jeudi, 15 mars 2012

Les en dehors : La liberté pour horizon - Stéphane Beau - 2011

stephane beau, science-fiction, litterature francaiseLe pays est ravagée par la peste. Les morts s’accumulent, les autorités perdent tout contrôle et les survivants tentent de survivre comme ils le peuvent. Pour Léopold, un ancien libraire ayant tout abandonné pour vivre en ermite dans la campagne, tout cela ne le touche guère. C’est déjà depuis longtemps qu’il a tiré un trait sur la société, et si celle-ci venait à disparaître qu’est-ce que cela pourrait bien lui faire.
Or un jour il rencontre près de sa cabane un petit garçon du nom de Colas, un orphelin de sept ans élevé dans la ferme d’à côté. Le libraire va vite sympathiser avec le petit garçon, et le prendre sous son aile. Ils vont partir ensemble pour fuir l’horreur qui s’installe de plus en plus dans la région. Mais pour ces deux robinsons qui ne souhaitent rien d’autre que de vivre en paix au milieu des bois, il s’avèrera bien difficile d’échapper à la folie des hommes...

J’avais découvert l’auteur français Stéphane Beau en 2009 avec son roman Le Coffret : à l’aube de la Dictature Universelle dans lequel anticipation se conjuguait à merveille à une profonde réflexion humaine sur le sens du savoir et sa propagation par les livres. Ici, dans Les en dehors, la recette est quelque peu la même et ma satisfaction tout aussi grande. Dans un monde ravagé deux êtres vont se retrouver et tenter de survivre selon leur propres moyens, donnant ainsi une belle réflexion sur la lutte éternelle entre l’individu et la société qui l’opprime, d’abord sous les traits d’un libraire désabusé dans notre monde actuel, puis du même libraire accompagné d’un enfant dans une société qui semble avoir été privée de son futur, et même de son présent.
Les idées véhiculés par l’auteur surprennent par leur simplicité et leur clarté, illustrée à merveille par cette intrigue prenante aux personnages très attachants. L’écriture toujours simple et juste emporte le lecteur vers une fin bien merveilleuse et si humaine.

Les en dehors : La liberté pour horizon de Stéphane Beau est un magnifique roman d’anticipation, très attachant et passionnant, offrant une belle réflexion sur l’individu face à la société.

A lire !

Pour commander ce livre :

AMAZON.frFNAC.comABEBOOKS.frPRICEMINISTER.com

Présente édition : Editions du petit Pavé, novembre 2011, 186 pages

Voir également :
- Le Coffret : A l'aube de la Dictature Universelle - Stéphane Beau - 2009

21:51 Écrit par Marc dans Beau, Stéphane, Critiques littéraires | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stephane beau, science-fiction, litterature francaise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

mercredi, 14 mars 2012

Citation de "Les en dehors" de Stéphane Beau (2011)

“De toute façon, toutes les lois n’y pourront rien changer, toutes les morales ne pourront que se casser les dents sur cette vérité essentielle : l’homme est un tueur; l’homme est un bourreau; l’homme est un assassin. Lors d’un génocide, on se demande toujours comment des êtres ordinaires ont ainsi pu se rendre coupables de telles atrocités, mais cette question est absurde. pour devenir valide, elle doit être posée dans l’autre sens : le problème n’est pas de savoir pourquoi, à certaines occasions, des hommes et des femmes que rien ne distingue, franchissent le pas et tuent, violent, blessent ou maltraitent leurs semblables, mais plutôt pourquoi la majorité des individus n’en fait pas autant.”

Stéphane Beau, Les en dehors (2011).

08:59 Écrit par Marc dans Beau, Stéphane, Citation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stephane beau, les en dehors, citation | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

mardi, 29 septembre 2009

Le Coffret: A l'aube de la Dictature Universelle - Stéphane Beau - 2009

bibliotheca le coffret

"Le coffret ne payait pas de mine. Trente centimètres de long, vingt de hauteur, autant en profondeur. En pin naturel, sans aucune fioriture. Le cadenas qui le fermait datait d’au moins une cinquantaine d’années, du temps où l’usage des clefs n’avait pas encore été aboli..."

Les livres n'existent plus depuis des années, relégués depuis 2063. De tout façon ils ne servaient à rien, et même, pouvaient être nuisibles au lecteur par leur propos souvent dégradants et incompréhensibles. Quelle surprise alors pour Nathanaël de trouver dans son grenier un vieux coffret contenant justement des livres. Au total 7 livres. Parmi ceux-ci Par-delà le Bien et le Mal d'un certain Nietzsche, Le Traité du Rebelle d'Ernst Jünger, Walden d'un dénommé Thoreau, Combat pour l'individu de Georges Palante, une sélection des Essais de Montaigne, et Malaise dans la civilisation de Sigmund Freud.. puis un dernier intitulé: A l'aube de la Dictature Universelle. L'auteur de ce dernier livre, contrairement aux précédents, ne lui est par contre pas inconnu. Il s'agît de Jean Crill, son grand-père, qui eut dans le passé de nombreux problèmes avec la justice qui mirent en danger l'entièreté de sa famille. S'il n'y avait pas eu ce dernier livre, Nathanaël aurait certainement tout jeté à la poubelle, mais en savoir plus sur son grand-père le pousse à regarder ces livres de plus près. il consulte d'abord l'Encyclopédie Académique, source unique et officielle de l'information, mais ne trouve rien concernant les différents auteurs ou livre. Il s'étonne de voir tout ce savoir perdu et commence à lire. D'abord le Nietzsche qui lui ouvre les yeux sur la société et surtout le texte de son grand-père qui lui fait comprendre la vérité sur ce qui lui est arrivé, et aussi à ce monde.
Pris par son enthousiasme Nathanaël en oublie une chose fondamentale : les livres sont interdits, et quiconque y contrevient risque de devoir en payer les conséquences.

Le Coffret : A l'aube de la Dictature Universelle est le premier roman de l'écrivain français Stéphane Beau, un grand amoureux des livres et initiateur en 2007 d'une revue intitulée Le Grognard, revue fortement inspirée par ses glorieuses aînées de la fin du 19e siècle (La Plume, Le Mercure de France, La Revue Blanche…), revue dans les colonnes de laquelle les proses d’autrefois se mêlent aux textes d’aujourd’hui.
En grand amoureux des livres, le sujet de son premier roman est justement le livre et son importance pour chacun. Le tout est présenté dans un roman qui prend au genre de la science-fiction pour décrire la redécouverte des livres et des idées qui y sont véhiculés par un jeune homme vivant dans une société où ceux-ci ont été bannis. Cela fait évidemment penser de suite au roman dystopique Fahrenheit 451 (1953) de Ray Bradbury, qui décrivit déjà par l'interdiction des livres ce même type de société : déshumanisée, machiavélique et qui finalement échoue au bonheur parfait. Si les motivations et les idées principales sont les mêmes dans les deux romans, peut-être un peu plus actualisés dans le plus récent, le traitement fait par Stéphane Beau est toutefois bien différent. Comme Montag dans Fahrenheit 451 Nathanaël commence à découvrir les livres et leur importance avant de se mettre en danger pour finalement tenter de s'y échapper. Dans Le Coffret l'accent est plus mis sur les livres en soi, comme l'atteste déjà la belle couverture des Editions du Petit Pavé, réalisée à l'image des livres anciens. La liste des six livres trouvés par Nathanaël n'est pas choisie par hasard et constitue pratiquement le guide de l'évolution du personnage et de l'intrigue, le véritable fil conducteur, et cela aidé de multiples extraits et citations des différentes œuvres. C'est finalement comme si l'histoire racontée ne servait qu'à mettre en valeur ces différents textes. Le septième livre, celui de son grand-père, sert plus d'initiateur et de toile de fond à l'intrigue permettant de mieux comprendre la dystopie mise en place par l'auteur ainsi que sa genèse dans une société très proche de la nôtre, soumise à la culture de masse et à un nivellement vers le bas de tout chose culturelle ou intellectuelle.
Et Stéphane Beau réussit à parfaitement à faire passer ses idées, cela dans un style simple et concis, pour donnant un texte poignant et un véritable pamphlet en faveur de la lecture et de la réflexion.

Un livre à découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  - ABEBOOKS.fr

Voir également :
Les en dehors : La liberté pour horizon - Stéphane Beau (2011), présentation

20:34 Écrit par Marc dans Beau, Stéphane | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dystopie, lecture, litterature francaise, stephane beau | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!