jeudi, 17 février 2011

Anatomie d’un instant (Anatomía de un instante) - Javier Cercas - 2009

javier cercas, 23f, 23 fevrier 2003, essias politiques, essais historiques, Espagne, anatomie d'un instant, litterature espagnoleDébut années 1980, l’Espagne est une jeune démocratie qui se relève avec beaucoup de peines de plusieurs décennies de dictature franquiste. Mais le pays est loin d’être stable. Des attentats ont lieu, ainsi que des soulèvements populaires. Affaibli, le chef du gouvernement, Adolfo Suarez, démissionne et le Parlement est réuni le 23 février 1981 pour l’investiture du nouveau président. C’est alors que, sous les yeux des caméras, font irruption dans l’hémicycle des militaires sommant tous de se coucher à terre et tirant des coups de feu en l’air. Les images ne seront diffusés que le lendemain, à Madrid, comme ailleurs en Espagne, personne ne se doute encore que le pays est en train de sombrer à nouveau dans la dictature. Toutefois ce coup d’état avortera quelques jours plus tard, le roi refusant de s’allier aux militaires.

Dans Anatomie d’un instant, paru en 2009, l’écrivain Javier Cercas avait à l’époque été terriblement choqué par ces images, le premier coup d’état à être entièrement retransmis, et revient aujourd’hui sur ces événements en analysant cette crise avec une minutie rare, nous livrant ainsi une véritable anatomie d’un instant durant lequel tout aurait pu changer du tout au tout. D’ailleurs le fait que l’Espagne ait réussi à passer outre cet instant a démontré qu’en ce 23 février 1981 la démocratie espagnole est véritablement née pour s’inscrire dans la durée. Et cet instant l’auteur ne va jamais cesser de l’interroger, de l'interpréter dans tous les sens, tout en revoyant continuellement ces images filmés.
Mais l’auteur va conférer une analyse double à son texte, la première considérant avec précision l’état politique de l’Espagne, son évolution qui a permis ce coup d’état, décrit en tous détails et son évolution par après, et une deuxième bien plus personnelle et émotionnelle dans laquelle l’auteur se met lui-même en scène, lui fils de la démocratie par rapport à son père qui n’a surtout connu que la dictature.

Le résultat de cette Anatomie d’un instant est un texte d’une force incroyable, un portrait édifiant de cette Espagne libre naissante, vue et conté par l’un des tous grands auteurs espagnols contemporains.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com

Présente édition : traduit de l’espagnol par Elisabeth Beyer et Aleksander Grujicic, éditions Actes Sud, 28 août 2010, 427 pages

Les commentaires sont fermés.