mercredi, 13 décembre 2006

Andrea Delfin - Paul Johann Ludwig von Heyse - 1862

bibliotheca andrea delfin

Fin du 18e siècle. Venise est dirigé par le Conseil des Dix, un tribunal secret de la république, composé de 10 membres pris dans le Grand Conseil. Le Doge, aux pouvoirs illimités, gérait les destinées de la Sérénissime République de Venise en veillant à la sûreté de l'Etat, de poursuivre et de punir les ennemis secrets de la république. Pour cela le Doge avait droit de vie ou de mort sur n'importe quel citoyen et était affranchi de toute responsabilité. C'est à cette époque, en 1742 exactement où le totalitarisme des Doges atteignait des sommets, que le jeune noble Candiano revient à Venise après des années d'exil pendant lesquels tous le croyaient mort. Il se fait appeler Andrea Delfin afin de passer inaperçu. Il est revenu à La Sérénissime pour se venger de la mort de toute sa famille exterminée par le terrible régime des Doges. Son but est d'assassiner les Doges l'un après l'autre. Suite à la mort de la première victime, la rumeur commence déjà à courir rapidement à travers les ruelles de la ville, sur l'existence d'un tueur masqué qui vise uniquement les hautes têtes du régime. Des mesures de sécurité sont prises, mais Andrea Delfin, arrive à les surpasser et blesse à mort sa deuxième cible. Mais dans sa colère, Andrea Delfin lors de son troisième coup, tue par erreur l'un de ses amis qui voulait fuir les doges... il voulait être juge, mais finira assassin en rendant service à ses ennemis.

Le court roman Andrea Delfin a été écrit par Paul Johann Ludwig von Heyse, dit Paul Heyse, en 1859 pour être publié en 1862. Elle fait partie du cycle des Nouvelles Italiennes, ensemble de nouvelles se déroulant toutes en Italie, pays pour lequel l’auteur démontre une affinité et une compréhension particulière. Ici, Paul Heyse s'applique à travers la tragédie d'Andrea Delfin à décrire la société totalitaire vénitienne, une tyrannie sans plus aucun but ni raison. Le lecteur ressent bien l'atmosphère pesante d'une ville qui grouille d'espions et où les dénonciations, mêmes fantaisistes, sont choses courantes. La moitié de la ville est payée par le régime pour surveiller l'autre. La violence, l'injustice et l'insécurité font partie du quotidien. L'histoire est admirablement bien menée par Paul Heyse. Elle réussit à nous présenter une intrigue passionnante dans un contexte historique bien élaboré. Les personnages sont particulièrement marquants, et comme souvent chez Paul Heyse les personnages féminins l'emportent largement sur les masculins.

Andrea Delfin est l'un des plus beaux romans de Paul Heyse, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1910.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !