mardi, 13 novembre 2012

Marionnettes humaines (The Puppet Masters) - Robert A. Heinlein - 1951

the pupett masters, marionnettes humaines, litterature americaine, robert a heinlein, robert anson heinlein, science-fiction, invasion extra-terrestreL’invasion extra-terrestre a commence en 2007… et personne ne s’en est rendu compte.
En effet plusieurs soucoupes ont atterri en divers points stratégiques des Etats-Unis d’Amérique, et les extra-terrestres, en espèces parasites ont pris le contrôle des êtres humains locaux, et via leurs « hôtes » ils ont pris le pouvoir politique, contrôlent les communications, le gouvernement et l’industrie.
Seule un service d’élite des Renseignements américains est au courant de l’affaire, et à l’aide de l’agent Sam Cavanaugh, un agent surentraîné prêt à tout pour sauver son pays, elle va tout tenter pour sauver ce qui reste et redonner les pouvoirs au président des Etats-Unis.
Mais pour arriver à bout de cette invasion, il faut accepter d’en payer le prix, et le tribut sera lourd...

Marionnettes humaines (The Puppet Masters) est un roman de sicence-fiction de Robert A. Heinlein paru en 1951. Il fait penser au plus célèbre L’invasion des profanateurs de Jack Finney, pourtant sorti quatre années plus tard. Ce roman est également paru sous le nom de Maîtres du monde, titre sous lequel il connaîtra une adaptation cinématographique en 1994.Le roman a également été longtemps publié en version abrégée, et les deux versions se mélangent dans la mesure où les éditeurs américains ont fait paraître les deux versions sous le même numéro ISBN.
Le roman en soi se veut un thriller haletant dans lequel on retrouve un agent secret surentraîné amené à combattre en quasi solitaire une invasion d’extra-terrestres qui en parasites se collent sur les humains pour en prendre le contrôle. Cela a l’air assez passionnant, d’ailleurs le roman commence plutôt bien, mais force est de constater, que, depuis 1951, le tout a bien trop vieilli. Difficile d’y croire encore aujourd’hui, tant l’action paraît incrédible et que le monde futuriste imaginé par l’auteur sonne faux et bien loin de tout progrès connu par l’humanité depuis. L’histoire se déroule en effet à partir de 2007 pour un roman écrit en 1951. De plus le style de narration, à la première personne, ne convainc guère plus.the pupett masters, marionnettes humaines, litterature americaine, robert a heinlein, robert anson heinlein, science-fiction, invasion extra-terrestre

 
Et pourtant le roman garde encore un bel intérêt, cela par la paranoïa de l’époque, car 1951 c’est bien le début de la Guerre froide. Lorsque Heinlein décrit comment seuls les Etats-Unis d’Amérique se font envahir par des êtres prenant possession de la pensée des hommes libres, il faut évidemment comparer ces aliens aux communistes et soviétiques, dont les idées avaient un certain succès au début des années 1950. L’Amérique était sur le point d’être envahie mentalement par les « Rouges », du moins c’est ce que craignaient certains, et cela a conduit à une véritable chasse aux sorcières menée par le sénateur MacCarthy qui mena à une épuration de tous les éléments subversifs de la société américaine. Et il ne faut pas compter sur Heinlein pour traiter ce sujet de façon critique. Non, ici cet envahisseur insidieux est bien réel ; et tous les moyens sont bons pour combattre ces ennemis qui prennent possession de l’esprit des bon Américains.

A noter le paragraphe suivant lorsqu’il est question de l’URSS : « La machine de propagande des Russes ne tarda pas à se répandre en invectives contre nous, dés qu’ils eurent mis leur tactique au point. Toute l’affaire fut qualifiée d’invention des impérialistes américains. Je me demandai en passant pourquoi les larves ne s’étaient pas d’abord attaquées à la Russie : c’était un pays qui leur serait allé comme un gant. A la réflexion je me demandai si elles ne l’avaient pas fait. En réfléchissant davantage encore, je me demandai quelle différence cela aurait pu faire de toute façon ! ».

Mais Marionnettes humaines, au-delà de ses idées politiques douteuses, est aussi le parfait exemple de cette littérature de la paranoïa et de l’hystérie qui fleurissait à l’époque.

Marionnettes humaines de Robert A. Heinlein vaut donc avant tout pour son contexte historique et le reflet d’une époque qu’il en donne aujourd’hui, car sans doute certains amateurs de science-fiction trouveront ce roman encore plaisant, mais avoueront qu’il ne présente plus rien de transcendant, avec des personnages superficiels, un manque évident de descriptions, un rythme de narration souvent trop rapide... et le tout qui paraît aujourd’hui bien vieillot. Bien sûr l’auteur a du talent, et on se laisse quand même emporter par ce récit fort divertissant.

Bref, Marionnettes humaines n’est certes pas un chef-d’oeuvre, mais il garde un certain intérêt qui fait de lui un classique de la littérature du XXème siècle.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’américain par Alain Galatigny et complété et révisé par Pierre Paul Durastani, Folio SF / Gallimard, 7 avril 2011, 416 pages
ISBN-10: 2070441261 / ISBN-13: 978-2070441266

Voir également :
En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) – Robert A. Heinlein (1961), présentation 
Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert A. Heinlein (1966), présentation

Les commentaires sont fermés.