vendredi, 26 mai 2006

Jean-Christophe Grangé - bibliographie et note biographique

Jean-Christophe Grangé, actuellement écrivain à succés et scénariste pour le cinéma est d'abord passé par une carrière de journaliste.

Après une maîtrise de lettres à la Sorbonne, il devient rédacteur publicitaire, puis travaille pour une agence de presse. A 28 ans en 1989, il devient grand reporter international, travaillant pour des magazines aussi divers que Paris-Match, le Sunday Times ou le National Geographic. Il se met ensuite à son propre compte en créant la société L & G. Il fera de nombreux reportages en free-lance ce qui le mènera aux quatre bouts du monde, d'où il trouvera notamment la matière pour quelques-uns de ces romans. Grangé obtiendra deux prix: le Prix Reuter en 1991 et le Prix World Press en 1992.

En 1994 il se lance dans l'écriture de roman avec Le vol de cigognes, un très bon premier livre, le meilleur d'ailleurs, mais plutôt ignoré par le public mais qui sera remarqué par la critique littéraire. D'autres romans suivront de même que le succés publique. Parallèlement il tente une carrière au cinéma en co-écrivant des scénarios, notamment pour l'adaptation au cinéma des Rivières pourpres. Une adaptation au cinéma du Concile de Pierre est en pré-production.


1994 - Le vol des cigognes
basé sur: Calcutta, Capitale de l'enfer. Portrait d'une ville en déroute. (1990) et Voyage d'automne. La migration des cigognes suivie par satellite.(1991)

1997 - Les Rivières pourpres
basé sur: Le piège de cristal. Au Groënland, l'expédition des glacionautes à 170m sous la glace.(1993)

2000 - Le Concile de Pierre
basé sur: Nomades, les passagers de la terre. Une année avec les derniers peuples nomades dans le monde.(1990), Le voyage fantastique. Le corps humain en 3D.(1993) et Les médecines du mystère. Hypnose, magnétothérapie, acupuncture, médecines parallèles.(1994)

2003 - L'Empire des Loups
basé sur: Les enfants de la mafia. Sicile : l'utilisation des enfants par la Mafia.(1993), Voyage au centre du cerveau. Cartographie du cerveau.(1995) et Cap sur l'Homme bionique. Les systèmes électronique et informatiques intégrés au corps humain.(1995)

2004 - La Ligne noire
basé sur: Les ailes de la forêt. Chasse, trafic, élevage des papillons à travers le monde.(1992) et Les enfants de la mafia. Sicile : l'utilisation des enfants par la Mafia.(1993)


Voir également:
- Le vol des cigognes - Jean-Christophe Grangé (1994), présentation
- Les Rivières pourpres - Jean-Christophe Grangé (1997), présentation
- Le Concile de Pierre - Jean-Christophe Grangé (2000), présentation

10:22 Écrit par Marc dans Grangé, Jean-Christophe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : litterature francaise, jean-christophe grange | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

dimanche, 21 mai 2006

Le Concile de Pierre - Jean-Christophe Grangé - 2000

Diane Thiberge est une jeune scientifique spécialisée dans l'étude du comportement des animaux prédateurs. Elle est sportive, experte en arts martiaux, et très cultivée. Mais suite à une atroce agression durant sa jeunesse Diane se refuse à tout homme. Elle va décider d'adopter un enfant. Après de longues démarches elle parvient à adopter un petit enfant thaïlandais d'une demi-douzaine d'années, qu'elle prénomme Lucien.
Mais alors que Diane commence à s'habituer à son jeune fils adoptif, un terrible accident de voiture plonge Lucien dans un profond coma. Bien que les spécialistes soient plutôt pessimistes en ce qui concerne son état de santé, un étrange médecin allemand apparaît et prétend pouvoir sauver l'enfant grâce à une occulte séance d'acupuncture.
Les choses vont s'accélérant lorsque Diane se rend compte que l'accident de voiture était en réalité un attentat. Peu à peu, les contours d'une terrifiante machination se font jour et vont entraîner Diane jusqu'en Mongolie, dans une ethnie de la taïga sibérienne aux étranges pouvoirs. Entre des shamanes aux super-pouvoirs et des scientifiques, issues de l'ancienne union soviétique, aux limites de la science, Diane verra que tout se jouera au centre d'un mystérieux cercle de pierre témoin d'atroces expériences

Tout commence pourtant bien dans ce roman de Jean-Christophe Grangé qui nous a habitué avec Le vol des cigognes (1994) et Les Rivières pourpres (1997) à des thrillers haletants pleins de suspense. Ici on reste dans la même veine, beaucoup de suspense, des rebondissements à n'en plus finir. On s'attache au personnage principal, mais quand l'intrigue prend réellement le tout part en vrille. Certains aspects restent intéressants mais le tout semble de plus en plus tiré par les cheveux. Et plus on avance et plus cela se gâte. Certaines scènes vers la fin deviennent carrément risibles. Jean-Christophe Grangé n'arrive pas à traiter le côté fantastique de son roman de manière crédible, alors que les idées à la base n'étaient pas mauvaises. De plus son style, utilisant des expressions ou descriptions ridicules, est parfois d'un bien bas niveau.

Le Concile de Pierre est à éviter, à tout prix! Mieux vaut se tourner vers d'autres romans de Jean-Christophe Grangé.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Jean-Christophe Grangé - bibliographie et note biographique
- Le vol des cigognes - Jean-Christophe Grangé (1994), présentation
- Les Rivières pourpres - Jean-Christophe Grangé (1997), présentation

lundi, 01 mai 2006

Les Rivières pourpres - Jean-Christophe Grangé - 1997

Deux crimes se déroulent à plusieurs centaines de kilomètres l'un de l'autre. L'un un horrible meurtre dont le cadavre affreusement mutilé sera retrouvé entre ciel et terre suspendu dans les montagnes de la région grenobloise. L'autre une profanation d'une tombe d'un petit garçon accompagnée de la disparition de tous les documents scolaires dans l'école où était scolarisé le petit. Deux policiers également, à l'opposé l'un de l'autre. Le premier, Pierre Niémans, un détective au passé trouble et aux manières peu orthodoxes, envoyé dans les Alpes pour enquêter sur l'horrible meurtre, et cela au plaisir de sa hiérarchie contente de se débarasser de lui pour quelque temps. Le deuxième, Karim Abdouf, jeune inspecteur au passé de voyou, doit enquêter sur la profanation de la tombe. A première vue rien ne semble lier ces deux affaires, cependant les deux enquêtes menés en parallèle vont conduire les deux policiers, chacun de son côté, à Guernon, une cité universitaire au milieu des Alpes. Petit à petit les deux policiers vont sonder les abîmes d'un passé plus que trouble, un passé commun dévoilant un complot beaucoup plus surnois au fur et à mesure que les cadavres pullulent et ils vont découvrir le terrible secret que cache l'université de Guernon.

Les Rivières pourpres, deuxième roman de Jean-Christophe Grangé après Le vol des cigognes (1994) est un thriller à l'écriture dynamique, aux dialogues efficaces, mais hélas l'intrigue est un peu lourde et devient petit à petit incrédible. De plus les personnages sont des stéréotypes sans aucune profondeur. Jean-Christophe Grangé a cependant du talent pour faire tenir cette intrigue, le lecteur soupçonnera tour à tour diverses causes de ces meurtres en passant par un tueur fou, des skin-heads, une secte satanique etc. Mais le dénouement ne tient pas: c'est très bien monté et ficellé, mais cela reste, du moins à mes yeux incrédible. Le livre Les Rivières pourpres a été adapté au cinéma en 2000 par Mathieu Kassovitz avec dans les rôles principaux Jean Reno et Vincent Cassel. Pour ma part j'avais préféré le film qui sans être un chef d'oeuvre apporte bien mieux l'histoire au spectateur que ne fait le livre.

Les Rivières pourpres constitue une certaine déception de la part de Jean-Christophe Grangé après l'excellent premier roman Le vol des cigognes (1994).

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Jean-Christophe Grangé - bibliographie et note biographique
- Le vol des cigognes - Jean-Christophe Grangé (1994), présentation
- Le Concile de Pierre - Jean-Christophe Grangé (2000), présentation

dimanche, 23 avril 2006

Le vol des cigognes - Jean-Christophe Grangé - 1994

Louis Antioche, un doctorant d'histoire, a envie de changer de vie. Il entre en contact avec un ornithologue suisse qui lui proppose de suivre la migration des cigognes à travers l'Europe et l'Afrique afin de découvrir la disparition de certaines d'entre elles. Antioche acceppte sans hésitation et se rend immédiatement en Suisse à Montreux, mais à sa grande surprise il découvre le corps sans vie de son interlocuteur suisse. Crise cardiaque, vraissemblablement, qui a foudroyé le scientifique au beau milieu d'un nid de cigognes. Cependant intrigué par sa mission, Antioche va se mettre en route, seul, à la poursuite des volatiles. Son voyage le mènera en Slovaquie, en Bulgarie, dans les territoires occupés en Israël, jusqu'au coeur de l'Afrique, et au fur et à mesure de ses déplacements des cadavres mystérieux surgissent. Le vol des cigognes semble comporter un grand secret qui tue sur sa route de nombreuses personnes qui de près ou de loin suivent cette migration. Un traffic de diamant serait associé à ces cigognes, qui menera Antioche ensuite d'Afrique à Anvers, la capitale du commerce diamantaire. Mais ce traffic n'est pas la fin en soi de ce grand complot international. Il sert à financer quelque chose de bien plus grave encore. Et ce sera finalement au coeur de l'Inde, à Calcutta, que Antioche connaîtrera l'effroyable vérité.

Jean-Christophe Grangé, ancien journaliste devenu célèbre suite à son roman Les Rivières pourpres, publié en 1998, et à l'adaptation homonyme au cinéma de ce même roman par Mathieu Kassovitz en 2000, démontre par ce premier roman un immense talent à monter une intrigue dont pleine de suspense et d'imagination qui tiendra le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page. Le tout est admirablement ficelé. Chaque étape du voyage d'Antioche apporte son lot de dépaysement et laisse découvrir de nouvelles horreurs compliquant encore plus l'histoire. C'est un roman policier, mais qui emprunte aussi beaucoup au documentaire. On y apprend énormément que ce soit sur les cigognes, l'occupation par Israël, les diamants et tous les autres sujets traités. Le dénouement est à la hauteur des attentes. Il s'agît, pour le personnage principal, d'une véritable descente aux enfers, alliant la beauté et la fascination de la migration des cigognes à l'horreur et à la cruauté humaine, et qui risque de glacer plus d'un lecteur.

Pour ma part j'ai été impressionné par ce roman, que je préfère d'ailleurs de loin aux oeuvres suivantes du même auteur.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Jean-Christophe Grangé - bibliographie et note biographique
- Les Rivières pourpres - Jean-Christophe Grangé (1997), présentation
- Le Concile de Pierre - Jean-Christophe Grangé (2000), présentation