mardi, 26 juin 2012

Pirates (Pirate Latitudes) – Michael Crichton - 2009

michael crichton, pirates, romans d aventures, litterature americaine, piraterie1665. La Jamaïque est l’une des rares colonies britanniques au milieu des Caraïbes dominées pr l’Espagne. De plus la couronne ne lui verse que bien peu de ressources l’obligeant à se débrouiller comme elle peut pour survivre. Pour le gourveneur de l’île Sir James Almont il n’y a qu’une solution : avoir recours à la piraterie pour se défendre et améliorer le commerce par le vol. Et ainsi Port Royal, la capitale de l’île, est devenu le repère de tous les pirates de la région, un véritable coupe-gorge où se bousculent les tavernes, rhumeries et autres bordels.
Le capitaine Charles Hunter est l’un de ces pirates devenus corsaires au service de la couronne britannique. Et pour lui cette terre si dangereuse est pourtant remplie de promesses. D’ailleurs la rumeur circule bientôt qu’un navire espagnol bourré d’or  serait à quai dans le port voisin de Matanceros. Cette possession espagnole réputée imprenable est gouvernée par le terrible Cazalla, un favori du roi d’Espagne. Hunter, sur ordre du gouverneur Almont, met rapidement sur pied une équipe qui aura pour mission de s’infiltrer sur l’île pour s’emparer du galion.

Avant toute chose il faut rappeler concernant ce roman Pirates paru en 2009, que l’auteur américain Michael Crichton est mort en … 2008. Cela explique certainement ce qui va suivre sans pour autant rien excuser, car il a tout de même était relu par des éditeurs bien vivants.

Car après lecture de ce roman, alors que j’ai été attiré par la promesse de palpitantes aventures sous le soleil des Caraïbes, alors que la piraterie devient un sujet plutôt rare, et de m’emballer pour un texte écrit par un auteur réputé dans le thriller et le roman d’aventures, je n’ai trouvé qu’un texte bâclé accumulant tous les clichés du genre sans jamais réussir à me passionner d’une façon ou d’une autre. On retrouve ainsi tous les poncifs de la piraterie, entre batailles navales, tempêtes infernales et attaques de monstres marins ( ? ... si, si ), des personnages à peine esquissés de leurs gros caractères, vus mille fois auparavant, dont les pirates intrépides, les politiques corrompus, les vils traîtres et méchants (tous des espagnols ou français comme par hasard), des femmes qui sont toutes des putes et enfin des sauvages plus sauvages que de raison. S’ajoutent certains chapitres qui ressemblent plus à des trames d’histoire qu’à des textes finis, une intrigue sans aucune surprise, des dialogues insipides et inutiles  et une écriture sans saveur ni envie. Citons encore que la traduction semble à peine relue tant elle regorge de coquilles…

Concluons enfin par dire qu’il n’est jamais bon de déterrer un manuscrit d’un auteur mort, car si ce dernier n’avait pas envie de publier son texte de son vivant, c’est qu’il avait peut-être ses raisons. Reste à saluer tous ces éditeurs prêts à publier n’importe quoi pour faire leur argent, et les médias qui, sans jamais en avoir lu un seul, annoncent chaque roman de Crichton comme un événement.


Bref, Pirates de Michael Crichton est un roman tout simplement nul et médiocre.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’anglais par Christine Boucheraine, éditions Pocket, 1 juin 2011, 347 pages

Voir également:
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1980), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation

vendredi, 14 septembre 2007

L’homme terminal (The Terminal Man) - Michael Crichton - 1972

bibliotheca l homme terminal

Harry Benson est un cas médical plutôt particulier. Il est interné régulièrement au service de neuropsychologie de l’hôpital universitaire de Los Angeles suite à des crises d’épilepsie psychomotrice qui le rendent extrêmement violent. De plus il ne garde aucun souvenir de ses crises. Les docteurs MacPherson, Ellis et Morris prévoient de remédier aux troubles de Benson en lui implantant de minuscules électrodes dans le cerveau qui lors de ces crises aiguës lui impulseront des décharges électriques censées aider Benson à les surmonter. Cependant selon le docteur Janet Ross ce projet peut s’avérer dangereux, et cela surtout lié au fait que Harry Benson ne serait peut-être pas le cobaye idéal pour ce genre d’opération. En effet Benson souffre d’une psychose envers les machines et les ordinateurs que cette opération et l’implantation de ces électrodes, ainsi que de l’ordinateur qui les dirige, pourraient amplifier. Et en effet contrairement au résultat escompté, Harry Benson se transforme petit à petit en véritable monstre que plus personne n’arrive à contrôler.

L’homme terminal, paru en 1972, est l’un des premiers romans et best-sellers, un techno-thriller, voire un thriller médical, de l’écrivain américain à succès Michael Crichton. Comme bien souvent chez Michael Crichton, l’intrigue consiste à présenter un progrès scientifique impressionnant sur lequel l’être humain va perdre tout contrôle au risque d’y perdre la vie. Ici, Michael Crichton imagine un petit ordinateur qui pourrait être implanté au niveau du cerveau afin d’en améliorer le fonctionnement. L’idée très classique du cyborg ou homme amélioré est ici directement tirée de l’invention à l’époque encore récente du pacemaker cardiaque et à Crichton de simplement la transposer d’un organe à l’autre. Crichton lui-même étudiant en médecine à l’époque se donne à cœur joie de nous donner de multiples détails techniques, des schémas ainsi que des images tirés aux rayons X d’un cerveau humain pour mieux étoffer le contexte scientifique. Mais hélas le tout reste bien douteux, plutôt confus et a bien mal vieilli à travers les ans, ce qui rend les avancées scientifiques décrites ainsi que leurs conséquences assez risibles.
Et comme toujours chez Crichton, après la mise en place d’un contexte scientifique ou historique plutôt intéressant le roman se transforme vite fait en un thriller aux rebondissements prévisibles, aux personnages archétypiques et à l’intérêt général donc plutôt mince.

L’homme terminal est un thriller médical certes divertissant, mais hélas aussi sans surprises et qui a bien vieilli depuis.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1980), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michael Crichton (2009), présentation

jeudi, 20 avril 2006

Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton - 2004

Peter Evans est un jeune juriste travaillant sur des questions d'environnement qui découvre petit à petit que l'opinion publique a été manipulé par les différents courants de pensée et mouvements environnementalistes et écologistes. Lui-même est victime notamment par ses propres clients. De plus il découvre qu'un de ces mouvements écologiques dissimule en fait un réseau terroriste présent dans le monde entier et qui a pour but de promouvoir les thèses sur le réchauffement climatique visant réduire les émissions de gaz à effet de serre, décidé pour ce faire de commettre des attentats sanglants.

A priori ce techno-thriller, sorti en France en 2006, mettant en scène des éco-terroristes peut paraître fort attrayant, mais il y a un grave problème. Michael Crichton utilise ce roman afin d'y inclure ses propres idées sur le réchauffement de la planète. Il considère que le monde se réchauffe, mais que les causes, les conséquences, les avantages et les inconvénients de ce changement sont inconnus et donc que rien ne démontre que ce changement ne peut être globalement bénéfique, et surtout rien n'indique que la pollution est la cause de ces changements. Crichton a d'ailleurs obtenu pour ce roman un prix de la part de l' American Association of Petroleum Geologists (AAPG), groupement de pétroliers, qui forcément apprécient qu'on leur retire la faute quant au réchauffement climatique. Ce roman finalement n'est même pas un vrai roman. Crichton y détaille une multitude d'études scientifiques aux conclusions douteuses et bien peu scientifiques, n'hésitant pas à remplir des pages et des pages d'explications, souvent sans queue ni tête et enfonçant le lecteur dans un ennui terrible. L'intrigue du roman, faisant succéder des scènes d'actions totalement incrédibles, n'est qu'un prétexte et ne présente d'ailleurs aucun intérêt, sauf celui de servir de canvas aux théories fumeuses de Crichton.

De nombreux critiques soulignent d'ailleurs de nombreuses erreurs dans les prétendus faits exposés par l'ouvrage ; par exemple Crichton estime que l'interdiction du DDT contre les moustiques porteurs de la malaria a causé la mort de 50 millions de personnes, alors qu'il n'y a jamais eu d'interdiction officielle d'utiliser le DDT contre ces moustiques et que le nombre total de décès pour cause de malaria durant la période citée est inférieur à 50 millions. Crichton met tout en cause, niant totalement les récentes catastrophes climatiques et ce réchauffement général, dont tout le monde s'est déjà rendu compte.

En bref, Etat d'urgence est d'un ennui profond, totalement incrédible et éviter à tout prix. J'ai d'ailleurs l'impression que les livres de Crichton perdent de plus en plus en qualité.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1969), présentation
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michaelm Crichton (2009), présentation

dimanche, 19 mars 2006

Michael Crichton - Bibliographie et note biographique

Michael Crichton est né le 23 octobre 1942 à Chicago et est un écrivain américain de science-fiction, surtout techno-thriller, scénariste et producteur et réalisateur de films.
Il est diplômé de la Harvard Medical School après avoir fait plusieurs années d'études en anthroplogie. Pendant ses études médicales, pour les financer, il a écrit des romans de série dans le style d'un James Bond, sous les noms de plume John Lange et de Jeffery Hudson. Il vit actuellement à Hawaii loin du show business américain. De nombreux de ses romans ont été adaptés au cinéma, parfois par lui-même. Il d'ailleurs surtout connu comme l'auteur de Jurassic Park, adapté par Steven Spielberg, et comme producteur de la série télévisée à succès Urgences.

Son oeuvre:

1966 - Odds On (sous le nom de John Lange)
1967 - Scratch One (sous le nom de John Lange)
1968 - Easy Go (sous le nom de John Lange)
1968 - Extrême Urgence (A Case of Need, sous le nom de Jeffery Hudson)
1969 - Venom Business (sous le nom de John Lange)
1969 - Zero Cool (sous le nom de John Lange)
1969 - La Variété Andromède (The Adromeda Strain)
1970 - Grave Descend (sous le nom de John Lange)
1970 - Drug of Choice (sous le nom de John Lange)
1970 - Dealing (écrit avec son frère Douglass Crichton sous le nom de Michael Douglas)
1972 - Binary (sous le nom de John Lange)
1972 - L'Homme terminal (The Terminal Man)
1975 - Train d'or pour la Crimée (The Great Train Robbery)
1976 - Le Treizième Guerrier (Eaters of the Dead, aussi traduit sous le titre les Mangeurs de mort)
1980 - Congo
1987 - Sphère (Sphere)
1990 - Le parc jurassique (Jurassic Park)
1992 - Soleil levant (Rising Sun)
1993 - Harcèlement (Disclosure)
1995 - Le Monde perdu (The Lost World)
1996 - Turbulences (Airframe)
1999 - Prisonniers du temps (Timeline)
2002 - La proie (Prey)
2004 - Etat d'Urgence (State of Fear)


Essais:

1970 - Five Patients
1977 - Jasper Johns
1983 - Electronic Life
1988 - Voyages



Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1969), présentation
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation

21:21 Écrit par Marc dans Crichton, Michael | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michael crichton, litterature americaine | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

mardi, 28 février 2006

Proie (Prey) - Michael Crichton - 2002

Rien n'évolue comme on le souhaite. Tel est la base de beaucouo de romans de Michael Crichton, dont celui-ci. Les inventions des savants fous finiront par se retourner contre eux.

Le programmeur Jack est appelé à un site de production d'une innovation biotechnologique, où une société produit sous contrat de l'armée américaine, des caméras composés de nanoparticules. Ces particules, de la taille du nanomètre, sont censés pouvoir s'assembler en caméras, afin d'être utilisés dans le cadre d'espionnage par l'armée. Ces particules fonctionnent sur le principe d'une meute, en utilisant le programme 'PedPrey', dont Jack est l'auteur. Hélas, un jour, ces minuscules robots s'échappent de la zone de production pour se retourner contre leurs créateurs. De plus les robots évoluent, et échappent totalement au contrôle des programmeurs.

Beaucoup de suspense et beaucoup d'action dans une intrigue finalement très basique et sans surprise. Le style est comme à l'habitude, simple et efficace. Le contexte scientifique est certes très intéressant et innovateur, mais s'essouffle au bout du premier cinquième du livre. Sans plus.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1969), présentation
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michael Crichton (2009), présentation

samedi, 25 février 2006

Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton - 1998

Des archéologues sont employés en 1999 par Doniger, un millionaire ayant fait fortune dans les biotechnologies, pour construire un parc à thème dans le sud de la France. Le but de ce parc est d'y faire revivre le moyen-âge de façon plus que réaliste. Les jeunes historiens se mettent à l'oeuvre sur l'ancien emplacement d'une bourgade médiévale. Cependant, alors que continuent leurs fouilles afin de mettre à jour des infos en vue du projet de futur parc d'attraction, certains éléments apparaissent. En effet, certaines personnes dans le campement semblent connaître à l'avance l'emplacement sous terre de certains objets médiévaux. Puis un jour, le professeur dirigeant toutes les fouilles disparaît mystérieusement. Doniger fait venir les jeunes historiens au Texas, en prétendant que seul ce voyage permettra de retrouver le professeur. Arrivé sur place, dans un site industriel de Doninger, ceux-ci se rendent compte que celui-ci a développé une machine permettant d'envoyer des gens dans le temps, et notamment au moyen-âge au sud de la France...

Roman assez classique de la part de Michael Crichton, auteur déjà de nombreux techno-thrillers, alliant aventures, science-fiction, suspense, dans des intrigues efficacement menés. Comme souvent chez Crichton, le début du roman est fort intéressant, notamment les passages concernant les fouilles archéologiques. Hélas le tout est vite submergé par une action répétitive qui prend clairement le dessus à toute réflexion. De plus on tombe dans une foule de clichés, les théories pseudo-scientifiques sur les voyages temporels de Crichton ne tiennent pas la route jusqu'à la fin, et les motivations qui font avancer les personnages ne valent pas grand chose. La base de l'intrigue même est ridicule. Imaginons que quelqu'un développe une machine à voyager dans le temps. Qu'en ferait-il? Irait-il voir Jésus Christ? Essaierait-il d'entrer en contact avec je ne sais quels personnages? Certainement! Alors que le personnage de Doninger dans ce roman, n'a pas d'autres motivations que de faire des parcs à thèmes les plus réalistes possibles. mais de toute façon cela n'est qu'un prétexte pour décrire des scènes d'action chevaleresque sans queue ni tête.

En bref, ce roman n'est vraiment pas une réussite. A éviter!

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1969), présentation
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michael Crichton (2009), présentation

mercredi, 22 février 2006

Congo - Michael Crichton - 1980

Une expédition, à la recherche de diamants précieux au fin fond de la forêt tropicale africaine, disparaît subitement. Cependant une caméra, installée par les explorateurs, continue à filmer un certain temps et envoye quelques images du drame via satellite à la centrale aux Etats-Unis. L'équipe qui réceptionne ces images y distinguent des singes fort agressifs, issus d'une espèce inconnue semblant hybride entre des gorilles et des hommes. Une deuxième expédition, menée par le docteur Karen Ross, est envoyée sur les lieux du drame afin d'élucider tous les mystères révélées par la précédente mission. Cette fois les chercheurs sont accompagnés par Munro, un célèbre mercenaire et par Amy, une femelle gorille capable de communiquer avec les hommes par la langue des signes. De plus, un consortium européen et des corporations japonaises, tentent également de retrouver la piste des explorateurs disparus. S'engage alors une course-poursuite, pleine de rebondissements qui menera l'expédition aux confins de la jungle jusqu'à la mystérieuse cité oubliée de Zinj, aux mains des gorilles tueurs.

Michael Crichton, spécialiste du techno-thriller, rejoint ici un peu plus du roman d'aventures pour mélanger les deux genres. Comme à son habitude, le style utilisé est simple et toujours efficace, et suite à un début mettant bien en place l'intrigue et le contexte, l'action prend le dessus sur la réflexion. Donc beaucoup d'action et d'aventures dans ce qui est loin d'être le meilleur livre de Crichton.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton (1969), présentation

- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
-
Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation

- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michael Crichton (2009), présentation

dimanche, 19 février 2006

La Variété Andromède (The Andromeda Strain) - Michael Crichton - 1969

Dans La Variété Andromède, des preuves scientifiques semblent indiquer q'uil est fort probable que de nombreux et mystérieux organismes, de type bactéries ou virus, attendent l'homme dans l'espace. L'armée américaine a ainsi développé deux programmes spatiaux secrets afin de pouvoir étudier les micro-organismes présents dans l'espace. L'un, le projet Scoop, a été mis en place afin de récolter de nouveaux organismes pathogènes en vue d'une utilisation future dans la Guerre Froide, l'autre, le projet Wildfire, a pour but d'étudier les conséquences sur Terre et pour l'homme après une introduction de ces organismes venus d'ailleurs. Ces deux projets vont connaître un aboutissement tragique, lorsqu'une capsule du projet Scoop revient de l'espace et est récoltée par erreur par les habitants d'une petite bourgade, Piedmont, en plein désert de l'Arizona. Après qu'un imprudent médecin local, ait ouvert la capsule, une maladie mystérieuse va se propager parmi la population tuant la quasi totalité de la population, excepté un nouveau-né et un vieillard. Le projet Wildfire va se mettre en route. Une équipe de quatre scientifiques est dépêchée sur place, afin d'étudier ce qui vient de se passer. Les deux miraculeux rescapés, ainsi que de nombreux échantillons, seront étudiés dans un bunker isolé. Cependant, ce bunker, dû à un défaut de construcion, va laisser échapper la maladie, et mettre en danger l'équipe des scientifiques.

La Variété Andromède est un classique du techno-thriller américain, et l'une des premières oeuvres de Michael Crichton. Egalement un grand classique de science-fiction. Le talent de Crichton est de faire de cette histoire de science-fiction quelque chose de parfaitement plausible. Ici, les extra-terrestres ne sont pas de petits bonhommes verts mais des micro-organismes, au contact desquels l'homme n'a pas encore développé d'immunité et est, par conséquence, parfaitement vulnérable à ces envahisseurs de l'espace.Comme d'habitude chez Michael Crichton, l'intrigue se base sur des innovations techniques et scientifiques de dernier cri, mais hélas ces avancées deviennent une menace pour l'homme imprudent qui les apllique. Crichton a fait beaucoup de recherches sur ce sujet, et nous présente son sujet avec beaucoup de détail et de talent. Certains aspects scientifiques décrits sont devenus désuets de nos jours, mais cela n'est pas trop gênant à la lecture, et au contraire, Crichton met en évidence des problèmes, toujours d'actualité aujourd'hui.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Voir également:
- L’homme terminal (The Terminal Man) – Michael Crichton (1972), présentation
- Congo - Michael Crichton (1980), présentation
- Les prisonniers du temps (Timeline) - Michael Crichton (1998), présentation
- Proie (Prey) - Michael Crichton (2002), présentation
- Etat d'urgence (State of Fear) - Michael Crichton (2004), présentation
- Pirates (Pirate Latitudes) - Michael Crichton (2009), présentation