lundi, 24 novembre 2008

Sauvagerie (Le massacre de Pangbourne, Running Wild) - James Graham Ballard - 1988

bibliotheca sauvagerie

Pangbourne est une enclave protégée pour hauts cadres et hommes d'affaires, où ceux-ci peuvent vivre en toute sécurité loin de la racaille populaire. Le tout est barricadé, des gardiens veillent, et le village est doté de tous les raffinements de la vie moderne (piscine, infrastructures sportives, cinéma, équipement informatique reliant chaque chambre et chaque maison, mais surveillance vidéo incessante), afin que jamais personne n'ait envie d'en ressortir et ne soit dérangé par des personnes indésirables. Pangbourne est disposé à proximité de l'autoroute qui mène ces hommes d'affaires quotidiennement dans leurs tours de verre de la City et d’ailleurs. Havre de paix, ou prison moderne? Les habitants, tous la quarantaine, enfants adolescents, faisant partie de la classe supérieure, y mènent une vie paisible, jusqu'au jour où le grand massacre aura lieu. Un samedi matin, on découvre les corps des parents et des gardes assassinés, alors que les enfants ont tous disparus. L’enquête démontre que les faits se sont déroulés en à peine vingt minutes. Le narrateur, psychiatre et enquêteur, nous livre ses notes prises au fil de son enquête parallèle qui aboutira à une conclusion stupéfiante loin des hypothèses échafaudées par le police et la presse. En effet les enfants disparus seraient en fait les assassins.

Sauvagerie
, sorti précédemment en France sous le titre de Le massacre de Pangbourne, reprend le thème favori, et les plus utilisé d'ailleurs, de J.G. Ballard, notamment le mariage de la raison et de du cauchemar qui domine le XXe siècle. Une société parfaite nous est décrite, du moins d'un point de vue rationnel, où les différents individus, ne pouvant affirmer leur identité, vont petit à petit perdre la raison, trouver des échappatoires par tous les moyens possibles, pour finalement vouloir se rebeller à n'importe quel prix. Et cette société ultra-sécuritaire telle que Ballard nous la présente est devenue réalité depuis que les caméras de surveillance fleurissent de partout. Le lecteur suit les pas du psychiatre Richard Greville, qui appelé par la police en renfort, est censé donner une vision nouvelle au drame inexplicable. Et c'est avec une froideur clinique que le lecteur voit toute la description des meurtres horribles avant d'aboutir à la conclusion finale, la seule qui peut s'imposer. Donc beaucoup de suspense à travers une enquête minutieuse aboutissant à un dénouement qui fera frémir le lecteur en faisant un constat amer sur notre société, qui d'ailleurs voit se créer de plus en plus des "refuges", tel Pangbourne. le style de Ballard est comme toujours impeccable.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- I.G.H. (High-Rise) - James Graham Ballard (1975), présentation
- La face cachée du soleil (Cocaine-Nights) - John Graham Ballard (1996), présentation
- Super-Cannes - James Graham Ballard (2000), présentation

12:56 Écrit par Marc dans Ballard, James Graham | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : romans policiers, thrillers, james graham ballard, litterature britannique | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Ballard Je me demandais justement si c'était une nouvelle traduction du "Massacre de Pangbourne" que j'ai lu avec plaisir il y a qq années! Merci pour le tuyau.
En attendant la traduction de son dernier roman autobiographique "From Shangaï to Shepperton", je signale qu'on vient d'éditer le premier volume reprenant l'intégralité de ses nouvelles de 1956 à 1962 chez Tristram (deux autres volumes suivront).
Un autre must de cet écrivain hors du commun!

Écrit par : e1006au12 | mercredi, 17 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.