vendredi, 16 mai 2008

Etat de guerre - Alexis Aubenque - 2004

bibliotheca etat de guerreEtat de guerre est le deuxième tome du cycle de La chute des mondes de l’écrivain français Alexis Aubenque et fait directement suite aux événements relatés dans le tome premier sorti en 2002.

Pour rappel, au XXVIIIème, après que l’humanité se soit étendue à travers la galaxie et vivant sous l’autorité de la Fédération, un mal étrange semble petit à petit plonger les planètes aux limites de la galaxie dans le chaos le plus total, ce qui risque à terme de déstabiliser toute la Fédération. Les populations autochtones se rebellent de partout et partent en guerre contre les armées de la Fédération. Mais un mal encore inconnu fait surface après avoir guetté l’humanité pendant des siècles en toute clandestinité.

Le premier tome de ce cycle présentait déjà de nombreux défauts. Et cela ne s’arrange guère ici. Le style d’écriture est toujours aussi mauvais, les personnages encore plus nombreux sont tout autant peu intéressant, le récit se disperse dans la confusion et les stéréotypes et autres lieux communs sont légions. A aucun moment l’univers recréé par Aubenque ne devient crédible. Quant au dénouement final j’avoue n’y être plus arrivé, le roman étant mauvais au point que j’ai dû en abandonner la lecture. On ressent la volonté de l’auteur à rendre hommage aux grands classiques du space-opera et de la science-fiction, mais le résultat n’est qu’une insipide et ridicule caricature.

Le cycle de La chute des mondes, qui après avoir bien mal commencé, se termine de façon encore pire.

A noter que État de guerre a obtenu le Razzie 2004 du pire roman francophone, décerné par la revue de science-fiction Bifrost.

A éviter !

 

Voir également :
- La chute des mondes - Alexis Aubenque (2002), présentation

samedi, 03 mai 2008

La chute des mondes - Alexis Aubenque - 2002

bibliotheca la chute des mondes

Au XXVIIe siècle l’humanité s’est étendue à travers la galaxie ne faisant de la Terre qu’une planète comme une autre. Deux cent cinquante mondes sont habités et vivent tous sous l’autorité de la Fédération galactique. Seule une quinzaine de planètes ont obtenu un statut particulier qui leur permet de vivre en parfaite autarcie selon des modes de vies choisis dans l’histoire terrienne. C’est ainsi qu’existe une planète vivant au Moyen-Âge, une autre à l’époque romaine, etc. Mais à côté de ces planètes plus conservatrices l’humanité dans le reste de la Fédération semble rapidement évoluer. Il n’y a plus guère de place pour les anciennes religions face à la religion des Maltâmes, une immense civilisation disparue dont les reliques valent des fortunes sur tous les marchés de la Fédération. Mais l’équilibre sur lequel repose toute cette société interplanétaire semble sur le point de se rompre. Des signaux alarmants apparaissent aux quatre coins de la Fédération et de nombreuses personnes de plusieurs planètes, dont entre autres l’aventurier Guntray Marshall d’Albidon, l’industrielle Roseta Ming de Boxtown, le frère Wilson de l’Alliance et la servante Delphine d’Atlan, vont voir leurs destins se rejoindre vers une découverte fascinante qui fera basculer à jamais l’ordre établi.

La chute des mondes de l’écrivain français Alexis Aubenque est le premier volet d’une saga de space-opera en deux parties, la deuxième partie s’intitulant Etat de guerre et est paru en 2004.
Dès les premières pages on reconnaît l’inspiration flagrante de l’auteur prise en de nombreux classiques de la science-fiction, dont par exemple le cycle d’Hypérion de Dan Simmons ou alors celui de Fondation d’Isaac Asimov, trop flagrant même pour les lecteurs familiers de ces classiques qui risquent de n’y voir qu’une tentative de plagiat. Dès le départ on ressent également l’écriture faible et hésitante d’un auteur encore guère aguerri dans son métier. Les fautes de style sont nombreuses et il est difficile à croire que ce roman ait été sérieusement relu avant publication. De plus l’intrigue souffre de plus d’un mauvais montage qui fait apparaître une multitude de personnages peu intéressants au dépit d’un suspense qui tarde à arriver.

Mais il est avant tout étonnant de voir que ce roman totalement inabouti, sinon raté, soit publié. Espérons juste que la suite soit un peu meilleure.

En bref, La chute des mondes est un space-opera à éviter à tout prix !

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- Etat de guerre - Alexis Aubenque (2004), présentation