jeudi, 10 septembre 2009

Mille soleils splendides (A Thousand Splendid Suns) - Khaled Hosseini - 2007

bibliotheca mille soleils splendides

Afghanistan, 1959. Mariam, jeune « harami » (bâtarde, fille du pêché), n’a que quinze ans lorsqu’à la mort de sa mère son père la force à épouser Rachid, un homme de trente ans son aîné. Les débuts du mariage se passent plutôt bien, Mariam se montrant être une épouse très serviable pour son mari. Mais Mariam n’arrive pas à donner de fils à son mari. Une première fausse couche va transformer à jamais le caractère de son mari qui sans aucun amour pour sa femme, la privera de sa liberté et de sa joie. Peu à peu Mariam ne survit qu’à peine dans sa situation, elle n’est plus que le fantôme d’elle-même.
Les années passent et elle doit subir une nouvelle épreuve. En effet dix-huit ans après son mariage, sa vie est bouleversée par l'arrivée dans la maison de la jeune Laila, sa petite voisine de quatorze ans.
Laila a grandi dans la même ruelle, cadette d'une famille dont les ainés sont morts à la guerre, adorée et éduquée par son père professeur, cultivé et moderniste, et mal-aimée par sa mère, en pleine dépression depuis la disparition des deux garçons. Laila a grandi aux cotés de Tarik, un petit voisin, qu'elle a d'abord considéré comme un frère, mais qui s'est avéré au fil du temps être bien plus qu'un ami : son véritable amour. Mais la guerre fait rage, Laila se retrouve orpheline et Tarik quitte le pays. Elle sera recueillie par son voisin Rachid qui décide de l’épouser. Enceinte, Laila met au monde une fille, alors que son mari voulait un garçon. D’abord prise de jalousie Mariam va trouver en Laila une alliée contre les violences incessantes de leur mari, au point d’unir leurs forces pour fuir le pays.
Mais quitter l’enfer afghan, leur terre natale jadis illuminé de mille soleils splendides, est loin d’être chose facile…

Né à Kaboul, Afghanistan, en 1965, Khaled Hosseini est fils de diplomate. Il a obtenu avec sa famille le droit d’asile aux Etats-Unis en 1980, peu après l’invasion soviétique. C'est en Californie que Hosseini a fait ses études de médecine avant d'écrire Les cerfs-volants de Kaboul (The Kite Runner, 2003), un bestseller mondial qui retrace son enfance perturbée s’enracinant dans la mémoire collective afghane tout en affrontant les tourmentes d’aujourd’hui - l'occupation soviétique, la guerre, les rivalités ethniques et la terreur du régime taliban.
Mille soleils splendides est le second roman d’Hosseini qui replonge le lecteur dans l’enfer afghan à travers son histoire faite de guerres de tous genres des cinq dernières décennies. Cette fois il s’attaque plus précisément aux multiples codes sociaux qui écrasent le pays, ainsi que la vie de famille totalement dominée par le patriarche qui règne sans partage sur son petit monde avec toutes les injustices qui vont de pair. A ce sujet, Hosseini écrit même dans les premières pages : « De même que l'aiguille d'une boussole indique le nord, un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme. » Et le lecteur suit ainsi tout le calvaire vécu d’abord par Mariam, la première épouse de Rachid, puis par Laila, voyant comment le mari tyrannique frappe ses épouses que ce soit à cause de la stérilité de l’une ou pour finalement n’importe quelle autre raison. Le mari despote vit lui-même tiraillé entre ses volontés et celles qui lui sont imposés par les coutumes de la société dans laquelle il vit, une société qui sous l’immense poids de ses multiples politiques de guerre et de religion détruisent peu à peu toute vie en sa population. Certaines scènes sont particulièrement dures, telle celle qui décrit la césarienne sans anesthésique subie par Laila dans un hôpital taliban.
A tout moment le lecteur ressent à la fois la nostalgie d’Hosseini pour sa terre natale, ainsi que l’horreur que lui inspire l’état dans lequel le pays est peu à peu tombé.

Le titre du roman fait référence à un poème, Kaboul, du poète perse Saib-e-Tabrizi qui y écrit au 17e siècle au sujet de sa ville : "Nul ne pourrait compter les lunes qui luisent sur ses toits, ni les mille soleils splendides qui se cachent derrière ses murs".

Mille soleils splendides est un roman poignant, une fresque terrible et magnifique à la fois, qui réussit à la fois à faire vivre des paysages hors normes, un pays à la culture si riche, à la triste réalité historique d’un état en guerre perpétuelle et à la catastrophe sociale qu’y vivent notamment les femmes.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  - ABEBOOKS.fr