dimanche, 24 juillet 2011

Le monde aveugle (Dark Universe) - David Francis Galouye - 1961

science-fiction, litterature americaine, le monde aveugle, romans post-apocalyptiques, david francis galouyeDepuis longtemps déjà Lumière a abandonné le monde pour faire place à obscurité. Jared, comme tous ceux de son peuple ne voit pas, il ne peut qu’entendre et écouter. Et cela est ainsi dans l’entièreté du monde constitué par cet immense réseau de cavernes. Pour Jared il faut retrouver Lumière Toute-Puissante, même s’il est incapable d’imaginer de quoi il s’agît exactement. Et pour la retrouver Jared se lance au-delà de la Barrière qui sépare son univers du Monde Originel, un endroit prétendument maléfique et dont l’accès est interdit depuis de très nombreuses années. Mais dès qu’il franchit la Barrière un monstre non identifiable le traque et le renvoie dans ses cavernes. Jared comprend dès lors que quelque chose de grave se trame, surtout que des monstres apparaissent un peu partout dans les cavernes enlevant un certain nombre des siens, alors que de plus les sources d’eau chaudes commencent à se tarir, le tout sous la menace des Ziveurs, cette tribu d’êtres étranges qui semblent entendre la chaleur par leurs yeux.
Le monde est en train de basculer, et Jared doit plus que jamais trouver Lumière pour sauver les siens.

Ecrit en 1961 le roman de science-fiction Le monde aveugle de l’écrivain américain Daniel F. Galouye impressionne dès les premières pages par la description de ce monde plongé dans l’obscurité et dont les habitants, faute de voir, ne vivent que grâce à leurs sens de l’ouïe et de l’odorat. L’écriture s’est adaptée en narrant cette histoire de façon non « visuelle » mais en utilisant un vocabulaire tout autre. C’est parfois difficile, mais une fois plongé dedans on en ressort plus. Cela en fait l’un des romans post-apocalyptiques les plus réussis et poignants qui soient, car même si ce n’est qu confirmé vers la fin, de nombreuses indications suggèrent dès les premières pages que l’humanité aurait en grande partie succombée à un incident nucléaire et que les survivants se seraient cachés dans des souterrains. Par exemple il est souvent fait mention de démons au nom de Cobalt et Strontium. Mais pendant ce temps-là, apparemment sur un temps de plusieurs générations, reste-t-il quelque chose du monde du dehors ? Se situe-t-il au-delà de cette Barrière mystérieuse dont le passage a été interdit depuis longtemps ?
Daniel F. Galouye nous livre ici une sorte de métaphore de l’allégorie de la caverne exposée par Platon, une nouvelle version qui impressionne tant le lecteur est plongé dans cette obscurité à la suite de Jared, le héros de l’histoire qui tente de comprendre son monde.
Le dénouement est certes prévisible, mais de la même vient sa force en appuyant la tragédie touchant cet obscur monde aveugle et en laissant le lecteur songeur sur ce qu’est la réalité et comment on la perçoit.

Le monde aveugle de Daniel F. Galouye est un roman post-apocalyptique poignant, un chef-d’œuvre de la SF de la part d’un auteur dont l’œuvre mérite bien plus encore de reconnaissance.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  -  PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’américain par Frank Straschitz et révisé par Julie Pujos, éditions Folio / Gallimard, 28 octobre 2010, 291 pages

Les commentaires sont fermés.