mardi, 11 décembre 2007

Rupture de contrat (Deal Breaker) - Harlan Coben - 1995

bibliotheca rupture de contrat

Myron Bolitar est un ex-basketteur dont la carrière s’est brisé du jour au lendemain suite à un accident. Il se lance ensuite dans une carrière au FBI mais se ravise et retourne dans le milieu sportif en essayant de devenir agent sportif. Il y est encore débutant mais un très gros contrat s’annonce à lui : Christian Steele, un remarquable footballeur universitaire qui s’apprête à se lancer dans une carrière professionnelle. Mais Christian Steele est aussi l’ancien petit ami de la sœur, Kathy, d’une ex à Bolitar, sœur qui a mystérieusement disparu dix-huit mois plus tôt. Alors que Bolitar s’apprête à faire signer Steele dans un club professionnel, le passé trouble de celui-ci, ou plutôt de son ancienne fiancée, réapparaît. Le sportif reçoit en effet chez lui un magazine pornographique, rempli de publicité pour lignes roses, avec sur l'une d'elle la photo de Kathy. Serait-elle encore vivante ? En tout cas cela sent le scandale et l’entourage professionnel de Steele semble petit à petit se rétracter. Bolitar décide de mener son enquête et découvre rapidement que le père de Kathy vient d’être victime d’un meurtre crapuleux trois jours plus tôt. De telles coïncidences ne peuvent exister, quelque chose doit se cacher derrière tout cela. A Bolitar de découvrir qui tire les ficelles de cette affaire.

Rupture de contrat n’est que le troisième roman de l’aujourd’hui très célèbre auteur de polars américain Harlan Coben. Et il s’agît également du premier d’une longue série de romans ayant comme héros principal l’agent sportif Myron Bolitar. Rupture de contrat est donc un quasi premier roman et cela se ressent à la lecture. D’un côté on reconnaît déjà le grand professionnalisme de Harlan Coben qui a écrit un roman parfaitement formaté à la structure et à l’intrigue sans défauts. Tous les ingrédients y sont pour faire un parfait petit polar, pourtant il manque un je ne sais quoi qui fait réellement vivre le tout. Si le suspense tient, le lecteur aura cependant du mal à digérer certaines grosses ficelles (scènes invraissemblables, personnages trop poussés, …). Le style est simple, parfois beaucoup trop simple même, mais la lecture reste agréable. On reconnaît dans ce roman certains éléments qui reviendront tout au long de la bibliographie de Harlan Coben, notamment l’histoire de l’ancienne disparue qui semble bien après être toujours vivante rappelle fortement l’intrigue du roman plus célèbre de Harlan Coben qu’est Ne le dis à personne (Tell No One, 2001).
Derrière cette intrigue policière somme toute assez banale, Harlan Coben nous dresse aussi le portrait d’une Amérique hypocrite, d’une société aux allures parfaites mais qui cache ses pires vices.

Rupture de contrat est un roman policier très divertissant, parfois bien intéressant, mais loin d’être le meilleur de Harlan Coben.

 

Voir également :
- Ne le dis à personne (Tell No One) - Harlan Coben (2001), présentation

15:51 Écrit par Marc dans Coben, Harlan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : harlan coben, romans policiers, thrillers, sport, myron bolitar | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

vendredi, 03 novembre 2006

Ne le dis à personne... (Tell No One) - Harlan Coben - 2001

bibliotheca tell no one

Le docteur David Beck tente depuis huit années à se remettre de la mort tragique de sa femme Elizabeth. Sa femme avait été kidnappée. Mais il n'y arrive pas. Il tente désespérément de noyer son chagrin dans son boulot de pédiatre dans un dispensaire à Washington Heights. il est sans cesse hanté par la mémoire de sa femme tant aimée. Son entourage l'encourage à aller de l'avant, de changer de vie. Mais rien n'y fait. Car en plus, David Beck subit le poids de la culpabilité de la mort de sa femme. Celle-ci avait en effet été kidnappée sous ses yeux et retrouvée morte et mutilée peu de temps après. Lui a été totalement impuissant à protéger son amour. Alors qu'il souffre depuis huit années de cette tragique disparition, David Beck reçoit un mystérieux message via e-mail contenant des informations que seul lui et sa femme disparue auraient pu connaître. Le message lui ordonne de plus à ne rien dire à personne. Alors que David Beck croit voir sa femme ressusciter des événements étranges surviennent autour de lui. Il va se faire traquer et piéger dans un complot qu'il ne comprend pas.

Ne le dis à personne... est un parfait thriller policier, d'une efficacité rare, de la part de l'un des auteurs de polars les plus en vue du moment. Tout est quasi parfait, rebondissements, énigmes et complots qu'on ne comprend que dans les dernières pages. L'intrigue est excellemment montée, peut-être même trop, pouvant décevoir vers la fin par cette manie d'en rajouter toujours plus jusqu'à l'ultime rebondissement. L'intrigue paraît même parfois trop poussée par rapport aux motivations des personnages. Le lecteur en vient à se demander si tout cela était bien nécessaire. Mis à part ce défaut, les personnages sont plutôt bien décrits (même si comme souvent dans ce genre de littérature l'aspect psychologique n'est ni trop poussé ni original) et on dénote un certain humour également dans la façon de raconter de Harlan Coben.

A noter que ce roman de Harlan Coben a été adapté au cinéma en 2006 dans une production française (!). Le film a été réalisé par Guillaume Canet et on retrouve dans les rôles principaux François Cluzet, André Dussollier, Kristin Scott Thomas, Nathalie Baye et Jean Rochefort.

Ne le dis à personne... est un très bon thriller policier, un excellent divertissement.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Rupture de contrat (Deal Breaker) - Harlan Coben (1995), présentation

22:08 Écrit par Marc dans Coben, Harlan | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : harlan coben, litterature americaine, thrillers, romans policiers | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!