vendredi, 26 février 2010

L'histoire d'un mariage (The Story of a Marriage) - Andrew Sean Greer - 2008

bibliotheca l histoire d un mariage

"Nous croyons connaître ceux que nous aimons.

Nos maris, nos femmes, nous croyons les connaître. Nous croyons les aimer. Mais ce que nous aimons se révèle n'être qu'une traduction approximative, notre propre traduction d'une langue mal connue. Nous tentons d'y percevoir l'original, le mari ou la femme véritables, mais nous n'y parvenons jamais. Nous avons tout vu. Mais qu'avons-nous vraiment compris ?

Un matin, nous nous réveillons. Près de nous dans le lit, ce corps familier, endormi : un inconnu d'un nouveau genre. Moi il m'est apparu en 1953. Un jour où, debout chez moi, j'ai découvert quelqu'un qui avait emprunté par pure sorcellerie les traits de mon mari."



Etats-Unis d'Amérique, les années 1950. Le pays se relève à peine de la Seconde Guerre mondiale qui a touché tant d'engagés. Pearlie Cook pense vivre un bonheur paisible auprès de son mari Holland, son amour de jeunesse retrouvé durant la guerre à San Francisco. Holland a survécu à la guerre mais refuse d'en parler. Il en est revenu traumatisé et se réfugie depuis dans le silence. Pearlie, en épouse modèle, construit autour de lui un cocon protecteur au point même de retirer des journaux les articles les plus sordides. Elle remplit ses devoirs à merveille, elle en est fier. Et puis de toute façon elle aime son mari. Mais la guerre a provoqué quelque chose d'irréparable en Holland qui l'a changé à jamais. Et le passé ressurgit le jour où un certain Charles Drummer sonne à la porte de Pearlie et balaye toute cette belle vie du jour au lendemain. Drummer a connu pendant la guerre, et ils ont eu une relation. Il est venu voir Pearlie pour lui proposer un étrange marché. Pour Pearlie c'est tout un monde qui s'écroule.

L'Histoire d'un mariage de l'écrivain américain Andrew Sean Greer est le roman d'une idylle conjugale qui tourne peu à peu au cauchemar. Et les causes en sont un passé qu'on évoque guère, des suspicions qui montent et des tromperies présumées entre un mari et une femme qui n'arrivent pas à communiquer. L'histoire est narrée par la voix d'une épouse modèle dans l'Amérique des années 1950, et qui nous fait vivre sa vie commune avec son époux, durant tout leur vieillissement en attendant une rupture qui n'arrive pas. Et par-delà de cela c'est aussi l'histoire d'une époque, d'une année, 1953, qui a marqué un tournant dans la vie américaine avec la fin de la Guerre de Corée et de l'innocence qui va bouleverser les modèles familiaux classiques. Ce récit tragique est plutôt passionnant, bien décrit avec comme héroïne un personnage fort bien développé. Cette situation familiale devient de plus en plus complexe au fil du livre, l'auteur distillant peu à peu de nouveaux éléments qui viennent compliquer l'affaire. Toutefois tout n'est pas parfait, loin de là.
Le sujet n'est guère original et la littérature américaine a produit ces dernières années de bien nombreux textes sur cette évolution des mœurs qui s'est produit aux environs des années cinquante, années difficiles qui ont bouleversé la société . L'auteur a également une drôle de façon de parler de certaines choses sans jamais les nommer. Pour exemple la relation homosexuelle de Holland et Drummer est souvent mentionnée, sans pour autant que le mot 'homosexuel' ne soit cité. Vraisemblablement est-ce une volonté de l'auteur pour nous faire revivre cette époque où régnait encore la pudeur et où l'on ne parlait pas de ces choses-là. Ensuite l'auteur semble faire un mystère autour de son héroïne, dont on apprend comme par surprise au bout de plus d'un quart du texte qu'elle est noire de peau. Ce n'est évidemment pas grave en soi, mais alors pourquoi le dévoiler d'un coup comme si cela devait surprendre ou choquer le lecteur. Difficile de comprendre à quel jeu se livre ici l'auteur, mais en tout cas c'est plutôt énervant. De plus l'écriture et le style ne sont pas non plus toujours à la hauteur, le texte ressemblant souvent plus à une ébauche de scénario de film, voire à un descriptif cinématographique. Le montage de l'intrigue et du suspense, fait par révélations successives jusqu'à un point culminant, paraît bien artificiel.

L'histoire d'un mariage est certes un livre plaisant, toujours bien divertissant, et même fort par moments, qui toutefois ne convainc pas toujours, et qui parfois même irrite.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  PRICEMINISTER.com


Présente édition : traduit de l'américain par Suzanne V. Mayoux, éditions Points, 1 février 2010, 263 pages

19:41 Écrit par Marc dans Greer, Andrew Sean | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andrew sean greer, litterature americaine, annes 1950, romans psychologiques | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.