dimanche, 04 septembre 2011

FlashForward - Robert J. Sawyer - 1999

Flashforward, science-fiction, litterature canadienne, robert j sawyerUne expérience de physique nucléaire au CERN à Genève qui tourne mal et c’est toute l’humanité qui, l’espace de quelques minutes, perd conscience. Durant ce bref laps de temps elle se voit projetée vingt ans dans l’avenir. Et lorsque chacun s’éveille de nouveau, plus rien n’est comme avant : ce black-out, ou plutôt Flashforward tel qu’il sera nommé, a causé de nombreux morts suite à des crashs d’avions et d’autres accidents. Et bien sûr tous n’ont plus qu’une idée en tête : celle de savoir si leur vision est véridique.  

Ecrit en 1999 et se déroulant en 2009 le roman FlashForward de l’auteur canadien Robert James Sawyer étonne par son idée originale et son traitement à la fois fantastique et plus philosophique. Pourtant sorti à l’origine de façon assez inaperçue ce roman va connaître un véritable succès lors du lancement en 2009 d’une adaptation en série télévisée. Et les bonnes idées ne manquent pas. On apprécie les brèves des nouvelles qui paraissent régulièrement pour mieux nous faire comprendre ce qui se passe dans le monde d’après l’événement. Aussi les multiples personnages fort attachants et leur expériences toutes semblables mais différentes et qui exposent ainsi toutes une autre approche sur les réflexions qu’on nous présente sur l’avenir, la destinée et le libre arbitre. Puis le mélange des genres, entre science-fiction plutôt hard, fantastique, policier, romance, chaque genre en fonction de la vision de chacun des personnages, et un style efficace et entraînant qui porte le lecteur jusqu’à la dernière page vers une fin qui réussit encore à surprendre en relier un peu contre toute attente certaines visions du futur pour leur redonner un sens.

Bref un roman de science-fiction qui surprend, qui détend, qui passionne et qui fait quelque peu réfléchir. Que demander de plus.

Pour commander ce livre :

AMAZON.frFNAC.comABEBOOKS.frPRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’anglais (canadien) par Thierry Arsan, édition Milady, 14 mai 2010, 380 pages

Les commentaires sont fermés.