mercredi, 16 mai 2007

Une forme de guerre (Consider Phlebas) - Iain M. Banks - 1987

bibliotheca une forme de guerre

La Culture est une civilisation humanoïde qui ne cesse de s'étendre à travers l'univers. Son niveau technologique est très élevé, les machines produisent les richesses, les mentaux ou supercalculateurs gèrent les ressources. Les vivants se contentent de vivre une vie de loisirs permanents dans un monde en paix assuré par la Culture. Cette civilisation qui existe déjà depuis plusieurs millénaires, compte 18 trillions d’habitants, mêlant humains, extra-terrestres, drônes (robots intelligents) et mentaux (intelligences artificielles) dans une société aux valeurs anarchistes : ni loi, ni hiérarchie, ni argent, ni propriété. Mais la Culture ne cesse de s'étendre en conquérant de nouveaux mondes. Elle est en effet persuadé que son mode de vie, fait de tolérance et de confort, est la meilleure forme d'organisation. Certains mondes se soumettent volontairement à l'autorité de la Culture, d'autres cependant la combattent tant qu'ils le peuvent. C'est le cas notamment de l'Empire des Idirans, une civilisation de non-humanoïdes batailleurs et fanatiques religieux, qui ne peut accepter les préceptes de liberté de la Culture. La guerre embrase tout l'univers et ne pourra se solder que par l'anéantissement de l'un des deux adversaires: les Idirans, qui veulent soumettre à leur divinité tous les peuples de la Galaxie, ou bien la Culture, qui est parfaitement tolérante et qui, à ce titre, ne peut accepter aucune intolérance.
Bora Horza Gobuchul est un métamorphe, l'un des derniers survivants de cette variété de l'espèce humaine qui peut modifier sa forme à sa guise, à la solde des Idirans et est un ennemi juré de la Culture. Suite à une bataille où il sera laissé par ses alliés, il rencontre des pirates de l'espace dont il compte détourner le vaisseau pour continuer son combat. Mais la Culture veille et va tout faire pour l'empêcher de venir à bout de sa mission.

Une forme de guerre est le premier roman de science-fiction et de space-opera de l'auteur écossais Iain M. Banks. Il s'agît aussi du premier roman dans l'ordre de parution de l'immense cycle de la Culture, composé de sept romans, qui est devenu au fil des ans l'un des cycles maîtres du genre. Tous les romans de ce cycle, qui sont tous parfaitement indépendants, tournent autour du sujet de la Culture et de son hégémonie à travers l'Univers. La Culture représente une société à première vue parfaite qui permet à tous de vivre en paix et dans la prospérité. Or tout n'est pas parfait, d'ailleurs Iain M. Banks commence à raconter ce cycle par les yeux d'un des ennemis les plus farouches de la Culture, le métamorphe Bora Horza Gobuchul. On reconnaît facilement des parallèles entre la Culture avec l'actualité du monde d'aujourd'hui (guerres américaines à travers le monde pour le soi-disant bien de tous, ...).
Mais Une forme de guerre est avant tout un pur produit de space-opera: de l'action, beaucoup d'action et finalement peu d'anticipation ou de réflexion. Ce roman est parfaitement dans cette veine, bien plus d'ailleurs que les autres romans du même cycle. Iain M. Banks met avant tout le poids sur les scènes d'action, dont certaines sont particulièrement réussies, qui se suivent dans un rythme effréné. Et pour certains lecteurs il y en a même trop. A force de négliger le fond, le roman devient un peu ennuyeux et cela surtout dans sa deuxième partie. La plupart des éléments de science-fiction repris dans une forme de guerre sont inspirés d'autres oeuvres du genre, cependant certains sont tout à fait originaux et particulièrement imaginatifs. Le héros Bora Horza Gobuchul est particulièrement réussi dans son ambiguïté, il ne s'agît pas vraiment d'un personnage positif. D'un point de vue général il faut ajouter que ce roman est beaucoup trop long, de nombreuses scènes auraient pu être coupés dû à leur manque d'utilité, notamment celles dans lesquels intervient le personnage d Fal 'Neegstra qui viennent couper le récit sans rien lui apporter.

Une forme de guerre est un pur roman de space-opera qui plaira surtout aux fans du genre pour lesquels c'est même un must à lire.

Le cycle de la Culture est composé de sept romans: Une forme de guerre (Consider Phlebas, 1987), L'Homme des jeux (The Player of Games, 1988), L'Etat de l'art (The State of Art, 1989), L'usage des armes (Use of Weapons, 1990), Excession (1996), Le sens du vent (Windward, 1998) et Inversions (Inversion, 2000).

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- L'homme des jeux (The Player of Games) - Iain M. Banks (1988), présentation
- L'état des arts (The State of The Art) - Iain M. Banks (1991), présentation

Les commentaires sont fermés.