lundi, 31 décembre 2012

Le Chat aux yeux jaunes - Serge Brussolo - 2011

serge brussolo, thrillers, séries télévisés, agence 13, le chat aux yeux jaunes, litterature francaise,romans policiersHollywood est un monde ingrat. On a beau y connaître un succès planétaire, et pourtant y vieillir est rude. Et de la gloire et la fortune toute vedette peut très vite tomber dans l’oubli et la misère.
Dans les années 60, l'actrice Peggy McFloyd a connu un succès planétaire grâce à la série télévisée « First Lady ». Aujourd'hui riche et âgée, elle s'est reconvertie dans l'action caritative en érigeant sur sa propriété, une immense demeure type hispano-texan du nom d’Esteranza, une maison de retraite où elle accueille ses vieux camarades de scène. Il semblerait toutefois que depuis quelque temps, ce petit paradis soit le théâtre d'événements aussi étranges qu'inquiétants. Des rumeurs circulent. Et certains mystères de cette ancienne série qu’était « First Lady » risquent de refaire surface. En effet certains parlent d’une série maudite. Qu’est-il arrivé à l’acteur principal Lawrence Brickstone, disparu mystérieusement après avoir sombré dans la folie ? Qu’en est-il de la vitrioleuse, féministe acarnée dans les années 1960 aujourd’hui bigote adoratrice du Christ qui semble mener une double vie ? Esteranza est-elle effectivement une noble et caritative maison de retraite, ou plutôt une prison servant à garder prisonniers tous les anciens acteurs de « First Lady »? Et quel est le rôle de cet horrible chat empaillé aux yeux jaunes, dont on dit qu’il fut instigateur d’un crime.
Et tous ces mystères vont refaire surface alors que Mickie Katz, de l’Agence 13 est engagée par Peggy McFloyd pour redécorer les appartements très spéciaux de l’ancienne starlette.

Le Chat aux yeux jaunes de Serge Brussolo est, même si l’histoire est indépendante, censé être le troisième tome de la série Agence 13 après Dortoir interdit (2009) et Ceux d’en bas (2010). Et pourtant il ne reste plus grand chose de cette série sauf le nom du protagoniste prinicipal Mickie Katz, personnage et héros brussolien bien classique, et quelques lignes par-ci par-là faisant référence à cette dite Agence 13 et au père de l’héroïne qui ajoué un petit rôle, du moins marqué de sa présence les tomes précédents. On sent bien que Serge Brussolo, peut-être lié par contrat, a dû fournir un troisième volume à cette série, mais qu’il ne s’est guère donné grand peine. Car au final Le Chat aux yeux jeunes de Serge Brussolo est un thriller des plus classiques dans la bibliographie de l’auteur, n’apportant absolument rien de neuf avec tous les éléments récurrents de quasi tous ces romans. Ici comme d’habitude on en sait jamais ce qui est vrai de tout ce qui se raconte, des légendes qui circulent concernant l’affaire. L’héroïne toujours aussi crédule se laisse prendre au jeu... Hélas le lecteur lui sera moins crédule, les propos ici étaient bien moins convaincants que dans d’autres romans semblables de l’auteur.
Reste le plaisir pour le lecteur de se plonger dans l’univers des séries télévisés des années 1960, celles avec des scénarios minces comme des feuilles de cigarettes,  des décors en carton et des stars et starlettes qui ne brillaient guère par leur jeu d’acteur. Et cela, ici, en vaut amplement la peine.

Le Chat aux yeux jaunes de Serge Brussolo est un thriller qui ne convainc pas toujours, assez inégal, et qui pourtant m’a procuré un certain plaisir par moments. Mais ce n’est certainement pas le meilleur de l’auteur.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com 

Présente édition : Pocket, 15 novembre 2012, 320 pages
ISBN-10: 2266220446 / ISBN-13: 978-2266220446

Voir également :
Trajets et itinéraires de l’oubli - Serge Brussolo (1981), présentation et extrait
Bunker - Serge Brussolo (1985), présentation
Les emmurés - Serge Brussolo (1990), présentation
Boulevard des banquises - Serge Brussolo (1990), présentation
Baignade accompagnée - Serge Brussolo (1999), présentation
Le livre du grand secret - Serge Brussolo (1999), présentation
La Princesse noire - Serge Brussolo (2004), présentation
-
 La mélancolie des sirènes par trente mètres de fond - Serge Brussolo (2004), présentation
La maison des murmures - Serge Brussolo (2005), présentation
Dortoir interdit - Serge Brussolo (2009), présentation et extrait
L'héritier des abîmes - Serge Brussolo (2009), présentation
Le vestiaire de la reine morte - Serge Brussolo (2010), présentation
Ceux d'en bas - Serge Brussolo (2010), présentation

Aquablue, tome 13 : Septentrion - Régis Hautière et Reno - 2012

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13La planète Aquablue, alors qu’elle se voyait protégé par décret, est de nouveau la convoitise des Terriens depuis que des liens ont été d”couverts entre les génômes des habitants des deux planètes. Les Terriens seraient les descendants des êtres bleus qui peuplent depuis toujours Aquablue, et certains ont donc décidé d’opérer un retour aux sources.
Mais personne n’a oublié les blessures du passé et la méfiance règne.
Aussi, lorsqu'est signalée l'existence d'un important chantier naval sur la banquise au nord de la planète, Nao décide d'enquêter.
Sur place, l'accueil est glacial. Et les questions sur le contenu des hangars demeurent sans réponses. Pourtant, l'un d'eux possède des proportions gigantesques...

Aquablue est une série culte en bande dessinée, lancée en 1988, et qui depuis a connu de nombreux auteurs différents. Vieillissante la série a été mise au goût du jour en 2011 par le duo Régis Hautière (scénario) et Reno (dessin), et cela avec beaucoup de brio, le tome 12 : Retour aux sources en étant la preuve. Et ce treizième tome, Septentrion continue sur la même lancée, mêlant savamment l’action bien diversifiée à des dialogues riches et à de réflexions de type environnementaux. Et l’intrigue bien débutée dans le tome 12 continue ici de plus belle, mettant enplace plus d’éléments encore, sans toutefois réellement avancer, cela avec une grande réussite, au point que l’on a hâte de découvrir les tomes à venir.
Notons l’immense qualité des dessins, parfois un peu trop retravaillés par ordinateur et qui, par leur style, risquent de ne pas plaire à tous.

Aquablue, tome 13 : Septentrion
de Régis Hautière et Reno relance de plus belle une série phare de la science-fiction, qui pourtant il y a peu de temps encore était annoncée comme essoufflée.

 


Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Extrait : les premières planches

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13

regis hautiere,science-fiction,reno,bd,bande dessinee,bandes dessinees,aquablue,septentrion,tome 13


Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : Delcourt, 21 novembre 2012, 48 pages
ISBN-10: 2756031046 / ISBN-13: 978-2756031040

Voir également :
- Aquablue, tome 12 : Retour aux Sources - Régis Hautière et Reno (2011), présentation et extrait

 

dimanche, 30 décembre 2012

Les îles glorieuses, tome 3 : Corrompue (The Isles of Glory : The Tainted) - Glenda Larke - 2004

glenda larke,litterature australienne,fantasy,les iles glorieuses,corrompueC’est une guerre sans merci que se livrent Duthrick et Tor Ryder pour la suprématie politique sur les îles glorieuses  et qui menace de renverser toutes les valeurs de l'archipel : le peuple Ghemph, neutre depuis des générations, doit aujourd'hui prendre parti, car c'est la structure même de la citoyenneté qui est en jeu. Les Dustellois. jadis victimes de la magie de Morthred, combattent leurs infirmités pour s'intégrer de nouveau au monde des humains... C'est dans ce malstrom d'événements formidables que se débattent Braise Sangmêlé, Flamme Coursevent et Kelwyn Gilfeather. Contre le terrible héritage laissé par Morthred, la seule option pourrait bien être l'anéantissement de toute magie !

Les îles glorieuses, tome 3 : Corrompue est donc le troisième et dernier tome de la très réussie saga de fantasy Les îles glorieuses, de l’auteure australienne Glenda Larke, qui ici se finit en beauté dans la lignée de deux tomes précédents. Mais c’est principalement la seconde partie de ce roman, les débuts étant un peu lents, qui va réellement emporter le lecteur vers une apothéose digne de ce nom. Mais ce troisième volume est bien plus qu’une conclusion, et le lecteur fera ainsi connaissance de nouveaux personnages, et de nouveaux éléments viendront gonfler l’intrigue.

Les îles glorieuses, tome 3 : Corrompue conclut en beauté une trilogie de fantasy, comme il y en a certes bien d’autres, mais qui réussit à s’élever bien au-delà de la masse. Les amateurs du genre ne s’y tromperont pas.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l'anglais (Australie) par Mélanie Fazie, éditions J’ai Lu Fantasy, 31 août 2012, 475 pages
ISBN-10: 2290027286 / ISBN-13: 978-2290027288

Voir également :
Les îles glorieuses, tome 1 : Clairvoyante (The Isles of Glory, The Aware, 2003) - Glenda Larke, présentation
Les îles glorieuses, tome 2: Guérisseur (The Isles of GLory, Glifeather) - Glenda Larke (2004), présentation

Le pilote à l’Edelweiss, tome 1 : Valentine - Yann et Hugault - 2012

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale1917, les deux jumeaux Castillac participent activement au conflit mondial:Henri est un as de l’aviation française, alors que Alphonse, ancien pilote aussi, est actif dans les chars suite à une mesure disciplinaire. Mais l’as de l’aviation connaît un ennemi des plus forts : un pilote allemand dont le Fokker est décoré d’un superbe Edelweiss qui s’avère être un aviateur hors norme et devant lequel Henri de Castillac ne cesse de fuire, tant la victoire lui paraît impossible.
Mais cette peur panique trouve son origine quelque part dans le passé, un terrible secret se cache en effet derrière cette peur panique ? Alors que par différents flash-backs on découvre les relations ambigus entre ces deux frères, dans le présent de cette fin de guerre l’affrontement entre ces deux pilotes semble de plus en plus inévitable.

Le pilote à l’Edelweiss, tome 1 : Valentine
est le premier album d’une trilogie traitant des relations difficiles entre deux jumeaux sur fond de Première guerre mondiale, principalement dédié à l’aviation et aux combats aériens.

Les dessins de Romain Hugault sont magnifiques, d’une grande beauté et très détaillés, et constituent un véritable plaisir pour le lecteur. Les combats aériens semblent toutefois quelque peu statiques. Le scénario de Yann est quant à lui plus faible, cela surtout dû aux personnages peu développés. Mais j’imagine que cela sera vite rattrapé dans les deux tomes à venir.


Le pilote à l’Edelweiss, tome 1 : Valentine de Hugault et Yann est également paru en édition de luxe.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Extrait : les premières planches

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale

bd, bd françaises, le pilte a l edelweiss, bande dessinee, bandes dessinees, premiere guerre mondiale

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : éditions Paquet, collection Cockpit, 14 janvier 2012, 48 pages
ISBN-10: 2888904195 / ISBN-13: 978-2888904199

vendredi, 28 décembre 2012

La vie secrète et remarquable de Tink Puddah (A Small and Remarkable Life) - Nick DiChario - 2006

nick dichario, la vie secrete et remarquable de tink puddah, litterature americiane, extra-terrestres, tink puddah,science-fiction, fantastique1845, coeur des monts Adirondack, état de New York.
Alors que ses parents, à peine arrivés sur Terre depuis Eauspace, succombent sous les crocs des molosses d'un chasseur de grizzly, le petit Tink Puddah survit. Et cela malgré sa peau bleutée et sa silhouette étrange, il finit au bout de plusieurs années d’errance et de fuite à être adopté par les habitants de Skanoh Valley.
Et lorsqu’en 1860, il est abattu d’un coup de fusil en pleine tête au fond de sa cabane, tous les habitants de la petite bourgade sont sous le choc. Ceux qui l’ont connu se souviennent d’un être à l’intelligence rare et à la gentillesse à toute épreuve. Le pasteur Jacob Piersol n’a quant à lui jamais aimé cet étranger, ce païen, qui ne croyait pas...
Et si Tink Puddah n’était pas réellement mort ? Certains croient qu’il pourrait ressusciter.
Et ainsi par le souvenir et le suppositions sur cet étranger se révèle peu à peu la vie secrète et remarquable de Tink Puddah.

Paru aux Etats-Unis d’Amérique en 2006, La vie secrète et remarquable de Tink Puddah, le premier roman de l’auteur Nick DiChario est un fabuleux récit de science-fiction, à la fois simple original et très poignant, sur la vie d’un extra-terrestre qui tenterait de survivre dans l’Amérique du dix-neuvième siècle, à l’aube de la Guerre de sécession. Mais l’image de cette Amérique est bien pessimiste, car dès que ces premiers colons d’une autre planète foulent la Terre ils sont font déchiqueter par des chiens, laissant derrière eux leur fils qui toute sa vie aura un mal terrible à survivre entre la violence, le racisme et le fanatisme des êtres humains. Et pourtant il vivra, observera et s’interrogera, car tous les humains ne sont pas des sauvages, et cela aussi Tink Puddah s’en rendra vite compte.


Nick DiChario réussit avec brio à nous conter cette drôle et merveilleuse histoire, et le lecteur est plongé au coeur de l’état de New York du dix-neuvième siècle sur les traces de ce secret et si remarquable Tink Puddah.


A découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’américain par Claudine Richetin, Folio SF, 01 mars 2012,  336 pages
ISBN-10: 2070442926 / ISBN-13: 978-2070442928

Les Aigles de Rome, Livre 1 - Enrico Marini - 2007

enrico marini, les aigles de rome, bd italienne, bd suisse livre 1, bd, bande dessinee, bandes dessineesDans la Rome d’Auguste il a été confié à Drusus la délicate, voire impossible, mission de soumettre les irréductibles barbares de Germania. Le combat terminé, le Prince Sigmar « offre » son fils Ermanamer en otage aux Romains. César confie l’éducation de ce jeune barbare chevelu au fidèle Titus Valerius Falco, qui a justement un fils du même âge, Marcus, qui lui aussi aurait bien besoin d’une éducation digne de ce nom. Entraînement complet et discipline de fer : les deux jeunes garçons affrontent ensemble les terribles épreuves auxquelles les soumet leur entraîneur, ancien légionnaire. Au fil de ces expériences éprouvantes, le jeune Romain insolent et le Germain au sang chaud transforment leur haine réciproque en profonde amitié. Surtout quand ils découvrent ensemble les charmes irrésistibles de la gent féminine...
Mais leur amitié pourra-t-elle résister à la démesure de l'Empire ? Surtout que la paix en Germanie ne sera pas éternelle.


Débutée en 2007, avec un troisième tome déjà paru en 2012, Les Aigles de Rome est une série se déroulant dans la Rome antique et suivant les pas de deux jeunes combattants que tout oppose et qui pourtant sont liés par une forte amitié: d’un côté le barbare germain, et de l’autre le fils de bourgeois romain. L’auteur italo-suisse Enrico Marini est plus célèbre pour ses qualités de dessinateur, cela se voit d’ailleurs dès la première planche, pourtant ici pour cette série il préfère se passer de scénario, et cela hélas se voit aussi, tant l’ensemble manque d’originalité avec une intrigue prévisible aux dialogues assez plats.

Pourtant ce premier livre est si beau que l’on a hâte de découvrir le tout et de se plonger dans ces magnifiques albums, en espérant que certains défauts soient corrigés à l’avenir.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Extrait : les deux premières planches

enrico marini, les aigles de rome, bd italienne, bd suisse livre 1, bd, bande dessinee, bandes dessinees

enrico marini, les aigles de rome, bd italienne, bd suisse livre 1, bd, bande dessinee, bandes dessinees

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : Dargaud, 2 novembre 2007, 58 pages
ISBN-10: 2505001375 / ISBN-13: 978-2505001379

jeudi, 27 décembre 2012

Sommeil (Nemuri / 眠り) - Haruki Murakami - 1989

haruki murakami, sommeil, kat menschik, nouvelles, litterature japonaise, insomnie, fantastique, nemuriDix-sept nuits qu’elle ne dort plus.

Une jeune femme, la trentaine, mariée un enfant mène une vie bien monotone. Le matin, elle fait les courses et prépare les repas et l'après-midi, elle va nager à la piscine. Tous les jours c’est la même chose, elle vit sa vie comme un robot.
Et une nuit, elle a cessé de dormir. Cela a commencé par un cauchemar, puis le sommeil n’est plus venu. Au lieu de cela elle se plonge dans la lecture, de la littérature russe principalement. La nuit est faite pour se reposer, et elle se repose de se journées monotones en prenant un plaisir oublié depuis longtemps, celui de la nuit quand tout le monde, toute sa famille dort, et qu’elle est seule avec elle-même.
Et peu à peu cette insomnie est une nouvelle liberté qu’elle découvre... à moins que ce ne soit la folie qui la guette...

Parue initialement en 1990 dans le recueil TV People et en France dans Un éléphant s’évapore l’onirique et poétique nouvelle Sommeil paraît en 2009 en édition plus luxueuse, illustrée de superbes dessins de l’artiste Kat Menschik, dessins qui renforcent tout le mystère et la magie du récit. Cela hélas parfois au point d’en faire trop. Cela fait plaisir de retrouver un texte de ce grand auteur qu’est Haruki Murakami, hélas ce texte n’est pas son plus grand. Certes le récit étonne, émerveille... on y retrouve de nombreux éléments bien classiques de l’oeuvre du maître japonais, mais le texte manque d’aboutissement au point où l’on peut se demander si pas un autre texte de l’auteur aurait peut-être plus mérité une telle mise en page et illustration.

La nouvelle Sommeil de Haruki Murakami peut être lue comme introduction dans l’univers de l’auteur, soit appréciée par les amateurs de l’auteur. Les autres n’en tireront guère grand chose sinon la possibilité de découvrir les magnifiques dessins de Kat Menschik.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Extrait : les premières pages avec deux illustrations prises au hasardharuki murakami, sommeil, kat menschik, nouvelles, litterature japonaise, insomnie, fantastique, nemuri

Voilà dix-sept nuits que je ne dors plus.


Attention, je ne parle pas d'insomnie. L'insomnie, j'ai une idée de ce que c'est. J'en ai fait une sorte à l'époque où j'étais à l'université. Je dis «une sorte» parce que je n'ai pas la certitude que les symptômes correspondaient exactement à ce qu'on appelle communément «insomnie». Si j'étais allée consulter dans un hôpital, j'aurais sans doute au moins appris si c'était de l'insomnie ou pas. Mais il me semblait inutile d'aller à l'hôpital. Je n'avais aucune raison fondée de croire ça, une intuition, c'est tout. Je ne suis même pas allée voir un médecin. Et je n'en ai même pas parlé à ma famille ou à mes amis. De toute façon, ils m'auraient dit d'aller à l'hôpital.


Cette «sorte d'insomnie» avait duré tout un mois. Pendant ce mois-là, je n'ai pas passé une seule nuit de sommeil normale. Il suffisait que je me mette au lit avec l'idée de dormir pour qu'instantanément, comme par un réflexe conditionné, je me sente complètement réveillée. Plus je m'efforçais de m'endormir, moins j'y parvenais. Je me sentais au contraire de plus en plus réveillée. J'essayai toutes les méthodes possibles mais rien n'y fit, pas même les somnifères ni l'alcool.


haruki murakami, sommeil, kat menschik, nouvelles, litterature japonaise, insomnie, fantastique, nemuriVers l'aube enfin, je sentais un assoupissement me gagner. Ce n'était cependant pas un véritable sommeil. A peine le bout de mes doigts effleurait-il le bord du sommeil que déjà je me réveillais. Je commençais à somnoler, mais je sentais ma conscience complètement éveillée me surveiller de la pièce voisine, à peine séparée de moi par une mince paroi. Mon corps physique flottait vaguement dans la clarté de l'aube, et juste à côté je sentais le regard insistant et la respiration de ma conscience. Mon corps voulait dormir, ma conscience voulait rester éveillée.


Je passais la journée entière dans un état de semi-somnolence. J'avais la tête vague, embrumée. Je n'arrivais plus à évaluer la distance qui me séparait des objets alentour, ni leur volume ou leur texture. Cette somnolence me submergeait, à intervalles réguliers, comme une vague. Sur la banquette du métro, à ma table de travail, pendant les cours ou le dîner, je m'assoupissais à mon insu. Ma conscience s'éloignait de mon corps. Le monde se mettait à vaciller sans bruit. Tout s'écroulait autour de moi. Je laissais tomber bruyamment à terre mon stylo, ma fourchette, mon sac à main. J'aurais voulu m'endormir profondément. Mais non. L'état de veille était toujours présent. Je sentais son ombre glacée au-dessus de moi. C'était ma propre ombre. Étrange, pensais-je au milieu de ma torpeur. Je suis à l'intérieur de mon ombre. Je marchais en somnolant, mangeais en somnolant, parlais en somnolant. Or, bizarrement, personne de mon entourage ne s'apercevait de l'état limite dans lequel je me trouvais. En un mois, je perdis six kilos. Mais ni ma famille ni mes amis n'y prêtèrent attention. Je vivais en dormant.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit du japonais par Corinne Atlan et illustré par Kat Menschik, éditions 10 18, 25 août 2011, 92 pages
ISBN-10: 2264055871 / ISBN-13: 978-2264055873

Voir également :
- Après le tremblement de terre (Kami no kodomo-tachi wa mina odoru) - Haruki Murakami (2000), présentation
- 1Q84 : Livre 1, Avril, Juin - Haruki Murakami (2009), présentation et extrait
- 1Q84, Livre 2 : Juillet-Septembre - Haruki Murakami (2009), présentation
- 1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre - Haruki Murakami (2009), présentation

Pistouvi : Le pays des grands oiseaux - Merwan Chaban et Bertrand Gatignol - 2011

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignolPistouvi est un jeune renard qui aime s’amuser avec son lance-pierre en visant les oiseaux qui volent au loin. Mais Jeanne, une petite fille avec laquelle il vit dans une cabane au sommet d’un arbre, le lui reproche, car les paroles des oiseaux sont dangereuses, elles pourraient le transformer lui aussi en oiseau. Dehors un « homme tracteur » sillonne ces espaces infinis, fauchant sans relâche. Mais dans son dos, le vent, à l'apparence féminine, sème et refait pousser là où il vient de tailler...

Se situant quelque part entre bande dessinée classique et manga le one-shot Pistouvi : Le pays des grands oiseaux des deux auteurs français Merwan Chaban (scénario) et Bertrand Gatignol (dessin) est une magnifique fable pleine de poésie sur le passage dans le monde des adultes. Ce récit est ensuite paru en couleurs en 2012 dans un format se rapprochant plus du format franco-belge, et sous le titre de Jeanne.
Cette fable se découvre dès l’âge de dix ans mais se savoure tout autant par un public plus adulte. Car si les symboles sont empruntés au monde des enfants, prenant vie par la relation fusionnelle de ces deux héros, celle-ci pourtant s’accidente avec le temps, dans ce monde où le mal même si invisible est pourtant  bien présent, et où le passage  dans le monde adulte, changement inéluctable, n'est pas sans créer quelques désillusions.

Pistouvi : Le pays des grands oiseaux de Merwan et Gatignol est une magnifique fable, entre bande dessinée et manga, sur le passage de l’enfance à l’âge adulte.

A découvrir !

Extrait : les premières planches

 

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignol

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignol

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignol

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignol

manga, bd, bande dessinee, bandes dessinees, bd françaises, pistouvi, le pays des grands oiseaux, manga, merwan chaban, bertrang gatignol

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com



Présente édition : Dargaud, 7 octobre 2011, 192 pages
ISBN-10: 2205064509 / ISBN-13: 978-2205064506

mercredi, 26 décembre 2012

Millenium, tome 2 : La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (Flickan som lekte med elden) - Stieg Larsson - 2006

stieg larsson, millenium, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, romans policiers, thrillers, lisbeth Salander, litterature suedoiseAlors que, suite aux précédentes aventures, Lisbeth Salander passe du beau temps aux Caraïbes, ou presque si elle ne devait faire face à une tempête et à une tentative de meurtre de la part d’un covacancier sur son épouse, Mikael Blomkvist, Super Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millenium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l’Est. Et il se rendra rapidement compte à quel point certains sujets peuvent s’avérer dangereux, lorsque le pigiste de la principale enquête est retrouvé mort assassiné, que les services secrets et de troubles mafieux issus de l’est se mêlent. Mais sa surprise est au comble lorsque la police semble suspecter comme principal suspect une certaine... Lisbeth Salander.
Une longue enquête va débuter pour le journaliste, et surtout pour Lisbeth qui doit tout faire pour sauver sa peau.

Deuxième roman de la série policière Millenium, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, de l’auteur suédois Stieg Larsson, décédé lors de sa parution, et qui nous conte une sombre histoire d’enquête sur les milieux de la prostitution, ou du moins s’en approche. Cela commence assez fort sur les traces de Lisbeth Salander avec une intrigue secondaire mais qui hélas s’enlise rapidement avant le démarrage de l’intrigue principale. L’auteur met l’accent sur les personnages, parfois de façon maladroite, et surtout il en fait trop, dévoilant de multiples et inutiles détails notamment sur la vie sexuelle de ses protagonistes. Soit on s’y laisse prendre à découvrir plus de facettes de Salander ou de Blomkvist, et dans ce cas tant mieux, sinon on s’ennuie. Et ce n’est pas l’intrigue principale qui viendra ensuite sauver le tout, se basant trop sur un suspense partant d’un meurtre plutôt que de s’attaquer au sujet de base de l’intrigue qu’est censé être la prostitution. Tout comme pour le premier tome, pourtant plus réussi à de multiples égards, le texte souffre tout autant, voir même plus de l’absence de tout style littéraire.

A mes yeux Millenium, tome 2 : La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson représente donc une belle déception.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Extrait : le prologue

Prologue

Elle était attachée sur une étroite couchette au cadre en acier. Des courroies de cuir l'emprisonnaient et un harnais lui maintenait la cage thoracique. Elle était couchée sur le dos. Ses mains étaient retenues par des lanières de cuir de part et d'autre du lit.

Elle avait depuis longtemps abandonné toute tentative de se détacher. Elle était éveillée mais gardait les yeux fermés. Quand elle les ouvrait, elle se trouvait dans le noir et la seule source de lumière visible était un mince rayon qui filtrait au-dessus de la porte. Elle avait un mauvais goût dans la bouche et ressentait un besoin impérieux de se laver les dents.

Une partie de sa conscience épiait le bruit de pas qui signifierait qu'il venait. Elle savait que c'était le soir mais n'avait aucune idée de l'heure, à part qu'elle sentait que ça devenait trop tard pour une de ses visites. Elle sentit une vibration soudaine dans le lit et ouvrit les yeux. On aurait dit qu'une sorte de machine s'était mise en marche quelque part dans le bâtiment. Quelques secondes plus tard, elle n'aurait su dire si elle l'inventait ou si le bruit était réel.

Dans sa tête, elle cocha un jour de plus.

C'était son quarante-troisième jour de captivité.

Son nez la grattait et elle tourna la tête pour pouvoir le frotter contre l'oreiller. Elle transpirait. L'air de la pièce était chaud et renfermé. Elle était vêtue d'une simple chemise de nuit en tissu uni qui remontait sous son corps. En déplaçant la hanche du peu qu'elle pouvait, elle réussit à attraper le tissu avec l'index et le majeur et à tirer la chemise de côté, centimètre par centimètre. Elle essaya avec l'autre main. Mais la chemise formait toujours des plis eh bas de son dos. Le matelas était bosselé et inconfortable. L'isolement total auquel elle était livrée amplifiait terriblement la moindre impression qu'autrement elle aurait ignorée. Le harnais, bien que serré, était suffisamment lâche pour qu'elle puisse changer de position et se coucher sur le côté, mais cela l'obligeait alors à garder une main dans le dos et son bras s'engourdissait vite.

Si un sentiment dominait son esprit, ce devait être une colère accumulée.

En revanche, elle était torturée par ses propres pensées qui, malgré toutes ses tentatives pour l'éviter, se transformaient en fantasmes désagréables sur ce qui allait lui arriver. Elle haïssait cet état de vulnérabilité forcée. Elle avait beau essayer de se concentrer sur un sujet de réflexion pour passer le temps et refouler sa situation, l'angoisse suintait quand même et flottait comme un nuage toxique autour d'elle, menaçant de pénétrer ses pores et d'empoisonner son existence. Elle avait découvert que la meilleure façon de tenir l'angoisse à distance était de fantasmer sur quelque chose de plus fort que ses pensées. Quand elle fermait les yeux, elle matérialisait l'odeur d'essence.

Il était assis dans une voiture avec la vitre latérale baissée. Elle se précipitait sur la voiture, balançait l'essence par la vitre ouverte et craquait une allumette. C'était l'affaire d'une seconde. Les flammes fusaient instantanément.

Il se tordait de douleur et elle entendait ses cris de terreur et de souffrance. Elle pouvait sentir l'odeur de chair brûlée et l'odeur plus acre du plastique et de la garniture du siège qui se carbonisaient.

Elle s’était probablement assoupie, parce qu'elle ne l'avait pas entendu venir, mais elle fut parfaitement éveillée quand la porte s'ouvrit. La lumière de l'ouverture l'aveugla.

Il était venu quand même.

Il était grand. Elle ne connaissait pas son âge, mais il était adulte. Ses cheveux étaient roux et touffus, il avait des lunettes à monture noire et une barbiche clairsemée. Il sentait l'après-rasage. Elle haïssait son odeur.

Il resta en silence au pied du lit et la contempla un long moment.

Elle haïssait son silence.

Son visage n'était pas éclairé et elle ne le percevait que comme une silhouette à contre-jour. Brusquement, il lui parla. Sa voix était grave et nette et il insistait avec affectation sur chaque mot.

Elle haïssait sa voix.

Il dit qu'il voulait lui souhaiter un bon anniversaire, puisque c'en était le jour. La voix n'était ni désagréable ni ironique. Elle était neutre. Elle devina qu'il lui souriait.

Elle le haïssait.

Il s'approcha et contourna la couchette pour venir près de sa tête, posa le dos d'une main humide sur son front et glissa les doigts le long de la racine des cheveux en un geste sans doute destiné à être amical. C'était son cadeau d'anniversaire.

Elle haïssait qu'il la touche.

Il lui parlait. Elle vit sa bouche remuer mais elle ne laissa pas entrer le son de sa voix. Elle ne voulait pas écouter. Elle ne voulait pas répondre. Elle l'entendit élever la voix. Une note d'irritation due à son refus de répondre s'était glissée dans les mots. Il parlait de confiance réciproque. Au bout de plusieurs minutes, il se tut. Elle ignora son regard.

Puis il haussa les épaules, contourna le lit par la tête et ajusta les courroies de cuir. Il serra le harnais d'un cran et se pencha sur elle.

Elle se tourna soudain sur la gauche, se détourna de lui, autant qu'elle le put et aussi loin que les courroies le lui permettaient. Elle replia la jambe et lui décocha un violent coup de pied. Elle visa la pomme d'Adam et elle le toucha avec le bout d'un orteil quelque part sous le menton, mais il s'y attendait et il esquiva, et le coup fut très léger, à peine perceptible. Elle essaya de nouveau mais il était déjà hors d'atteinte.

Elle laissa retomber ses jambes sur la couchette.

Le drap avait glissé et formait un tas par terre. Elle sentit que sa chemise de nuit était remontée loin au-dessus des hanches. Elle n'aimait pas ça. Elle ne pouvait pas couvrir
sa nudité.

Il resta immobile un long moment sans rien dire. Puis il contourna la couchette et installa la lanière de pied. Elle essaya de ramener les jambes vers elle, mais il saisit sa cheville et lui rabattit vigoureusement le genou avec l'autre main, puis il bloqua le pied avec la courroie de cuir. Il passa de l'autre côté du lit et attacha l'autre pied.

Maintenant, elle était totalement à sa merci. Il ramassa le drap et la couvrit. Il la contempla en silence pendant deux minutes. Dans l'obscurité, elle pouvait sentir son excitation même s'il la dissimulait ou du moins essayait. Elle savait qu'il bandait. Elle savait qu'il voulait tendre une main et la toucher.

Ensuite il fit demi-tour, sortit et tira la porte derrière lui.

Elle entendit qu'il fermait à clé, ce qui était largement exagéré puisqu'elle n'avait aucune possibilité de se dégager du lit.

Elle resta immobile pendant plusieurs minutes et regarda le mince rai de lumière en haut de la porte. Puis elle bougea et essaya de sentir si les courroies étaient vraiment très serrées. Elle pouvait remonter un peu les genoux mais le harnais se tendit immédiatement. Elle se décontracta. Elle resta allongée complètement immobile, les yeux fixés dans
le néant.

Elle attendait.

Elle rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette. Elle le voyait imbibé d'essence. Elle pouvait sentir physiquement la boîte d'allumettes dans sa main. Elle la secouait. Ça faisait du bruit. Elle ouvrait la boîte et choisissait une allumette. Elle l'entendait dire quelque chose mais fermait ses oreilles et n 'écoutaitpas les mots. Elle voyait l'expression de son visage lorsqu'elle passait l'allumette sur le grattoir.

Elle entendait le raclement du soufre contre le grattoir. On aurait dit un coup de tonnerre qui dure. Elle voyait le bout s'enflammer.

Elle esquissa un sourire totalement dépourvu de joie et se blinda.

C'était la nuit de ses treize ans.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com


Présente édition : traduit du suédois par Lena Grumbach, Actes Sud - Babel noir, 4 janvier 2012, 800 pages
ISBN-10: 2742797874 / ISBN-13: 978-2742797875

Voir également :
- Millenium, tome 1 : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (Män som hatar kvinnor, 2006), présentation et extrait

Rani, tome 3 : Esclave - Jean Van Hamme, Didier Alcante et Francis Vallès - 2012

rani, bd, bande dessinee, bandes dessinees, tome 3, esclave, francis valles, jean vanhamme, didier alcante, bd belges, jean van hammeLes aventures de Jolanne de Valcourt, jeune femme ardente et fugueuses, trahie par son frère à l’heure d’enterrer son père, est en partance pour les Indes pour y être vendue en esclave. Elle ne tarde d’ailleurs pas d’y être vendue à une tenancière de maison close qui entend bien la mettre au pas, sur la commande expresse d'un riche français mystérieusement masqué. Mais Jolanne ne l'entend pas de cette oreille : peu lui importent les menaces, elle vivra libre, à n'importe quel prix !

Après deux premiers tomes pas réellement réussis, ce 3ème tome de la série Rani, Esclave, prend de l’air, gagne en exotisme et se donne aussi plus de temps pour narrer une finalement bien belle histoire. Et enfin on a envie de connaître la suite. On peut toutefois regretter certaines imprécisions du dessin, surtout au niveau des personnages aux traits parfois bien changeants d’une case à l’autre. Néanmoins ce troisième album, qui devait être le dernier que je lis de cette saga, on connaître d’autres, huit au total, dont les derniers que j’attends avec impatience.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com

Extrait : une planche choisie au hasard

rani, bd, bande dessinee, bandes dessinees, tome 3, esclave, francis valles, jean vanhamme, didier alcante, bd belges, jean van hamme

 

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com


Présente édition : Les Editions du Lombard, 20 avril 2012, 48 pages
ISBN-10: 2803629739 / ISBN-13: 978-2803629732

Voir également :
- Rani, tome 1 : Bâtarde - Jean Van Hamme, Didier Alcante, et Francis Vallès (2009), présentation et extrait
- Rani, tome 2 : Brigande - Jean Van Hamme, Didier Alcante, et Francis Vallès (2010), présentation et extrait

vendredi, 21 décembre 2012

Ligne 135 - Germano Zullo et Albertine - 2012

Germano zullo,albertine, ligne 135, romans jeunesse, livres pour enfants, illustrations, la joie de lire, monorail, litterature jeunesseInspiré d’un voyage au Japon, l’auteur suisse Germano Zullo, invite le lecteur à un magnifique voyage suivant le pârcours d’un monorail, la Ligne 135, partant du coeur d’une mégapole jusqu’à la campagne environnante. A l’intérieurde cetrain, navettent une petite fille que sa maman vient de quitter sur le quai et qui va rendre visite à sa grand-mère. Ainsi les le monorail traverse de multiples paysages très variés qui se succèdent, du quartier d'affaires à celui plus populaire, de la banlieue industrielle, au no man's land, la forêt et le village de campagne, et se transforment au fil des pensées de la jeune fille.

Sur de magnifiques dessins de l’illustratrice Albertine s’alternant entre paysages réalistes et tout aussi allégoriques tracés au stylo Rotring, en noir et blanc avec juste une touche de couleur pour le monorail, illustrations superbement rendus sur ces double pages de 2 fois 33x19,5cm, ce livre, Ligne 135, nous invite à une belle réflexion sur notre société moderne dans laquelle tout va trop vite et qui engendre autant d’inégalités et de pollutions... Un monde beau, triste et effrayant à la fois, que découvre une jeune fille en voyageant à bord d’un simple monorail?

Ligne 135 des auteurs suisses Germano Zullo et Albertine est un magnifique album destiné à tout âge mais plus particulièrement aux enfants, véritable hymne à la vie, à notre société et ses contradictions, une mélodie philosophique qui nous entraîne à découvrir le monde d’un autre regard.

A découvrir !


Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Extraits : quelques pages prises au hasard

Germano zullo,albertine, ligne 135, romans jeunesse, livres pour enfants, illustrations, la joie de lire, monorail, litterature jeunesse

Germano zullo,albertine, ligne 135, romans jeunesse, livres pour enfants, illustrations, la joie de lire, monorail, litterature jeunesse

Germano zullo,albertine, ligne 135, romans jeunesse, livres pour enfants, illustrations, la joie de lire, monorail, litterature jeunesse

 


Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

 
Présente édition : La Joie de lire, 6 novembre 2012, 40 pages, dimensions 33 x 19,5cm
ISBN-10: 2889081249 / ISBN-13: 978-2889081240

mercredi, 19 décembre 2012

Nous sommes tous des mentalistes ! (Iedereen Paranormaal) - Gili - 2012

gili, iedereen paranormaal, nous sommes tous des mentalistes, paranormal, essais, litterature belge, magie, mentalisteDévelopper ses 5 sens au point de donner l'impression d'en avoir un sixième : c'est ce que propose le mentaliste Gili. Car c’est bien cela le mentalisme. Bien plus que de la magie, ou de la télépathie. Peux-tu lire vos pensées ? Non, mais il réussira à vous le faire croire. Ou plutôt c’est ce qu’il ne souhaite pas vous faire croire.
Et pour cela il va même dans son ouvrage Nous sommes tous des mentalistes ! jusqu’à dévoiler de nombreux trucs et astuces utilisés par tous ceux qui se disent magiciens, voyants, télépathes et autres. Car si pour de nombreux d’entre eux le tout n’est que spectacle, l’escroquerie existe également bel et bien et des charlatans de tout genre parcourent le monde.

Nous sommes tous des mentalistes ! propose de traiter avec vérité et humour le phénomène du paranormal et du sixième sens. Ainsi un regard révélateur et divertissant est donné entre autres au sujet du pendule, du spiritisme, du « troisième oeil » et du « contact avec 'autre monde ».

Gili se balade avec élégance dans l'univers brumeux des médiums et soulève des interrogations entre autres au sujet du monde des hypnotiseurs.

Par moments on aurait aimé qu’il donne encore plus d’astuces, mais comme il le dit, il faut bien qu’il conserve certains trucs pour lui.

L’auteur de ce livre Gili se présente en tant que comédien-mentaliste, donne des spectacles et fait de nombreuses apparitions à la télévision, notamment en Belgique flamande.

A découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit du néerlandais par Pascale Tant, éditions Racine, 21 novembre 2012, 220 pages
ISBN 9782873868260

jeudi, 13 décembre 2012

Be Bop ! - Laëtitia Devernay - 2012

Laetitia Devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesseBe Bop ! D’un gramophone passant un morceau de jazz apparaît un chat noir, tel né au rythme de ces notes envoûtantes pour se retrouver au coeur d’un orchestre et de s’y laisser entraîner... jusqu’à ce qu’y apparaît un gros chien comptant bien faire régner l’ordre.

L’illustratrice et graphiste française Laëtitia Devernay nous fournit avec Bebop ! un magnifique album tout en couleur et rythmé, une balade humoristique au milieu d’un orchestre de jazz avec un chat facétieux littéralement sorti d’un vieux tourne-disque. Les quarante pages se lisent, plutôt se regardent car pas de texte, d’un coup, et se relit encore et encore avec un continuel étonnement face à la beauté et l’ingéniosité de l’ensemble.
Si les éditions La Joie de lire se concentrent surtout sur des albums pour enfants, celui-ci se retrouvera avec un même plaisir entre les mains de lecteurs de tout âge, chacun y retrouvant quelque part quelque chose d’autre.

A découvrir !


Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com


Extraits : quelques doubles pages prises au hasard

Laetitia Devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesse

 

Laetitia Devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesse

 

Laetitia Devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesse

 

Laetitia Devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesse

 

 Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com



Présente édition :  La Joie de lire, novembre 2012, 40 pages

22:46 Écrit par Marc dans Critiques littéraires, Devernay, Laëtitia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : laetitia devernay, album, bebop, bebop !, romans jeunesse | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Les aventures de Yoko Tsuno, tome 7 : La Frontière de la vie - Roger Leloup - 1977

roger leloup, les aventures de yoko tsuno, yoko tsuno, bande dessinee, bandes dessinees, b, bd belges, la frontiere de la vie, tome 7Yoko Tsuno arrive à Rothenburg en Bavière suite à une invitation de son amie Ingrid. Or elle va trouver son amie malade, frappée d’un mal secret qui la laisse sans forces. Selon les dires de son cousin, elle serait victime d’un vampire, qui nuit après nuit se servirait de son sang. Mais derrière ce mystère Yoko va vite découvrir un drame humain. De poursuite en course effrénée, Yoko découvre, au coeur des souterrains de cette vieille cité, un complexe médical ultramoderne. Le mystérieux docteur Schultz y essaie désespérément, depuis 1945, de maintenir à la frontière de la vie et de la mort son enfant, Magda, victime des bombardements.

Véritable chef-d’oeuvre de la série des aventures de Yoko Tsuno, son auteur Roger Leloup la fait paraître cette douzième aventure La Frontière de la vie dans les numéros de 1979 à 1999 avant de la faire paraître en album, le septième, en 1977.
Cet album s’impose de suite par de nombreux aspects, dont son scénario riche, ambitieux et parfaitement tenu, ainsi que ses dessins qui démontrent comme jamais auparavant la minutie donnée par l’auteur pour ses décors. Une belle place est donnée par l’auteur à la ville bavaroise de Rothenburg, représentant un grand nombre de ses monuments. 

Cet album, La Frontière de la vie, existe également en grand format, version de luxe, de 96 pages et qui débute par les confidences de l'auteur à propos de la genèse de cette histoire.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com

Extrait : les deux premières planches

 

roger leloup, les aventures de yoko tsuno, yoko tsuno, bande dessinee, bandes dessinees, b, bd belges, la frontiere de la vie, tome 7

roger leloup, les aventures de yoko tsuno, yoko tsuno, bande dessinee, bandes dessinees, b, bd belges, la frontiere de la vie, tome 7

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : Dupuis, collection Vintage, 17 novembre 2012, 46 pages 

Voir également :
Les aventures de Yoko Tsuno, tome 1 : Le trio de l'étrange - Roger Leloup (1972), présentation et extrait

Les aventures de Yoko Tsuno, tome 2 : L'Orgue du diable - Roger Leloup (1973), présentation et extrait
Les aventures de Yoko Tsuno, tome 3 : La Forge de Vulcain - Roger Leloup (1973), présentation et extrait
Les aventures de Yoko Tsuno, tome 4 : Aventures électroniques - Roger Leloup (1974), présentation et extrait
Les aventures de Yoko Tsuno, tome 5 : Message pour l'éternité - Roger Leloup (1975), présentation et extrait
Les aventures de Yoko Tsuno, tome 6 : Les 3 Soleils de Vinéa - Roger Leloup (1976), présentation et extrait
- Les aventures de Yoko Tsuno, tome 7 : La Frontière de la vie - Roger Leloup (1977), présentation et extrait

samedi, 08 décembre 2012

Quelque chose de grand - Sylvie Neeman et Ingrid Godon - 2012

quelque chose de grand, la joie de lire, sylvie neeman, ingrid godon, romans jeunesse, albums, illustréC’est surtout quand on est petit que l’on aimerait faire de grandes choses.

Mais grandes comment ? Comme une montagne ? Un éléphant ? Ou plutôt comme un phare ? avec la mer autour ?

Ainsi dialoguent un grand et un petit, jusqu’à ce que le grand propose au petit une balade au bord de mer, histoire de réfléchir... et peut-être de trouver quelque chose de grand à faire !


Quelque chose de grand est un magnifique album illustré destiné aux enfants de plus de 5 ans, les auteurs Sylvie Neeman et Ingrid Colon y présente une savoureuse petite aventure, ou peut-être pas si petite que cela, dans laquelle on suit un petit qui peine à exprimer ce qu’il aimerait et un grand qui tente de deviner ses désirs. La plume est poétique, les dessins beaux et doux pour nous conter cette tendre histoire entre un grand et un petit tout en réfléchissant sur la portée et l’importance de nos actes de tous les jours.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr 
-  PRICEMINISTER.com

Extraits : quelques pages au hasard

quelque chose de grand, la joie de lire, sylvie neeman, ingrid godon, romans jeunesse, albums, illustré

quelque chose de grand, la joie de lire, sylvie neeman, ingrid godon, romans jeunesse, albums, illustré

 

quelque chose de grand, la joie de lire, sylvie neeman, ingrid godon, romans jeunesse, albums, illustré

 

quelque chose de grand, la joie de lire, sylvie neeman, ingrid godon, romans jeunesse, albums, illustré

 Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : La joie de lire, 6 novembre 2012, 32 pages
ISBN-10: 2889081524 / ISBN-13: 978-2889081523