dimanche, 02 juillet 2006

Zaynab, Reine de Marrakech - Zakya Daoud - 2004

En 1039 naît à Aghmat, dans les montagnes de l'Atlas, Zaynab Nefzaouia. Cette petite fille à la beauté et à l'intelligence exceptionelle a un très grand destin devant elle. Elle épousera en quatrième noces, Youssef Ibn Tachfin, le fondateur de la dynastie Almoravide, qui parti d'un petit royaume divisé, parviendra par l'épée et par le verbe à rassembler autour de lui la presque totalité du Maghreb, de l'Atlantique à la Kabylie avant de conquérir l'Andalousie. Mais derrière ce grand homme se cache une grande femme, Zaynab, qui va fonder la ville de Marrakech, la capitale de l'empire des Almoravides, et la gèrera même pendant les absences de son mari, réussissant à allier la civilisation paysanne berbère, dont elle est issue, aux nomades conquérants.

Zakya Daoud, née Jacqueline Loghlan française puis naturalisée marocaine, fut la fondatrice en 1966 et la rédactrice en chef de Lamalif, un mensuel de réflexion, jusqu’à son interdiction en 1988 par le gouvernement marocain. Elle travaille à la Documentation Française et contribue aujourd'hui à des revues comme Arabies, Le Monde diplomatique, Panoramiques...
Avec Zaynab, Reine de Marrakech Zakya Daoud se lance dans les oeuvres plus romanesques. Il s'agît ici d'un roman historique, fait à partir de rares éléments historiques disponibles, reprenant la vie d'un personnage mythique de l'Histoire marocaine et maghrébine du XIe siècle. Cela paraît à priori bien prometteur, mais hélas j'ai vite été déçu. Evidemment le roman a des qualités indéniables: Zakya Daoud réussit à bâtir une histoire solide et plausible en utilisant un style léger et fluide. Par contre le style n'est pas toujours adapté au récit et surtout au genre de ce récit. On a parfois l'impression d'avoir plus affaire à un essai journalistique, style féministe, qu'à un roman historique, ce qui fait qu'on a du mal à se plonger entièrement dans l'ambiance de l'époque. Dommage.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !