lundi, 09 juillet 2012

Le Prix Atlantis - Willy Deweert - 2001

willy deweert, litterature belge, thrillers, le prix atlantis, atlantideUn éditeur au bord de la faillite décide de lancer un concours littéraire qui devra renflouer ses caisses au plus vite. Et pour cela un grand tapage médiatique est organisé autour de l’événement, mais aussi autour du sujet du concoures qui récompensera six auteurs qui par un roman proposeront de poursuivre et d’achever le célèbre dialogue interrompu de Platon, le Critias, qui évoque le mythe de l’Atlantide. Ce qui revient à proposer tout simplement le message de Dieu aux atlantes. A la fin du consours il y a bien six romans de sélectionnés. Parmi les vainqueurs se trouve la scientifique belge Morgane Delcourt qui signe là son premier roman. Et le succès est garanti. Au bout de quelques jours tous les six livres deviennent des best-sellers.
Tout semble donc aller pour le mieux si ce n’est que, peu après, la plupart des lauréats sont assassinés dans des circonstances mystérieuses ? Les soupçons se portent d’abord sur l’éditeur, prêt à tout pour créer un événement qui fera vendre. Mais peut-être que la réalité est toute autre. Et il semblerait bien que ce soient les écrits en soi qui seraient gênants. Les auteurs ont-ils entrevu quelques réalités gênantes en rédigeant leur exercice de style ? Faut-il voir la main d’une secte ou d’une organisation secrète ?
Morgane Delcourt, le chercheur Bouhovski, l’inspecteur de police Doris vont se lancer dans l’enquête chacun à leur manière… à la quête d’un des mythes les plus vieux du monde.


Le Prix Atlantis de l’auteur belge Willy Deweert est une œuvre impressionnante tenant à la fois du roman policier, du thriller ésotérique et de l'essai philosophique.
Dès la première page le roman part sur des chapeaux de roue, un prix, des livres, des lauréats … et des meurtres. Une simple enquête policière débouchera sur une quête bien plus profonde faite par deux des lauréats encore survivant, ainsi que d’une policière qui commence à entrevoir une autre dimension à l’affaire. Car si les meurtres ont peut-être été commis par une secte d’illuminés, l’histoire semble vite  couvrir un domaine spirituel bien plus vaste, celui de la lutte séculaire entre le Bien et le Mal, et le tout vu à la fois par des personnages croyants et d’autres parfaits athés. Le fantastique prendra même le dessus, de la science-fiction même, avec l’intervention d’éléments type univers parallèles et voyages spatio-temporels… Le développement ne cesse de surprendre, et une fois arrivé à la fin, on s’étonne du chemin parcouru. Vient s’ajouter à la qualité de l’intrigue une écriture magnifique et un montage parfaitement maîtrisé et bien étonnant.

Hélas par moments l’auteur se perd quelque peu, semblant hésiter entre le roman de fiction et l’essai dans lequel il cherche à placer ses idées. Ainsi des longueurs apparaissent, et certaines coupures dans la lecture, sans toutefois trop gêner le lecteur passionné.

Il reste juste à s’étonner qu’aujourd’hui ce texte n’est plus publié,  et que ceux qui veulent le découvrir le trouveront sur les marchés d’occasion, ou comme moi, en bibliothèque.

Devenu un peu difficile à trouver le roman Le Prix Atlantis de Willy Deweert vaut tout de même bien la peine d’être découvert.

Le Prix Atlantis de Willy Deweert  est un  roman à découvrir.

 

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : éditions Desclée de Brouwer, 10 octobre 2001, 430 pages
ISBN-10: 2220050238 / ISBN-13: 978-2220050232

Voir également :
- Mystalogia - Willy Deweert (2000), présentation

mardi, 20 décembre 2005

Mystalogia - Willy Deweert - 2000

En proie au doute, Thomas Rouven, jeune jésuite, écrit un roman pour s'évader dans son esprit. Il souffre de l'ambiance étouffante du noviciat et s'invente un héros qui va vivre ses aventure à sa place. Son héros, Jean-Baptiste, bibliothécaire au Vatican, trouve par hasard un manuscrit du XIIe siècle dénommé Mystalogia. Mais une organisation d'anciens nazis cherche à lui dérober ce manuscrit. En fuite, Jean-Baptiste sera amené sur la trace des Templiers et du Prieuré de Sion, d'Italie en Afrique en passant pas le Portugal, la France et l'Éthiopie. Sur son chemin se dresseront de nombreux ennemis, des anciens nazis, des espions et des étranges personnages d'Eglise.

Le roman de Willy Deweert joue sur deux intrigues. L'une intéreure (on suit le journal intime du narrateur) se déroulant dans le voviciat des jésuites, où l'on voit le narrateur en prois à ses doutes et incertitudes. L'autre, extérieure, thriller au multiples rebondissements et bourré d'aventures de tout genres. Y sont également repris des sujets fort à la mode en ce moment tels les Templiers, le Prieuré de Sion, Jean Cocteau, et toutes ces idées qui ont été reprises plus tard dans le Da Vinci Code (The Da Vinci Code, 2003) de Dan Brown. Deux quêtes sont décrites, où les deux différents héros recherchent finalement le même but. Hélas le tout s'étire en longueur. L'intrigue dans le noviciat, même si elle décrit bien le personnage, n'accroche pas vraiment et est répétitive. L'autre, pleine de rebondissements est un peu légère. Les deux quêtes s'aleternent sur de grand chapitres trop longs, qu'on en arrive à oublier à la lecture de l'une l'existence de l'autre. Quand on revient à l'autre on est soit content, voir déçu. Cependant pas tout n'est négatif. Les passages où le jeune jésuite se tente à l'écriture sont bien rendus et très convaincants.

Willy Deweert, ancien professeur de rhétorique, est également l'auteur de deux best-sellers: Les Allumettes de la sacristie (1998) et Le Prix Atlantis (2001).

Pour commander ce livre : 

AMAZON.fr -  FNAC.com -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Voir également :
- Le Prix Atlantis - Willy Deweert (2002), présentation