samedi, 04 février 2006

Clockers - Richard Price - 1992

Clockers nous relate une histoire de flics et de dealers au New Jersey, juste après le Holland Tunnel de New York City. Toute l'intrigue se passe dans une sorte de cité, un véritable cauchemar urbain, dans la banlieue de New York, où des clockers font leur commerce de drogue et la police ses efforts totalement inefficaces routiniers et ritulalisés, sans enthousiasme, pour arrêter les premiers. La vie quotidienne de ces dealers, consommateurs de drogues, policiers, etc. est rendue avec clarté et beaucoup de crédibilité et de réalisme.

Deux personnages vont sortir du lot. Le premier est un inspecteur à la criminelle nommé Rocco Klein. C'est le type de policier assez classique du genre, un dur avec beaucoup de métier, désabusé, alcoolique, un mariage en difficultés, et totalement insatisfait de sa vie et de son métier. L'autre, Strike, un clocker qui essaie de faire carrière dans le monde de la drogue. Son personnage est particulièrement réussi. Son histoire et ses motivations sont parfaitement expliqués et nous font bien comprendre pourquoi il agît de telle façon dans le milieu où il vit. L'auteur ne tombe pas le panneau du cliché du jeune voyou, mauvais, mais rend sa façon d'être normale. Strike n'est que le fruit de la société dans laquelle il vit.

Durant tout le roman, on suit chapitre par chapitre, alternativement les deux caractères, qui ne prendront conscience l'un de l'autre que vers la fin du livre. Un meurtre, dont l'un sera l'enquêteur et l'autre le suspect, les feront se rapprocher sans qu'il n'y ait connection dû à une incompréhension mutuelle des deux protagonistes concernant le crime. Alors que Klein devient de plus en plus obsédé par le meurtre, Strike se voit de plus en plus emprisonné d'un côté par Klein qui le poursuit, par sa hiérarchie qui lui fournit la drogue, sa famille sui est menacée, et ses problèmes de santé qui prennent de plus en plus de place. le roman parle surtout de cette évolution que va connaître Strike, cette longue transformation qui s'installe sous la pression d'un petit délinquant vers tout autre chose.

Richard Price utilise dans ce très bon roman un style bien lent, mais efficace, pour bien nous expliquer le contexte sociologique des personnages, et pour qu'on ressente bien la lente évolution des personnages et la pression que subit Strike. L'intrigue, le meurtre et l'enquêt qui suit, n'évolue que très lentement. C'est plus un sujet secondaire du roman. Mais hélas, cette lenteur peut également être source d'un certain ennui auprès du lecteur.

Clockers a été adapté au cinéma en 1995 dans un réalisation de Spike Lee.

16:09 Écrit par Marc dans Price, Richard | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : richard price, romans policiers, litterature americaine | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!