dimanche, 27 avril 2008

The Quiet Earth - Craig Harrison - 1981

bibliotheca the quiet earth

Un projet scientifique militaire portant sur les énergies interspatiales, élaboré dans le plus secret, va déclencher une immense catastrophe. Zac Hobson, l'un des scientifiques ayant participé au projet, semble être le seul survivant... sur Terre. Toute l'humanité a disparue d'un coup, comme volatilisée, ainsi que toute espèce vivante, laissant une Terre d'une tranquillité absolue dans laquelle Zac Hobson va tenter de survivre. Il s'essaie à la belle vie en vivant dans des palaces, tente mille et une aventures, mais cette solitude absolue le pousse rapidement à bout, au point d'envisager même le suicide. Mais peu à peu il se rétablit et essaie de trouver une solution scientifique à ce problème. C'est alors qu'il rencontre par hasard deux autres personnes, bien vivantes également. Pourquoi ont-ils survécu? En essayant d'y répondre Zac fait une nouvelle découverte: le phénomène physique qui a fait disparaître tous les êtres humains va se reproduire prochainement, et le résultat en sera terrible.

The Quiet Earth de l'écrivain néo-zélandais d'origine britannique Craig Harrison est un roman catastrophe typique du genre de la science-fiction. Le roman, malgré une qualité certaine, est hélas passé depuis sa parution un peu dans l'oubli. Difficile en effet de trouver encore une copie en libraire, sinon d'occasion chez les bouquinistes, et, au moment de la publication de cet article, aucune traduction française n'existe. Seul un film néo-zélandais datant de 1985, réalisé par Geoff Murphy et sorti sous le même titre, rappelle encore ce roman qui aurait pourtant mérité une un peu plus grande reconnaissance.
Avec The Quiet Earth Craig Harrison adresse une virulente critique contre le pouvoir de la science, prête à tous les risques pour atteindre ses fins, le personnage principal de l'histoire, Zac hobson, étant lui-même en partie responsable de la catastrophe. Ses déambulations et agissements dans ce monde désert portent également critique contre la vanité de cette société de consommation qui semble avoir conduit ici à sa propre perte.
Le récit est parfaitement monté par Craig Harrison et l'itinéraire de Zac Hobson est passionnant. Hélas le contexte scientifique, qui tente d'expliquer l'origine de la catastrophe, n'est pas toujours crédible. Le roman souffre également d'un certain manque d'originalité.

Bref, The Quiet Earth, n'est certes pas le meilleur roman du genre mais reste cependant une lecture bien passionnante. Dommage qu'il soit tombé dans l'oubli.

22:17 Écrit par Marc dans Harrison, Craig | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : craig harrison, litterature neo-zelandaise, science-fiction, romans catastrophe | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!