dimanche, 15 juin 2008

Le parfum d'Adam - Jean-Christophe Rufin - 2007

bibliotheca le parfum d adam

Wroclaw en Pologne, un laboratoire est saccagé par une jeune militante écologiste française sous couvert d'une association pour la protection des animaux. Elle libère tous les animaux de leurs cages, des souris sans poils, badigeonnées de toutes les couleurs, des rats aux yeux exorbités, des chats aveugles, des singes... Et surtout elle dérobe dans une armoire frigorifique une petite fiole rouge sans en connapitre le contenu exact, ni les motivations de ses commanditaires concernant la fiole en question. Cette finalement plutôt banale affaire de vandalisme va cependant intéresser les services secrets polonais qui engagent une agence privée de renseignements américaine afin de les tuyauter. Cette agence, dirigée par un ex-patron de la CIA, va engager deux anciens de la CIA, le médecin Paul et la psychologue Kerry, pour enquêter sur les lieux de l'incident.Rapidement ceux-ci se rendent compte que cette affaire n'est guère si banale que cela et les met sur la piste d'un vaste réseau de terroristes écologistes radicaux qui, à la recherche d'un paradis perdu où l'homme vivait en équilibre avec la nature, sont prêts à donner dans le fanatisme le plus meurtrier en planifiant une catastrophe qui marquera à jamais l'humanité.

Le parfum d'Adam
de l'écrivain français Jean-Christophe Rufin est un passionnant thriller écologique qui mène le lecteur sur les traces de l'écologie radicale, menace réelle émanant actuellement principalement des pays anglo-saxons et qui semble se propager à travers le monde à une grande vitesse. L'écologie radicale et sa menace pour la société n'est que rarement traitée en littérature et présente pour ce roman une véritable originalité. Jean-Christophe Rufin, dont les talents de conteur étaient déjà connus par ses nombreux excellents romans, démontre aussi une réelle capacité, quasi journalistique, pour nous présenter ce sujet. Ce côté est très intéressant, toujours passionnant, sauf vers la fin lorsqu'on apprend les véritables motifs du groupe terroriste en question ici (qui privilégient d'agir sur les populations pauvres, plutôt que sur d'autres) qui ne semblent pas toujours très convaincants. De plus le roman semble un peu salir l'entièreté de l'écologie, les extrêmistes évidemment, mais aussi des organismes plus modérés, également critiqués dans les présentes pages, qui font fortement penser à certains bien réels qui agissent actuellement.
Autre sujet du roman est l'évolution des services de renseignements, qui depuis la Seconde Guerre mondiale se sont concentrés sur le conflit de la Guerre froide qui opposait le bloc capitaliste occidental au bloc communiste, vers une menace bien plus diffuse et présente partout, que ce soit l'extrêmisme musulman ou alors, ici, l'écologie radicale. Et si la menace a changée, ces services étatiques ont également changé privilégiant la sous-traitance à des agences privées. Mais ce côté-là est assez peu développé par l'auteur duquel on aurait pu s'attendre à une réelle remise en question de ces pratiques de privatisations.
Jean-Christophe Rufin ne convaincs donc pas réellement sur les deux sujets principaux du roman. Toutefois le roman reste parfaitement écrit, pasionnant d'un bout à l'autre, comme de nombreux autres romans d'espionnages. Hélas Rufin reprend également de nombreux défauts de ce genre de romans que ce soit le manichéisme général, des traîtres dans la hiérarchie même des services, une amourette insipide entre deux agents etc.

En bref Le parfum d'Adam de Jean-Christophe Rufin est un parfait roman d'espionnage, très réussi dans son genre, mais qui hélas déçoit un peu par un certain manque de développement sur ses sujets principaux.

Voir également :
- Asmara et les causes perdues - Jean-Christophe Rufin (1999), présentation
- Rouge-Brésil - Jean-Christophe Rufin (2001), présentation
- Globalia - Jean-Christophe Rufin (2004), présentation
- La Salamandre - Jean-Christophe Rufin (2005), présentation et extrait

Les commentaires sont fermés.