mercredi, 19 juillet 2006

Le grand secret - René Barjavel - 1973

Le 17 janvier 1955, le premier ministre de l'Inde est dérangé par un coup de téléphone alors qu'il siège en plein conseil de ministre. A l'autre bout du fil, un scientifique indien de Bombay qui prétend avoir fait la plus terrible découverte de tous les temps. Nehru, se rend sur le champ à Bombay, pour constater par lui-même l'importance de cette découverte. Immédiatement après Nehru décide de partir en voyage officiel vers les grands de ce monde, le président américain, soviétique, français, la Reine d'Angleterre, Mao Tse-Teung,... afin de les prévenir de la découverte indienne. Cette démarche est interprêtée par le monde politique comme une volonté de l'Inde de s'ouvrir au monde, mais tous ignorent Le Grand Secret qui se cache derrière tout cela, un effroyable Secret qui va déterminer la vie politique mondiale pour les cinquante à venir. Ce secret sera à l'origine de l'assassinat de Kennedy, de la visite de Nixon en Chine et de bien autres événements qui auront marqué la période de la Guerre froide.
Pendant ce temps-là à Paris, un prometteur jeune scientifique disparaît mystérieusement. Sa campagne va tout faire pour le retrouver mais se rend vite compte qu'un immense complot semble lui barrer la route. Jeanne ne doute pas encore que la disparition de Roland est liée au Grand Secret, dont d'ailleurs elle ne connaît pas l'existence.

Le grand secret est un roman uchronique paru en 1973 de René Barjavel, spécialiste français du genre de la science-fiction. En effet celui-ci prend place dans les années 50 à 70 et n'hésite pas à utiliser des événements et des personnages historiques réels et à les détourner en les intégrant à l'intrigue du roman. Dans une première partie le lecteur suit avec beaucoup de passion et de mystère comment le grand secret se met en place et comment il va influencer tant d'événements marquants à jamais le XXe siècle. Suit alors l'enquête acharnée de Jeanne pour retrouver Roland, et comment elle se frotte à plus fort qu'elle avant d'arriver au dénouement final loin sur une île isolée en plein océan, où le Grand Secret nous est révélé dans toute sa force. Mais hélas trop parler de ce secret risque de le dévoiler et ainsi gâcher la lecture. L'intérêt suscité par l'intrigue se base justement sur le mystère entourant toute l'affaire, et ainsi, lorsque dans la dernière partie du roman tout est dévoilé, l'intrigue qui elle continue perd fortement de son charme. Ce grand mystère fait donc à la fois la force et la faiblesse de ce roman de Barjavel. La dernière partie est souvent considérée par de nombreux lecteurs comme décevante, mais de plus c'est celle qui a le plus vieillie. Dommage, car jusque-là le roman atteignait quasiment la perfection.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Le voyageur imprudent - René Barjavel (1944), présentation

dimanche, 19 février 2006

Le voyageur imprudent - René Barjavel - 1944

« En deux mois de notre temps ordinaire, j'ai traversé trente fois mille siècles, et suis trente fois revenu de cet avenir. [...] J'ai accumulé les observations. Il me convient aujourd'hui d'en faire la synthèse. »

Pierre Saint-Menoux, mathématicien mobilisé dans pendant la Première Guerre Mondiale, est invité par un mystérieux infirme, Noël Essaillon, à prendre part à ses travaux scientifiques secrets. Le savant a en effet découvert comment voyager dans le temps par l'intermédiaire de pilules et d'un scaphandre spécial, et veut étudier la destinée de l'humanité par une série d'explorations de plus en plus avancées dans le futur. Saint-Menoux, qui deviendra l'assistant d'Essaillon, se rend en l'an 100 000 et rapporte ses observations d'un monde totalement transfiguré, où la notion d'individu est balayée au profit d'une société où chaque être œuvre pour le bien collectif. Annette, la fille d'Essaillon, seconde les travaux des deux hommes. Un incident coûte la vie au savant, mais des acrobaties temporelles permettent de l'éviter. Le ressuscité perturbé par cette vie usurpée au Créateur décide de mourir néanmoins en laissant à Saint-Menoux la responsabilité de poursuivre les recherches seul. En pleine guerre, sans le savant, Saint-Menoux n'utilise plus le scaphandre que pour son confort personnel ainsi que celui d'Annette, devenue sa compagne. En s'approvisionnant dans les années prospères du passé, Saint-Menoux cause plusieurs incidents dont un sérieux qui le livrera même prisonnier au siècle passé, jusqu'à ce que sa campagne viendra le sauver. En revenant au présent, il découvre que ses exploits, relatés dans les journaux d'avant 1914, entraînent l'apparition en 1942 d'ouvrages scientifiques et de romans populaires le mettant en scène et qui n'existaient pas avant que Saint-Menoux n'eût entrepris son voyage. Bien plus, le contenu de ces documents se modifie à mesure que de nouvelles intrusions dans le passé sont effectuées. Il lui semble donc que le temps soit susceptible de plasticité et que tout soit possible. De plus en plus, il va essaye de changer le passé pour influer sur le présent, afin d'étudier ses nouveaux pouvoirs.

Le voyageur imprudent est un grand classique de science-fiction, surtout de tout ce sous-genre qui traite du voyage dans le temps. René Barjavel y étudie parfaitement tous les tenants et aboutissants du voyage dans le temps, faisant de ce roman une certaine référence dans ce qui est du voyage temporel, et du paradox qui s'ensuit. Le personnage de Saint-Menoux est particulièrement réussi, un anti-héros, qui sans trop de scrupules va détourner ses découverts à ses propres fins. Hélas le roman a un peu vieilli aujourd'hui, de plus que depuis, le même sujet a été fortement traité par d'autres, et parfois avec plus de talent.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- Le grand secret - René Barjavel (1973), présentation

18:43 Écrit par Marc dans Barjavel, René | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : rene barjavel, science-fiction, voyages dans le temps, litterature francaise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!