vendredi, 05 août 2011

L’Enjomineur, 1794 - Pierre Bordage - 2006

pierre bordage,litterature francaise,revolution francaise,uchronie,science-fictionFin 1793, la Terreur fait suite à la révolution, et cela avec toute son horreur de violence et de répression. Emile, alias Milo, attend son heure dans la secte de Mithra alors que le voile se lève sur le mystère de sa naissance. Il ne sait encore quel est son rôle, mais les choses vont bientôt se décider. Cornuaud, quant à lui, ne cesse de changer de camp et d’errer à travers le pays offrant ses services tour à tour aux partis les plus violents. Car tel est l’ordre qu’il a, obtenu d’une sorcière vaudou qui le possède.
Or le pays est à feu et à sang et les idéaux révolutionnaires se sont évanouis depuis bien longtemps dans une guerre civile des plus meurtrières. Et c’est dans ce contexte, qu’à la fois Emile et Cornuaud verront leur destins se croiser et se sceller.

Dernier volet de la très belle trilogie de L’Enjomineur, après 1792 et 1793, ce roman L’Enjomineur, 1794 nous fait revivre l’après-révolution française dans toute la violence qui ont secoué le pays de par la Terreur et les guerres vendéennes. Cela ressemble fort à un roman historique, la documentation y est, mais la fiction prend largement le dessus, surtout par l’invention de la secte de Mithra et dans son rôle dans ces événements. Et malgré cela l’auteur Pierre Bordage réussit à nous faire revivre et comprendre comme nul autre cette époque si sombre et tumultueuse. Il y conclut les deux intrigues autour de ses deux héros, toutefois par moments quelque peu maladroitement, mais cela n’enlève que peu au plaisir qu’on y éprouve. Autre bémol, au niveau des personnages : alors que Cornuaud gagne en humanité dans ce volet-ci à travers son combat contre le mal qui l’habite, Emile devient trop passif au point d’en devenir ennuyeux.
On retrouve également avec plaisir le style propre à Bordage, clair et incisif. Le montage, très efficace, par l’alternance de chapitres dédiés à l’un ou l’autre des deux héros, paraît toutefois trop systématique et quelque peu artificiel.

Bref, L’Enjomineur, 1794 termine bien en beauté cette trilogie très réussie. Certains regretteront qu’elle ne soit pas plus longue.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : Editions J’ai Lu, 9 février 2011, 539 page

Voir également :
- Graine d'immortels - Pierre Bordage (1999), présentation
-
Nuits-lumière (Mystères en Guillestrois) - Pierre Bordage (2002), présentation
- L'Enjomineur, 1792 - Pierre Bordage (2004), présentation
- L'Enjomineur, 1793 - Pierre Bordage (2004), présentation
- Les chemins de Damas - Pierre Bordage (2005), présentation
-
Ceux qui sauront - Pierre Bordage (2008), présentation

Commentaires

Un ami m'avait recommandé cet auteur et j'avais lu l'excellent Les guerriers du silence. Un des rares auteurs de SF français à avoir construit un véritable space opéra, il me semble...

Écrit par : Marc | mercredi, 23 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.