lundi, 22 novembre 2010

Au bois dormant - Boileau-Narcejac - 1956

bibliotheca boileau-narcejac au bois dormant.jpgEn Bretagne en 1818, le jeune comte Aurélien de Muzillac, fidèle à une promesse faite à sa mère, revient en ses terres d’un exil passé en Grande-Bretagne suite à la Révolution afin de récupérer le château familial de Muzillac, qui après avoir été propriété de deux hommes morts dans d’étranges circonstances, est devenu propriété des Herbeau, une famille de riches bourgeois, très discrets et qui ne fréquentent guère le village.
Aurélien veut récupérer son domaine par voie légale et tente ainsi de faire une offre aux nouveaux propriétaires. Mais lorsqu’il se rend chez eux, il les retrouve mort. Tout le suspecte de ce meurtre, ainsi Aurélien tente d’éclaircir ce qui se passe pour retrouver les Herbeau plus tard bien vivants ! Un sortilège est-il en jeu ? Une malédiction frapperait-elle cette famille. L’acte de vente est ensuite vite conclu, les Herbeau semblant vouloir quitter au plus vite les lieux. Seule leur charmante et mystérieuse fille restera, qu’Aurélien épousera d’ailleurs. Mais très vite les mystères recommencent et Aurélien constate que son épouse se comporte d’une façon des plus étranges…

La nouvelle Au bois dormant est l’œuvre du célèbre duo d’écrivains Boileau-Narcejac, formé par Pierre-Louis Boileau et Pierre Ayraud, dit Thomas Narcejac, qui, au file de leur longue carrière, ont démontré être de véritables orfèvres du roman policier. Ils le prouvent ici dans cette étrange nouvelle qui semble tout avoir du genre du fantastique, si peut-être une interprétation différente ne pouvait pas l’éclairer d’un tout autre point de vue.
En effet la partie principale de cette nouvelle est constitué par le testament d’Aurélien de Muzillac, retrouvé et lu de nos jours par deux randonneurs et dans lequel ceux-ci découvrent l’histoire fantastique de Muzillac telle que la vécue le comte. Or en épilogue ces deux randonneurs vont imaginer une toute autre histoire qui expliquerait par la raison ce que le comte a attribué au surnaturel. Le résultat est étonnant : une toute autre histoire émerge ainsi et démontre l’incroyable construction de l’intrigue, où chaque détail se voit interprété de deux façons différentes.


Au bois dormant a été publié en 1956 dans un recueil de deux textes intitulé Le mauvais œil, titre de la première nouvelle du recueil.

Au bois dormant de Boileau-Narcejac est une étonnante nouvelle, qui fait se confronter deux points de vue autour de mêmes événements, l’une expliquant l’autre ?... pas si sûre. Au lecteur de juger !

A découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.com - ABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com


Présente édition : Editions Folio Gallimard, 11 mai 2006, 129 pages

Les commentaires sont fermés.