mardi, 16 octobre 2007

La dernière légion (L’Ultima Legione) - Valerio Massimo Manfredi - 2002

bibliotheca la derniere legion

L’Empire romain finit par succomber aux incessantes attaques barbares. L’an 476 en sera d’ailleurs la fin officielle car c’est l‘année quand sera détrôné l’enfant empereur Romulus Augustule par le chef goth Odoacre après que celui-ci ait vaincu la dernière légion romaine, la fameuse Nova Invicta. Le Barbare épargne cependant la vie de l’enfant âgé que de douze ans et le condamne à vivre en captivité jusqu’à la fin de ses jours. Mais quelques rescapés de la Nova Invicta, guidés par le vaillant Aurélius et la mystérieuse Vénitienne Livia, vont tout faire pour faire s’évader l’empereur qui est à leurs yeux le seul espoir, aussi infime qu’il soit, de voir renaître un jour un grand Empire. Dans sa fuite Romulus Augustule emporte avec lui la mythique épée de César que celui-ci utilisa pour conquérir la Gaule pour l’amener en Bretagne suivre une prophétie qui y prédit la création d’un nouveau royaume.
Cependant Odoacre va tout mettre en œuvre pour reprendre le jeune empereur déchu et lance à ses trousses ses troupes guidées par le puissant Wulfila.
Mais pourra-t-il empêcher ce qui doit arriver : la naissance d’un mythe nouveau.

La dernière Légion de l’écrivain, historien et archéologue Valerio Massimo Manfredi est un roman historique racontant l’épopée du dernier Empereur romain lors de la fin de tout l'Empire. Il imagine la capture et la fuite de Romulus Augustule, encore adolescent à l'époque, et comment celui-ci grâce à l'aide de son précepteur et de quelques soldats lui étant restés fidèles réussit à partir pour la Bretagne en possession d'une mythique épée, celle de Jules César. On le comprend vite, Valerio Manfredi tente de lier la chute de l'Empire avec la naissance en Bretagne de la cour arthurienne et des légendes qui y sont attachés.
L’intrigue est au fait une immense course-poursuite pleine de rebondissements à travers toute l’Europe occidentale ressemblant de temps à autre à une quête mythique.
Hélas ce roman qui laissait prévoir une magnifique et grandiose fresque historique ne prend pas. Les personnages sont assez convenus et peu attachants, les scènes d’action sont nombreuses et peu prenantes et de plus il est difficile pour le lecteur de s’intéresser aux enjeux des personnages tant ceux-ci sont mal présentés. Le manque de descriptions géographiques et détails historiques empêche la création d’une véritable ambiance dans laquelle le lecteur pourrait se plonger. Après tout cela il ne reste plus qu’à se plaindre de l’immense nombre de pages qui finira par en lasser plus d’un avant la fin.

La dernière légion est un roman historique assez décevant et qui intéressera avant tout les amateurs des romans traitant de l’Antiquité.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !