mardi, 13 novembre 2012

Marionnettes humaines (The Puppet Masters) - Robert A. Heinlein - 1951

the pupett masters, marionnettes humaines, litterature americaine, robert a heinlein, robert anson heinlein, science-fiction, invasion extra-terrestreL’invasion extra-terrestre a commence en 2007… et personne ne s’en est rendu compte.
En effet plusieurs soucoupes ont atterri en divers points stratégiques des Etats-Unis d’Amérique, et les extra-terrestres, en espèces parasites ont pris le contrôle des êtres humains locaux, et via leurs « hôtes » ils ont pris le pouvoir politique, contrôlent les communications, le gouvernement et l’industrie.
Seule un service d’élite des Renseignements américains est au courant de l’affaire, et à l’aide de l’agent Sam Cavanaugh, un agent surentraîné prêt à tout pour sauver son pays, elle va tout tenter pour sauver ce qui reste et redonner les pouvoirs au président des Etats-Unis.
Mais pour arriver à bout de cette invasion, il faut accepter d’en payer le prix, et le tribut sera lourd...

Marionnettes humaines (The Puppet Masters) est un roman de sicence-fiction de Robert A. Heinlein paru en 1951. Il fait penser au plus célèbre L’invasion des profanateurs de Jack Finney, pourtant sorti quatre années plus tard. Ce roman est également paru sous le nom de Maîtres du monde, titre sous lequel il connaîtra une adaptation cinématographique en 1994.Le roman a également été longtemps publié en version abrégée, et les deux versions se mélangent dans la mesure où les éditeurs américains ont fait paraître les deux versions sous le même numéro ISBN.
Le roman en soi se veut un thriller haletant dans lequel on retrouve un agent secret surentraîné amené à combattre en quasi solitaire une invasion d’extra-terrestres qui en parasites se collent sur les humains pour en prendre le contrôle. Cela a l’air assez passionnant, d’ailleurs le roman commence plutôt bien, mais force est de constater, que, depuis 1951, le tout a bien trop vieilli. Difficile d’y croire encore aujourd’hui, tant l’action paraît incrédible et que le monde futuriste imaginé par l’auteur sonne faux et bien loin de tout progrès connu par l’humanité depuis. L’histoire se déroule en effet à partir de 2007 pour un roman écrit en 1951. De plus le style de narration, à la première personne, ne convainc guère plus.the pupett masters, marionnettes humaines, litterature americaine, robert a heinlein, robert anson heinlein, science-fiction, invasion extra-terrestre

 
Et pourtant le roman garde encore un bel intérêt, cela par la paranoïa de l’époque, car 1951 c’est bien le début de la Guerre froide. Lorsque Heinlein décrit comment seuls les Etats-Unis d’Amérique se font envahir par des êtres prenant possession de la pensée des hommes libres, il faut évidemment comparer ces aliens aux communistes et soviétiques, dont les idées avaient un certain succès au début des années 1950. L’Amérique était sur le point d’être envahie mentalement par les « Rouges », du moins c’est ce que craignaient certains, et cela a conduit à une véritable chasse aux sorcières menée par le sénateur MacCarthy qui mena à une épuration de tous les éléments subversifs de la société américaine. Et il ne faut pas compter sur Heinlein pour traiter ce sujet de façon critique. Non, ici cet envahisseur insidieux est bien réel ; et tous les moyens sont bons pour combattre ces ennemis qui prennent possession de l’esprit des bon Américains.

A noter le paragraphe suivant lorsqu’il est question de l’URSS : « La machine de propagande des Russes ne tarda pas à se répandre en invectives contre nous, dés qu’ils eurent mis leur tactique au point. Toute l’affaire fut qualifiée d’invention des impérialistes américains. Je me demandai en passant pourquoi les larves ne s’étaient pas d’abord attaquées à la Russie : c’était un pays qui leur serait allé comme un gant. A la réflexion je me demandai si elles ne l’avaient pas fait. En réfléchissant davantage encore, je me demandai quelle différence cela aurait pu faire de toute façon ! ».

Mais Marionnettes humaines, au-delà de ses idées politiques douteuses, est aussi le parfait exemple de cette littérature de la paranoïa et de l’hystérie qui fleurissait à l’époque.

Marionnettes humaines de Robert A. Heinlein vaut donc avant tout pour son contexte historique et le reflet d’une époque qu’il en donne aujourd’hui, car sans doute certains amateurs de science-fiction trouveront ce roman encore plaisant, mais avoueront qu’il ne présente plus rien de transcendant, avec des personnages superficiels, un manque évident de descriptions, un rythme de narration souvent trop rapide... et le tout qui paraît aujourd’hui bien vieillot. Bien sûr l’auteur a du talent, et on se laisse quand même emporter par ce récit fort divertissant.

Bref, Marionnettes humaines n’est certes pas un chef-d’oeuvre, mais il garde un certain intérêt qui fait de lui un classique de la littérature du XXème siècle.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’américain par Alain Galatigny et complété et révisé par Pierre Paul Durastani, Folio SF / Gallimard, 7 avril 2011, 416 pages
ISBN-10: 2070441261 / ISBN-13: 978-2070441266

Voir également :
En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) – Robert A. Heinlein (1961), présentation 
Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert A. Heinlein (1966), présentation

mardi, 19 décembre 2006

Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert Anson Heinlein - 1966

bibliotheca revolte sur la lune

2075. La Lune est devenue une colonie pénitentiaire. La population est donc principalement composée pêle-mêle de prisonniers, d'opposats politiques et des descendants de ceux-ci. Evidemment nul besoin de barreaux pour garder les prisonniers, comment feraient-ils de toute façon pour fuir. Le seul lien existant avec le Terre est une catapulte qui sert à envoyer les céréales produits sur la Lune aux Terriens afin de combler le manque de nourriture y existant dû à la surpopulation. La production de céréales pour la Terre, qui se fait dans de gigantesques galeries souterraines, est la principale activité des habitants de la lune. La Terre, quant à elle, est dirigé par les « Nations Fédérées » et vit en paix, principalement dû à l’exploitation de ressources, dont les céréales, de la Lune. Mais les échanges entre la Terre et son satellite ne se font qu’en sens unique. Les uns sont exploités afin que les autres puissent vivre en paix. Des idées de révolte commencent alors à germer sur la lune. Ses habitants souhaitent l’indépendance et d’être traités en égal avec les Terriens.
Manuel Garcia O’Kelly, surnommé Man, est technicien en informatique sans la moindre perspective et intervient régulièrement sur Holmes, l’ordinateur numéro un qui gère toute la colonie lunaire. Par facilité, il l’appelle Mike. Ce dernier, peu à peu, prend de l’autonomie, de la personnalité et émerge à une conscience quasi humaine, et une relation amicale s’installe entre les deux. Bien que Mike puisse avoir accès à tous les réseaux, Man doit assurer un relais en assistant à une réunion de protestation contre l’exploitation de la lune faite par la Terre. La manifestation tourne au drame et Man, en fuyant, se trouve chargé de sauver et de cacher Wyoming Knott, une militante pour l’indépendance. Il fait, ainsi, ses premiers pas vers la révolte. N’ayant pas été identifié par la police, il reprend ses occupations. Mike lui confirmera plus tard que la colonie lunaire est promise à l’extinction si les exportations de céréales vers la Terre n’ont pas de contreparties. Man entre alors dans un processus de prise de conscience et de rébellion. Aidés de révolutionnaires chevronnés, de Mike qui peut tout contrôler, les habitants de la colonie sous la direction de Man, font sécession.
Mais la Terre ne va pas accepter aussi facilement cette sécession et de rudes combats vont attendre les révolutionnaires de la Lune.

Révolte sur la Lune est publié en 1966 et a obtenu le prix Hugo en 1967. Ce roman qui est une vaste réflexion sur la politique, l’histoire et la science est souvent considéré comme le meilleur roman de Robert Anson Heinlein. Ce roman le fera d’ailleurs passer pour un anarchiste, tant ses descriptions des différentes phases qui amènent une révolution, ainsi que son mode d’emploi pour qu’elle réussisse parfaitement. L’intrigue est parfaitement menée et les personnages, ainsi que leurs motivations, sont tous parfaitement décrits. Mais le plus intéressant sont les descriptions de cette société en pleine lunaire en pleine mutation, sa structure sociale et son fonctionnement, et son organisation de la révolution basée sur un réseau occulte utilisant quasi entièrement les technologies de l’information (téléphone, écoute, reconnaissance de la parole, synthèse imitant un locuteur, base de données, contrôle de systèmes à distance, planifications complexes, simulations, etc.). Mais Heinlein se concentre avant tout sur ces aspects organisationnels (un sixième environ du roman est d’ailleurs consacré à la conversation entre les révolutionnaires sur comment débuter leur révolte). Les batailles sont toujours rapportés sans être vécues par les commanditaires. Heinlein s’inspire d’ailleurs plus des révolutions communistes et castristes pour écrire ce roman, ce qui est conforté par l’utilisation de nombreux mots à consonance russe (tel la mention de la ville lunaire de Novy leningrad). Les allusions aux révolutions passées sont d’ailleurs nombreuses (p.ex. on apprend que Man est un 14 juillet). Il y décrit également avec beaucoup de génie pour l‘époque l’émergence d’une intelligence artificielle sur la base de nombreux ordinateurs interconnectés. La machine inventée par l’homme peut évoluer et même dépasser son maître.

Révolte sur la Lune de Robert Anson Heinlein est un réel chef-d’œuvre de science-fiction. Plus de quarante ans après sa publication que peu d’éléments ont vieilli.

Un must de la science-fiction.

A lire absolument.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com

Voir également :
Marionnettes humaines (The Puppet Masters) - Robert A. Heinlein (1951), présentation
- En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) – Robert A. Heinlein (1961), présentation
Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert A. Heinlein (1966), présentation

jeudi, 16 mars 2006

En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) - Robert Anson Heinlein - 1961

Seulement huit ans après l'établissement de la première colonie humaine sur la Lune, l'Homme se décide à son prochain grand pas, en organisant la première mission habitée vers Mars, en vue de l'exploration de la Planète Rouge. Le vaisseau affrêté, l'Envoy, arrive sans encombres à destination, mais cesse très vite de transmettre des infos. De plus sur Terre la troisième Guerre mondiale se prépare, rendant le suivi de l'aventure martienne impossible. Vingt-cnq ans plus tard un second navire est construit pour partir aux nouvelles de l'Envoy. Cependant l'équipe de sauvetage ne va retrouver qu'un seul survivant, Valentine Michael Smith, un jeune homme de vingt-cinq ans, fruit de la relation de deux explorateurs de l'Envoy, et qui a été élevé par les Martiens. Ceux-ci lui ont appris toute leur culture faisant de Smith un être au corps humain mais à la mentalité martienne.
Smith sera ramené sur Terre, où il sera victime de toutes sortes de convoitises. Les autorités tentent de le cacher du public, en le séquestrant dans un hôpital, prétextant le faible état de santé de celui-ci. Cependant un journaliste, Bill Caxton, aidé par une infirmière, va réussir à libérer Smith. Celui-ci devra se faire dans cette nouvelle société, la Terre lui étant totalement étrangère, et il y sera aidé par Jubal Harshaw, un avocat qui fera de lui un homme richissime. Smith va petit à petit révolutionner la société, en partageant sa culture extra-terrestre, faisant de lui aux yeux de nombreuses personnes un nouveau messie...

En terre étrangère est l'une des oeuvres les plus importantes de Robert A. Heinlein, spécialiste de la littérature de science-fiction populaire. Pourtant se livre va bien au-delà du genre de la science-fiction. Lors de sa sortie, le livre a immédiatement été un best-seller. Le livre va créer une immense polémique et deviendra l'un des symboles, voire le mode d'emploi, de la culture flowerpower, qui va se baser en plus possible sur les enseignements de l'étranger Smith. Pourtant le livre sera décrié par les critiques à cause des critiques que porte le livre contre les religions, les politiques, et finalement quasi toute la société. De plus le livre avait été fortement censuré par les éditeurs (70.000 mots en moins). Tout cela n'a pas pu empêcher En terre étrangère de devenir la nouvelle Bible de la contre-culture. Le roman se divise en deux parties, une première plus proche du roman d'aventures, et une seconde explorant le point de vue moral et religieux du regard sur l'humanité à travers d'yeux non-humains.

Quarante ans plus tard, le livre fait un peu moins d'effet. D'ailleurs il est plutôt passé dans l'oubli ces derniers temps, tout en restant une oeuvre solide et impressionante, avec une bonne intrigue, intelligente et créative, qui fera encore réfléchir les gens sur les problèmes de société. Robert A. Heinlein impressionne surtout par sa grande imagination à raconter une histoire finalement très simple. Par contre le lecteur moderne s'énervera de certains propos misogynes et homophobes.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com

Voir également:
- Marionnettes humaines (The Puppet Masters) - Robert A. Heinlein (1951), présentation
- Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert A. Heinlein (1966), présentation