vendredi, 04 février 2011

Spin - Robert Charles Wilson - 2005

robert charles wilson, science-fiction, litterature americaine, litterature canadienne, spinLa nuit est glaciale, cela n’empêche pourtant pas les trois enfants Jason, Diane et Tyler de sortir pour voir les étoiles. Jason et Diane sont des jumeaux, plutôt surdoués, alors que Tyler est le fil de la femme de ménage qui est élevé avec eux. Leur jeunesse commune va faire en sorte que durant toute leur vie ils seront liés et cela malgré, ou plutôt surtout, à cause de l’évènement qui se passera durant cette nuit. En effet alors que les trois enfants scrutent le ciel à travers leur lunette de vue, d’un coup les étoiles disparaissent comme si elles s’étaient toutes éteintes d’un coup. Le soleil aussi, même si le lendemain quelque chose se lève pour éclairer la terre, un faux soleil, une sorte d’imposteur. Cet évènement va bouleverser l’humanité toute entière, elle mettra d’ailleurs des années à comprendre ce qui est arrivé, alors que le pourquoi de cet évènement lui restera à tout jamais mystérieux. Jason le surdoué va vouer ses prochaines années à la recherche sur cet évènement, alors que Diane entrera dans une secte préparant la fin du monde. Tyler quant à lui, essaie de suivre ses deux amis d’enfance tant bien que mal, mais ce sont surtout les travaux de Jason qui vont l’intéresser.
En effet les scientifiques découvrent que la Terre a été isolée du reste de l’Univers par un Spin, sorte de barrière physique tournant si rapidement autour d’elle qu’elle occulte toute lumière stellaire ou réfléchie. De plus il est constaté qu’à l’intérieur de ce Spin le temps passe de façon bien plus rapide au point que rapidement des millions d’années séparent rapidement l’intérieur de l’extérieur du Spin. Et cela au point qu’il ne faudra pas plus de quarante ans avant que le soleil ne devienne une naine brune, condamnant l’humanité à griller sur place en une génération alors qu’elle sera engloutie par l’héliosphère. Ou peut-être qu’elle survivra. Car ceux qui ont placé la Terre dans cet isolement spatio-temporel avaient sûrement un plan. Mais lequel ? La sauver d’un danger, ou alors la cacher de quelque chose ?
Tyler accumulera patiemment les découvertes, grâce à Jason, mais souffrant  d’un d’un amour secret pour Diane, il n’a de cesse d’osciller entre vivre sa propre vie ou rester dans l’ombre des jumeaux, une ombre aussi étouffante que la membrane Spin qui a occulté la lumière des astres.


L’auteur américano-canadien de science-fiction est depuis longtemps passé maître dans les grands romans de SF où il mêle intiment des destinées bien humaines à de grands enjeux bouleversants la Terre dans son ensemble. Dans Spin l’auteur garde cette même structure, partant de trois personnages dont le narrateur Tyler, pour nous conter de façon bien subjective à travers ces destins un grand mystère, le Spin, qui isolera la Terre du reste de l’univers. Le lecteur s’attache dès les premières pages à ces trois héros et découvre peu à peu une bonne partie des mystères du Spin et surtout ses conséquences sur la Terre. En effet, sous l’œil du narrateur, il nous peint une société sombrant peu à peu dans le chaos et le mysticisme, alors que quelques ilots de lucidité profitent de la fulgurante accélération temporelle générée par le Spin pour concevoir de pharaoniques projets de terraformation de Mars et d’exploration de la galaxie. Et c’est cette même dualité que le narrateur observe chez les deux jumeaux Jason et Diane. Pour Robert Charles Wilson, la science-fiction ne vaut jamais par elle seule, et ses romans nous content toujours et avant tout des destins bien humains. Et c’est peut-être cela la force de ses romans, excellents d’un point de vue SF et par les idées incroyables qu’ils mettent en scène, mais surtout parce qu’ils sont augmentés de ce côté humain si prenant et attachant. Et comme toujours chez cet auteur cette narration subjective empêchera le lecteur jusqu’au bout de tout savoir sur ce mystérieux Spin, et cela même si de nombreuses informations sont donnés au fil du livre, le lecteur évoluant ainsi dans un continuel mystère, riche et intelligent, sera repoussé dans les derniers retranchements de son imagination.

Ce roman connaîtra deux suites : Axis (2007) et Vortex, deux romans nous invitant à découvrir encore davantage cet incroyable espace-temps qu’a développé Robert Charles Wilson avec Spin.

Spin de Robert Charles Wilson est un roman de science-fiction de bien haut niveau, grandiose même, toujours terriblement prenant et intéressant par de multiples aspects. Bref un roman de SF qui devrait plaire à un public très large, bien au-delà de celui des amateurs du genre. 

A lire de toute urgence !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com 

Présente édition : traduit de l’américain par Gilles Goullet, editions Folio, 21 janvier 2010, 609 pages

Voir également:
Les fils du vent (Gypsies) - Robert Charles Wilson (1988), présentation
Le vaisseau des Voyageurs (The Harvest) - Robert Charles Wilson (1992), présentation
Darwinia - Robert Charles Wilson (1998), présentation
Les chronolithes (The Chronoliths) - Robert Charles Wilson (2001), présentation
Blind Lake - Robert Charles Wilson (2003), présentation

Les commentaires sont fermés.