vendredi, 11 novembre 2005

Silex, la tombe du chasseur - Daniel De Bruycker - 1999

Trois jeunes archéologues soviétiques ont établi leur campement dans les steppes du Tadjikistan pour fouiller ce qui semble être une sépulture néandertalienne. Centimètre après centimètre, creuser cette tombe, revient à traverser l'épaisseur des siècles. "Nous ne dévorons plus nos morts, mais n'avons jamais été aussi peu affranchis du besoin de nous en nourrir" note le jeune archéologue soviétique qui dirige les fouilles. Qui était-il? Qu nous apprendra-t-il? Quel instinct? Quel pensée? - ont pu présider à son inhumation. Partis à trois, les jeunes chercheurs seont bientôt quatre, vivant de connivence ensemble suite à l'apparition de "chasseur".

Silex, qui relate au jour le jour tel un journal de bord, voir intime, les avancées des chercheurs, envoûte, tout en poésie, le lecteur dès le départ dans ce voyage métaphysique dans le temps à l'aube de l'Humanité. On bute avec le narrateur sur le sens des menus objets, silex, pétales de fleurs déposés sur la tombe comme autant de lettres d'un alphabet devenu indéchiffrable. C'est une initiation à la fascination de l'archéologie et sa nécessité de profaner pour connaître.

19:02 Écrit par Marc dans De Bruycker, Daniel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : daniel de bruycker, archeologie, litterature belge, prehistoire | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!