jeudi, 28 juin 2007

Les souffrances du jeune Werther (Die Leiden des jungen Werthers) - Johann Wolfgang von Goethe - 1774

bibliotheca les souffrances du jeune werther

"J'ai fait une connaissance qui touche mon coeur de près. J'ai... je ne sais pas.
Te raconter bien posément comment il est arrivé que j'ai fait la connaissance de la plus aimable personne, sera difficile. Je suis content, je suis heureux, je ne suis donc pas un grand faiseur de récit.
Un ange ! Fi, chacun dit cela de la sienne n'est-ce pas ? Et pourtant je ne suis pas en état de te dire à quel point elle est accomplie, et pourquoi elle si parfaite.
Qu'il suffise de dire qu'elle a pris possession..."

Werther est un jeune homme issu d’une famille bourgeoise qui ne sait encore que faire de sa vie. Il s’installe à Wahlheim (qui traduit mot à mot signifie foyer du choix), une petite ville bourgeoise dans laquelle il aime se promener et où il exerce l’art du dessin. Un jour, invité à un bal, il rencontre Charlotte (Lotte), fille de notables, qui, depuis la mort de sa mère, s'occupe de ses huit frères et sœurs. Werther sait dès le départ qu'elle est fiancée à son ami Albert; cependant, il en tombe immédiatement amoureux. Elle aussi va éprouver des sentiments semblables envers Werther, mais hélas elle est promise à un autre qu’elle aime autant. Les deux se rencontreront souvent dans les jours à venir, mais Werther est de plus en plus pris du désespoir de savoir que son amour face à Lotte n’aboutira pas. Il décide de quitter la ville pour revenir plus tard et apprend que Lotte et Albert se sont mariés. En proie au désespoir le plus total, Werther ne voit plus qu’une seule issue à tant de malheurs : son suicide.

Les souffrances du jeune Werther est à la fois un roman-clé du genre Sturm und Drang (Tempête et Elan en français), mouvement allemand précurseur du romantisme, et le premier roman du grand poète et dramaturge allemand Johann Wolfgang von Goethe. Le livre fut d’abord publié anonymement en automne 1774 à Leipzig et reçut vite un immense succès à travers toute l’Allemagne d’abord, puis à travers toute l’Europe. Personne à l’époque ne s’attendait à un tel succès. Plus qu’un phénomène de mode le roman déclencha ce qu’on appellera plus tard la fièvre de lecture (Lesesucht), ainsi qu’apparemment une vague de suicides parmi tous les jeunes lecteurs s’ayant identifié aux tragiques personnages principaux du roman, chaque femme se reconnaissant en Charlotte et chaque homme en Werther. Il est à noter que le succès du roman est aussi dû au fait que Goethe place au centre de son roman un personnage qui poussé par l’amour va aller à l’encontre de toutes règles et mœurs bourgeoises de l’époque. Pour donner plus de force à son texte, Goethe écrit le roman sous forme épistolaire, la majeure partie du récit étant constituée de lettres que rédige Werther à un ami, le dénommé Wilhelm Humml. Le lecteur suit ainsi petit à petit tous les états d’âme de Werther et comment celui-ci sera de plus en plus submergé par le désespoir. Tous les tourments intérieurs de Werther sont ainsi finement analysés avant que celui-ci décide de faire l’irrémédiable. Certains éléments du texte, notamment certaines images romantiques, ont un peu vieillies de nos jours.

Les souffrances du jeune Werther est une roman d’une rare sensibilité et un immense chef-d’œuvre de la littérature allemande.

A (re-)découvrir !

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !