jeudi, 28 octobre 2010

Le Livre des choses perdues (The Book of Lost Things) - John Connolly - 2006

bibliotheca le livre des choses perdues.jpgIl était une fois - car c'est ainsi que toutes les histoires devraient débuter - un garçon de 12 ans qui venait de perdre sa maman. Inconsolable, David a trouvé refuge dans les livres pour oublier le remariage de son père et la naissance de Georgie, son demi-frère. Une nuit, persuadé d'entendre sa mère l'appeler, David découvre un passage caché au fond du jardin. Il le franchit et se retrouve propulsé dans un monde fantastique, peuplé de personnages issus de ses lectures et de son imaginaire. Alors que la Seconde Guerre mondiale déferle sur l'Europe, David entame un périple à la recherche d'un vieux roi qui conserve ses secrets dans Le Livre des choses perdues, sésame qui permettrait au jeune garçon de quitter ce royaume. Mais le conseiller du souverain a pour lui d'autres desseins...

Le Livre des choses perdues de l’écrivain irlandais John Connolly est un étonnant mélange entre thriller et conte de fées. Le jeune héros, après avoir perdu sa mère découvre un monde tout à fait nouveau, merveilleux, dans lequel il plonge persuadé d’y retrouver sa mère. Ce monde fantastique qui emprunte de très nombreux éléments aux contes de fées n’est hélas pas que féerie. Ici les dangers sont bien réels et pas tout ne finit toujours bien. Et très vite le conte de fée va se transformer en cauchemar, l’horreur prenant peu à peu le dessous. Le lecteur accompagne ce lecteur, est pris dès les premières pages et constate avec le même émerveillement et aussi la même horreur la réalité de ce monde onirique qui surprend à plus d’un titre. Ce roman est prenant comme pas d’autre, les magnifiques descriptions entraînent le lecteur jusqu’au bout de l’imaginaire de l’auteur dans un voyage inoubliable.

Le Livre des choses perdues est un roman excellent, un conte de fées revu par des yeux plus adultes et qui invite le lecteur à un magnifique voyage au fin fond de l’imaginaire.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.frPRICEMINISTER.com

Extrait : premières pages

OÙ IL EST QUESTION DE CE QUE L'ON TROUVE ET DE CE QUE L'ON PERD

Il était une fois - car c'est ainsi que toutes les histoires devraient débuter - un petit garçon qui avait perdu sa mère.
À vrai dire, il avait commencé à la perdre voilà bien longtemps. La maladie qui la rongeait était une chose terrifiante et sournoise, un mal qui la dévorait de l'intérieur, consumant à petit feu sa lumière de sorte qu'au fil des jours ses yeux perdaient un peu de leur éclat et sa peau devenait un peu plus pâle.
À mesure que sa mère lui était enlevée, morceau par morceau, le garçon devenait de plus en plus inquiet à l'idée de la perdre complètement. Il voulait qu'elle reste. Il n'avait ni frère ni soeur et, s'il aimait son père, il ne serait pas exagéré de dire qu'il aimait sa mère davantage encore. La perspective d'une vie sans elle lui était insoutenable.
Le garçon, qui se prénommait David, faisait tout ce qu'il pouvait pour que sa mère reste en vie. Il priait. Il s'efforçait d'être gentil afin qu'elle ne soit pas punie pour les erreurs qu'il aurait pu commettre. Il se déplaçait dans la maison en faisant le moins de bruit possible et baissait toujours la voix quand il jouait à la guerre avec ses petits soldats. Il mit au point des rituels et tenta de s'y tenir scrupuleusement car il pensait que le destin de sa mère était, en partie, lié aux actions qu'il accomplissait. Il sortait toujours de son lit en posant d'abord le pied gauche, puis le droit. Il comptait toujours jusqu'à vingt quand il se brossait les dents et il posait toujours sa brosse dès qu'il avait fini de compter. Il touchait toujours les robinets de la salle de bains et les poignées de porte un certain nombre de fois. Les chiffres impairs étaient mauvais et les chiffres pairs très favorables, en particulier le 2, le 4 et le 8. Il se méfiait du 6 car 6 c'est 2 x 3 et 3 apparaît dans le nombre 13, et 13 est le plus mauvais de tous les nombres.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr PRICEMINISTER.com


Présente édition : traduit de l’anglais (Irlande) par Pierre Brévignon, 29 septembre 2010, 382 pages