vendredi, 06 avril 2007

Le secret (Het Geheim) - Anna Enquist - 1997

bibliotheca le secret

Dès son plus jeune âge Dora Dirique ne vit que pour la musique. Depuis sa naissance en 1933 et durant toute son enfance elle était bercée par le chant de sa mère chantait et fascinée par le piano de son maître de musique. Elle aussi va se lancer au piano jusqu’à devenir une virtuose. Cet instrument prendra de plus en plus de place dans vie devenant à la fois son confident et son porte-parole. Sa passion pour le piano va même mettre en péril son mariage et créer une séparation avec son mari. Elle attache en effet plus de valeur à sa carrière musicale qu’à l’amour qu’il lui portait. Sa carrière se poursuit de façon très prometteuse jusqu’au jour où la maladie l’oblige à brutalement tout interrompre, une invalidité des mains l’empêchera à jamais de jouer proprement.
De nos jours elle attend un grand piano noir qu’elle veut installer chez elle et elle devra affronter pour la première fois depuis des décennies cet art qui a tant représenté pour elle.

Trois histoires se mêlent dans Le secret autour de Dora: la sienne, celle de Bau son mari, et du déménagement qui se fait de nos jours et qui fera affronter Dora de nouveau au piano. L’histoire est racontée sur un air de musique et jouée d’une voix mélancolique où se mêlent passions et regrets. Le lecteur s’attache beaucoup au personnage de Dora à travers les différents événements de sa vie. Une vie finalement ratée, ou du moins pas exploitée pleinement. Dora, dans la première partie de sa vie, se dédie entièrement et piano, et durant la seconde elle est paralysée par sa maladie. Cette vie sera en effet loin d’être rose. Sa mère cantatrice qui a cessé de chanter à sa naissance porte en elle un lourd secret, son père est rigide et sombre, son frère naît mongolien, son professeur de piano disparaît dans une rafle pendant la guerre de 40. Ce n’est qu’à la fin de son existence que maladie et vieillesse la réconcilieront avec les fantômes du passé.
Le récit mène le lecteur à travers les époques pour nous raconter l’histoire de différents points de vue. Le texte est écrit avec vigueur et subtilité, mais aussi avec beaucoup de froideur. La vie de Dora est décrite de façon quasi analytique, comme les notes sur une partition d’un concerto. Anna Enquist aborde avec force les non-dits et les souffrances que connaissent toutes les familles et illustre comment l’art, ici la musique, peut servir de rempart à la réalité.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

13:39 Écrit par Marc dans Enquist, Anna | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anna enquist, litterature neerlandaise, romans psychologiques | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!