dimanche, 06 février 2011

Boulette - Max Obione - 2011

boulette, max obione, littérature francaiseEh, la grosse ! Qu'est-ce que t'as à me regarder ? Bouge ton gros cul…

Tais-toi le père ! Je suis Boulette, un homme est venu, un bougnoule comme tu dis.

Il m'a prise dans ses bras. La mer est devant nous, il m'emmènera.

Là-bas.

- You… arab ?

- No, Kurd !

- Vous êtes Kurd ?

- Yes, Kurd of Iraq.

Crève, vieux pourri, et adieu !

La mer nous emporte, tu vois ?

Pas-de-Calais en France. De nombreux immigrés étrangers y affluent dans l’attente de trouver un moyen pour traverser la Manche. Le centre d’accueil de Sangatte a été fermé en 2002, la Jungle a suivi rapidement. Depuis ces voyageurs errent en toute clandestinité et sont poursuivis par les forces de l’ordre. L’un d’entre eux, l’iraquien Yussef, alors qu’il se cache dans le jardin d’une maison rencontre Boulette, une jeune femme un peu grosse et naïve et qui vit dans l’ombre de son père alcoolique. Mais Boulette en a marre de sa vie, et ne veut rien d’autre que de se donner à Yussef et de fuir avec lui vers les côtes anglaises. Mais la fuite vers la terre et la vie promise n’est pas sans risque, et le jeune couple le découvrira à ses dépens...

La nouvelle Boulette de l’auteur français de polars Max Obione est publiée en 2011 aux éditions de l’Atelier IN8, et plus particulièrement dans la collection La Porte à Côté, une collection qui veut nous faire découvrir justement des nouvelles, de celles à savourez comme des gourmandises, par ci et par là, à la découverte de nombreux auteurs. 60 auteurs et 60 nouvelles, vendues à un prix modique, et dont celle-ci, Boulette, est le N°58.
Et Max Obione nous conte ici une tragique histoire d’amour, ou plutôt une triste histoire d’évasion, de deux personnages vivant des misères bien différentes, le tout sen utilisant un contexte d’actualité qu’est celui de l’immigration clandestine. Et à travers cette histoire l’auteur nous offre surtout un personnage haut en couleur qu’est celui de Boulette, ce type d’individus que seul Max Obione sait créer avec tant de talents et que l’on retrouve dans bon nombre de ses romans.. L’histoire tient sur une trentaine de pages, bien peu en réalité, mais le tout est tellement dense et saisissant qu’à la fin on a l’impression d’avoir lu un roman en entier. S’y ajoute encore un style très vivant qui emporte réellement du début à la fin.

Boulette de Max Obione est une belle nouvelle à découvrir, issue d’une collection tout aussi intéressante.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

Présente édition : Editions de l’Atelier IN8, 3 février 2011, 32 pages

Voir également :
- Amin's Blues - Max Obione (2007), présentation
- Gaufre Royale - Max Obione (2009), présentation

- Le Mystère Krakoen - Collectif Krakoen (2010), présentation

- Scarelife - Max Obione (2010), présentation
- L'ironie du short - Max obione (2011), présentation

09:05 Écrit par Marc dans Critiques littéraires, Obione, Max | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boulette, max obione, littérature francaise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.