jeudi, 25 janvier 2007

Le Vicomte pourfendu (Il visconte dimezzato) – Italo Calvino - 1952

bibliotheca le vicomte pourfendu

Au cours d’une bataille contre les Turcs, le jeune vicomte Médard de Terralba est scindé en deux par un boulet de canons. Des médecins opiniâtres arrivent cependant à sauver le vicomte, du moins une moitié, et le renvoient dans ses terres. Malheureusement les médecins ont sauvé la mauvaise moitié du vicomte, son côté noir et méchant qui d’ailleurs ne tardera pas à sévir. La population est terrorisée et a de plus en plus peur. Le vicomte cherche à faire souffrir, autant qu’il souffre lui-même dans sa chair. Et cela jusqu’au jour où l’on voit apparaître l’autre moitié du vicomte, elle aussi sauvée par des médecins. Cette autre moitié même si elle est d’une immense bonté et d’une générosité sans égale ne fera pas non plus l’unanimité auprès de la population. Un trop de bonté serait-il tout aussi insupportable qu’un trop de cruauté ?

Le Vicomte pourfendu d’Italo Calvino, écrit de juin à septembre 1951 et paru en 1952, est un conte burlesque et dérangeant aux allures voltairiennes sur la dualité de l’homme. Le récit, qui est décrit par les yeux d’un enfant, est plein d’imagination et d‘humour et toujours plein de poésie. On vit ce récit à la fois merveilleux et irréel entre rêve et cauchemar. Ce récit ressemble plus à une farce, mais toujours dotée d’une méditation qui en fait une véritable fable philosophique présentant finalement une allégorie de l’homme contemporain et une réflexion sur le bien et le mal qu’il faut tous deux avoir expérimentés pour connaître le sens profond de la vie.

Le Vicomte pourfendu est un excellent conte philosophique d’Italo Calvino.

Le Vicomte pourfendu est le premier volume d'une trilogie dite « trilogie héraldique » (Trilogia araldica) dont les volumes suivants seront Le Baron perché (Il barone rampante, 1957) et Le Cavalier inexistant (Il cavaliere inesistente, 1959).

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !