jeudi, 04 février 2010

La mélancolie des fast-foods - Jean-Marc Parisis - 1987

bibliotheca la melancolie des fast-foods

Hugues Laroque est un jeune homme, froid, nerveux et bagarreur, qui dérive dans la ville dans une terrible descente aux enfers faite de violences en tous genres. Il est arrogant, violent, cynique et se méfie de tout ce qui l'entoure. Son racisme est à peine larvé. Et au fil de ses rencontres Hugues va de plus en plus en plus s'enfoncer dans ses torts sinistres.

La mélancolie des fast-foods paraît en 1987 à une époque que l'écrivain français voit comme une époque sombre de la société avec la montée de l'extrême-droite ainsi que la lente, mais sûre déchéance de la gauche. Il décide ainsi de conter les aventures de Hugues Laroque, le personnage d'un jeune homme qui aurait en lui tous les maux de la société de son époque que sont la vanité, le culte de la violence, un racisme larvé mais bien présent et un romantisme morbide, le tout à la frontière du narcissisme et de la sauvagerie. Hugues Laroque est ce que l'auteur qualifie de fasciste passif. L'époque en question est révolue, mais les mêmes problèmes subsistent toujours, et Hugues Laroque est toujours d'actualité.
Jean-Marc Parisis cherche dans ce roman à frapper son lectorat, à le choquer en lui montrant de façon crue et brutale ce qui sommeille finalement, en tout cas en partie en chacun de nous. Pas de détours, ni de descriptions inutiles, le lecteur suit dès la première page les traces de Hugues Laroque dans ses mésaventures qui se suivent et succèdent à grande vitesse. Le tout est présenté tel quel, sans jugement, mais ce dernier finit cependant par tomber par l'écoeurement que le lecteur ressentira de plus en plus en lui.
La forme du roman, sa construction toute en force, est à la fois l'atout premier du roman, ainsi que son défaut majeur. En d'autres termes le lecteur, soit, se plongera immédiatement dans le récit, ou alors pas du tout et n'y verra qu'une suite sans fin d'aventures parfois confuses qui risquent fort de l'ennuyer. Pour ma part, j'ai été plutôt conquis, même si certains passages étaient plus difficiles.

La mélancolie des fast-foods est un roman fort et choquant sur les maux de la société dans laquelle on vit. Un roman particulier aussi, qui ne plaira toutefois guère à tout le monde.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com


Présente édition : Editions J'ai Lu, 6 janvier 2010, 90 pages

18:48 Écrit par Marc dans Parisis, Jean-Marc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean-marc parisis, romans de societe, litterature francaise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!