vendredi, 30 décembre 2005

Smilla et l'amour de la neige (Froken Smillas fornemmelse for sne) - Peter Hoeg - 1992

En plein hiver, peu avant Noël, à Copenhague, un petit garçon groenlandais de six ans, Esajas, se tue en tombant du toit de son immeuble. La police dépêchée sur place conclut rapidement à un accident et classe l'affaire, mais Smilla, voisine de la famille de la petite victime, groenlandaise elle aussi, n'est pas de cet avis. Elle connaît trop bien l'enfant, jamais il n'aurait sauté tout seul, d'ailleurs il avait le vertige et ne serait jamais monté seul sur le toit de l'immeuble. Liée à l'enfant par de communes origines groenlandaises, la jeune femme commence une enquête qui lui fait découvrir des secrets très spéciaux concernant les découvertes minières au pôle Nord. De Copenhague au Danemark jusqu'à la banquise elle va se lancer dans une course-poursuite terrifiante où elle devra se méfier de tout et de tout le monde.

Smilla et l'amour de la Neige est, à prime abord, un roman très intéressant. L'enquête est bien menée, le suspense également, même si on note un léger essoufflement vers la fin. Mais avant tout, ce sont les personnages, tous admirablement décrits et approfondis, qui retiennent l'attention. Le personnage de Smilla, métisse mi-inuite mi-danoise, apatride, solitaire, en exil loin de ses terres natales, le Groenland, pays exploité et transformé en base arrière par les Danois.

Mais il s'agît bien plus qu'un thriller d'action où de multiples intrigues - policière, amoureuse, scientifique - s'entre-mêlent. Il s'agît avant tout d'un hymne à la liberté d'esprit, militant pour la culture inuite groenlandaise, contre l'insouciance, la convoitise et la volonté d'hégémonie de la civilisation européenne, qui veut toujours nier ce qui se passe autour d'elle, préférant un mensonge clair à une vérité réelle mais contradictoire.

Le roman de Peter Hoeg est donc très intéressant, mais il souffre cependant de certaines longueurs. Peter Hoeg nous fournit de nombreuses explications sur tout, ce qui va devenir lassant au bout d'un certain temps. La lecture n'est pas toujours facile, le style pas toujours entraînant. Citons également dans ce sens la médiocrité de la traduction française qui nous laisse un récit un peu fade et accentue les défauts cités précédemment.

En 1996, Smilla et l'amour de la neige sera adapté au cinéma dans une production internationale. Le film est réalisé par Billie August et interprêté par Julia Ormond, Gabriel Byrne et Richard Harris.


17:41 Écrit par Marc dans Hoeg, Peter | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thrillers, romans d aventures, peter hoeg, romans policiers, litterature danoise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!