses héros
Ce sont les nôtres qu’il met à jour
Non pour en tirer gloire ou vantardise
Ni pour attirer sympathie ou voyeurisme.

Avec lui nous approchons l’obscure rédemption
Qu’en soi chacun peut trouver,

Et découvrir en trésor
Les ressources qui peuvent nous relever.

On ne sort pas indemne
On sort l’âme égratignée
Mais tellement plus vivant !


Au travers des rendez-vous manqués de la vie
Naît alors la lumière du ciel
Tombée dans la boue de nos jours
Pour de son arc en ciel éveiller l’espérance du
meilleur.

Quatrième de couverture:

Fin août 1944, une colonne disparate d'Allemands démobilisés fait étape dans une ferme de Wallonie et réquisitionne chevaux et chariots pour rentrer au pays. Révolté, Mutien, un des fils, entraîne son jeune frère Abel sur les traces du convoi pour récupérer Gaillard de Graux, un brabançon prestigieux, orgueil de la famille. Ce beau roman initiatique, où se tissent insidieusement des liens d'amitié entre ennemis, pose la question fondamentale de la faute et du pardon, et, au-delà, évoque les écueils de l'existence qui, à l'instar de Gaillard de Graux, nous conduisent sur d'autres chemins que les voies tracées.

20:27 Écrit par Marc dans Tirtiaux, Bernard | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bernard tirtiaux, seconde guerre mondiale, litterature francaise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!