dimanche, 04 mars 2007

Les douze abbés de Challant (I dodici abati di Challant) - Laura Mancinelli - 1981

bibliotheca les douze abbes de challant

Le marquis de Challant laissant derrière lui un gros héritage fait de terres et de fortunes. L’heureux élu pour toucher le pactole est le jeune duc Franchino de Mantoue, qui va s’empresser d’accepter les biens en héritage. Mais ce que le jeune duc ne verra pas dans son empressement, c’est que le vieux et perfide marquis condamne son héritier à la chasteté en faisant surveiller sa vertu à jamais par douze abbés. Et ils sont venus à cheval, et sur des mules, et se sont installés au château avec leurs serviteurs, leurs ornements, leurs missels et autres meubles, les étrangement nommés : Malbrumo, Nevoso, Foscolo, Mistral, Umidio, Santoro, Prudenzio, Leonzio, Celorio, Ildebrando, Torchiato, Ipocondrio. La femme du défunt, libertine et provocante, organise quant à elle de succulents festins en l’honneur des nombreux visiteurs du château. Alors que le temps passe, on découvre, un après l’autre, les cadavres des saints hommes qui meurent mystérieusement comme touchés par une malédiction divine.

Les douze abbés de Challant est un roman plutôt hors du commun se situant entre les genres du roman courtois et celui du policier. Les abbés disparaissent de façon inexpliquée, sans qu’il y ait forcément un crime derrière tout cela (au lecteur de juger), et tout cela dans un univers où se côtoient gentes dames et beaux messieurs. Mais c’est aussi une œuvre fort poétique et philosophique sur une époque conservatrice à la rencontre de nouvelles idées, surtout véhiculés par les différents visiteurs au château. Le récit est également écrit avec un certain sens de l’humour omniprésent.

Les douze abbés de Challant écrit par Laura Mancinelli, écrivaine italienne encore peu connue dans le monde francophone, est un beau petit roman qui mérite d’être découvert.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Commentaires

J'ai lu ce tire dans l'édition de Buchet Chastel. J'ai bien aimé. C'est un texte poétique, l'histoire est rythmée par les saison, le temps s'étire. Par contre j'ai trouvé que la 4e de couverture dévoilait trop l'histoire, en plus la référence à A Christie me sembe inappropriée

Écrit par : Gachucha | lundi, 05 mars 2007

+5 pour ton blog,

je connais pas ce livre, il a l'air bien!! Je pense que vais l'acheter juste par curiosité!

Écrit par : topper | mardi, 06 mars 2007

Les commentaires sont fermés.