vendredi, 18 mars 2011

Le musée perdu (The Amber Room) - Steve Berry - 2003

la chambre d'ambre, le musee perdu, litterature americaine, romans policiers, thrillers, nazisme, Seconde guerre mondiale, steve berryLa Chambre d’ambre, une pièce aux murs recouverts d’éléments sculptés dans de l'ambre authentique et surnommée la huitième merveille du monde, a été offerte en 1716 par le roi de Prusse au tsar de Russie. D'abord installée au palais Catherine, près de Saint-Pétersbourg, elle fut ensuite démontée par l'armée nazie et emballée dans 27 caisses lors de l'invasion de la ville pour être transportée à Königsberg, avant de disparaître mystérieusement en 1945. Malgré toutes les recherches des collectionneurs, historiens et chasseurs de trésors, elle n'a en effet jamais été retrouvée.
De nos jours le juge Rachel Cutler d’Atlanta va être confronté à ce mystère au moment où son père d’origine russe, un rescapé de Mauthausen, meurt dans d’étranges circonstances, laissant derrière lui les clés de ce secret qui l’a hanté toute sa vie. Rachel va mener l’enquête sur les trésors disparus et volés par les nazis qui va la conduire dans une quête historique et périlleuse à travers l’Europe. Mais un trésor d’une telle valeur attirera forcément les convoitises d’autres personnes, peu enclines à voir ce juge fouiner dans leurs affaires...

Le musée perdu, paru en 2003 et 2009 pour la traduction française, est le premier roman de l’auteur américain de best-sellers Steve Berry. Il s’agît d’un thriller bien efficace, mené tambour battant à travers un pan de l’histoire européenne, celle des pillages d’oeuvres d’art par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. L’intrigue est bien ficellée, l’aspect historique bien documenté, le suspense tient jusqu’au bout, mais ce roman ne se démarque hélas guère de pleins d’autres du même genre en utilisant continuellement les mêmes ficelles. Donc rien de neuf ici, sauf peut-être de nous en apprendre davantage sur ce magnifique trésor qu’est la Chambre d’ambre, et un roman vite lu et aussitôt oublié.

En bref Le musée perdu est un thriller efficace, peu original, mais qui réussit bien ce pour quoi il a été écrit, càd. à nous divertir.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’américain par Gilles Morris-Dumoulin, 9 septembre 2010, 473 pages