vendredi, 04 janvier 2008

Les conspirateurs - Shan Sa - 2005

bibliotheca les conspirateurs

Jonathan Julian est un agent de la CIA en mission secrète à Paris. Il vient juste d’y emménager, juste à côté du jardin du Luxembourg, dans l’appartement voisin à celui de sa cible, Ayamei. Celle-ci est une chinoise, ancienne militante s’étant échappée de Chine, après s’être fortement engagée lors des émeutes de la place Tien' anmen. Elle est suspectée d’être devenue espionne pour le compte du pays qu’elle a justement fui plus jeune. C’est le but de Jonathan Julian de faire le point sur elle, sa tactique : la séduire afin de se lier à elle. Mais Ayamei paraît bien mystérieuse et semble cacher bien plus qu’elle ne dit. Chacun des deux semble continuellement se mentir, et cela avec une habileté déconcertante. Intervient alors un troisième personnage, Philippe Matelot, homme politique français, qui lui aussi semble être tout aussi doué aux jeux du mensonge et du paraître.

Les conspirateurs est le cinquième roman de Shan Sa, écrivaine franco-chinoise, qui connaît en France un succès sans cesse croissant depuis la parution de son premier au titre de Porte de la paix céleste (1997), roman dans lequel apparaissait déjà pour la première fois le personnage de Ayamei.
Ici Shan Sa embarque son lecteur dans une histoire d’espionnage, un véritable chassé-croisé, entre trois personnes de trois origines différentes : un Américain, une Chinoise et un Français. Tous trois sont espions et vont essayer de se faire plier et de se démasquer mutuellement, jusqu’au point où plus personne ne sait qui est qui.
Ce qui semble être un sujet récurrent dans la bibliographie de Shan Sa est celui de la femme, ici Ayamei, assujettie aux traditions de son pays et qui choisit le pouvoir politique en place pour se libérer. Mais cette libération n’est qu’un leurre car la femme se fait vite piéger également par ce jeu.
S’il s’agît d’un roman d’espionnage, Shan Sa se concentre uniquement sur les tensions relationnelles pour monter son intrigue. En effet ici on ne trouvera aucun gadget ni scène d’action comme on peut en trouver dans la plupart des romans de ce genre. Mais vu le résultat, de nombreux lecteurs le regretteront vivement.
Car en effet ce court roman est loin d’être une réussite. En faisant trop de mystères autour des motivations de chacun des protagonistes, le lecteur a du mal à s’accrocher à l’histoire qui en fin de compte ne mène de toute façon pas à grand’chose. De plus la description des personnages est très froide et il est difficile de s’attacher à eux. A un moment le roman bascule dans l’érotisme comme quelque part  une tentative bien vaine de l’auteur de rendre un peu d’humanité à ses personnages. Et les dialogues sont quasi tous très lourds et affligeants de pauvreté et de platitude.

Avec Les conspirateurs on a plus l’impression d’être face à un texte encore totalement inabouti qui ressemble plus à un scénario d’une sous-production de cinéma qu’à une réelle œuvre littéraire. Rien n’est correctement développé, tout reste superficiel. Le lecteur commence dans le brouillard et y reste jusqu’à la fin.
Seul l’ennui ne cesse d’augmenter au fil des pages.
Mais que le lecteur se rassure : des pages il y en a pas beaucoup non plus.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

15:41 Écrit par Marc dans Sa, Shan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shan sa, romans d espionnage, romans de mystere, litterature francaise, litterature chinoise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!