jeudi, 28 janvier 2010

Les vaisseaux du temps (The Time Ships) - Stephen Baxter - 1995

bibliotheca les vaisseaux du temps

L’auteur de ce livre retrouve chez un bouquiniste un manuscrit des plus étonnants. Il décide de le publier tel quel, et l’histoire qui suit semble dévoiler la suite des aventures de l’Explorateur du temps, dont les premiers voyages ont été décrits par H. G. Wells un siècle plus tôt dans son roman La machine à explorer le temps (The Time Machine, 1895).
L’Explorateur s’apprête à repartir dans le futur pour retrouver Weena, la charmante Eloï, menacée par les cruels Morlocks, des monstres vivant sous terre qui semblent avoir évolués à partir de l’être humain d’aujourd’hui.
Mais quelle n’est pas sa surprise lorsqu’arrivé à la bonne époque il constate que ce même futur, exploré auparavant a complètement changé. Les Morlocks n’ont plus rien en commun avec les horribles cannibales rencontrés précédemment. Ceux-ci se sont développés en une civilisation hautement scientifique ayant quitté la Terre pour se réfugier sur une sphère de Dyson autour du Soleil.
Nebogipfel, un chercheur morlock particulièrement curieux, s'agrippe à la Machine de l'Explorateur lorsque celui-ci décide de remonter le temps jusqu'à son passé victorien, afin d'y corriger l'erreur qui a abouti à l'annulation de l'univers de Weena. Pour l’Explorateur, ravi de cette nouvelle, cela va s’avérer cependant d’une difficulté extrême tant le futur est malléable, et que le moindre incident, aussi infime qu’il soit, du passé peut avoir une conséquence immense et imprévisible.
L’Explorateur sera ainsi mené aux confins de l’espace, du temps et des univers parallèles, pour pouvoir enfin retrouver ce qu’il a laissé.

Les vaisseaux du temps de l’écrivain de science-fiction britannique Stephen Baxter paraît en 1995, pile un siècle après l’immense chef-d’œuvre de Herbert George Wells La machine à explorer le temps (The Time Machine, 1895), roman fondamental de la science-fiction moderne. Stephen Baxter essaie d’y apporter une suite directe, en effet le roman commence exactement au même instant que se termine celui de Wells, tout en développant de façon bien plus importante le thème du voyage dans le temps tout en y intégrant de nombreux autres éléments qui font la science-fiction contemporaine (sphère de Dyson, voyages spatiaux-temporels, …). Il n’est pas nécessaire pour le lecteur d’avoir lu La machine à explorer le temps pour pouvoir se lancer dans ce roman, Baxter rappelant à tout moment les éléments essentiels du premier roman pour parfaitement comprendre celui-ci. Et Baxter dans son exploration du temps et des possibles pousse les choses très loin, en en analysant toutes les variantes imaginables du sujet, bien au-delà de ce que l’on pourrait imaginer. De ce point de vue le roman est tout simplement exceptionnel et ravira tous les amateurs de science-fiction.
Hélas le roman souffre d’une grande inégalité en ses différentes parties : certaines sont très réussis, d’autres longues et prévisibles. Le tout manque aussi quelque peu de dynamisme et d’unité. Alors que les textes de Wells marquent par leur concision, on en est bien loin avec Stephen Baxter. Cela ne nuira toutefois pas trop à ce roman qui ne peut être que conseillé à tous les amateurs.
 
Les vaisseaux du temps de Stephen Baxter est un roman exceptionnel sur le voyage dans le temps, ainsi qu’un bel hommage à l’une des œuvres fondatrices de la science-fiction contemporaine.
 
Un roman à découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  - PRICEMINISTER.com


Présente édition
:
traduit de l'anglais par Bernard Sigaud, Editions Livre de Poche, 19 novembre 2003, 633 pages

18:49 Écrit par Marc dans Baxter, Stephen | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : litterature britannique, stephen baxter, science-fiction, voyages dans le temps | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.