mardi, 09 août 2011

Chasseurs de têtes (Hodejegerne) - Jo Nesbø - 2008

litterature norvegienne, romans policiers, thrillers, chasseurs de tetes, jo nesboRoger Brown est chasseur de têtes, et le meilleur de sa profession. Personne ne lui arrive même à la cheville quand il s’agît de recruter le meilleur candidat pour un poste vacant. Et pourtant sa méthode est simple, même si poussée à bout, il en fait qu’utiliser les questionnaires du FBI grâce auxquelles il fait subir de véritables interrogatoires et ne laissant ainsi rien au hasard. Bref, Roger Brown est le meilleur et il est au sommet.
Hélas tout n’est pas parfait pour lui. Il a une grande faiblesse : son épouse... trop belle et trop exigeante pour lui. Voiture de luxe, vêtements de marque, loft de 300 m2, galerie d’art et vernissages au champagne, tout cela a un prix élevé et Roger Brown ne se refuse rien pour faire plaisir à sa belle et tendre. Mais un beau jour, acculé par ses dettes, Roger Brown n’a d’autre choix que de dérober à l’aide d’un complice des toiles de maître chez ses clients.
Mais le jour où il décide de voler un Rubens à Clas Greve, qui semblait pourtant avoir le profil du parfait pigeon, les choses se gâtent. De chasseur, Brown devient la proie et le pigeon se révèle être un terrible prédateur.

L’écrivain de polars norvégien, après avoir été journaliste économique et musicien, acquiert la célébrité internationale par ses romans policiers mettant en scène les enquêtes du policier Harry Hole, le stéréotype du policier bourru, alcoolique et grand accro au tabac, qui a peu d'amis et utilise parfois des méthodes peu orthodoxes pour résoudre ses enquêtes.
Ici, dans Chasseurs de têtes, rien de cela, mais un polar féroce, narré à la première personnage par un héros tellement antipathique qu’au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans ses problèmes, que la traque se lance à ses trousses et que l’étau se resserre irrémédiablement autour de lui, réussit à inspirer la compassion par ce qui est en fin compte une grande humanité avec tous les défauts qui vont avec. Et avec cela il égratine le monde de l’entreprise privée, avec ses schémas et mécanismes simplistes dont les Ressources Humaines sont l’un des meilleurs exemples.
Après un début un peu plus difficile, le tout s’emballe très vite et on est vite pris emporté par le rythme effréné de l’intrigue. Bien sûr la narration à le première personne apporte énormément au tout. Un certain humour et des situations bien originales viennent renforcer le tout. Mais sous de belles apparences les bonnes vieilles recettes classiques du polar se cachent et certaines longueurs viennent un peu casser le tout. On retrouve aussi de nombreuses publicités qui deviennent lassantes et un dénouement que certains trouveront ratés.

Chasseurs de têtes de Jo Nesbo est quelque part une réussite, sans être parfait non plus. Bref, un roman tout de même à découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com

Présente édition : éditions Folio / Gallimard, 2 février 2011, 311 pages