samedi, 30 décembre 2006

Le Prestige (The Prestige) – Christopher Priest - 1995

bibliotheca le prestige

Mesdames et messieurs ! Au fil du siècle nouveau, nous voyons fleurir autour de nous les miracles de la science, des prodiges qui se multiplient pour ainsi dire chaque jour. A la fin de ce siècle, que salueront bien peu d'entre nous, qui sait quelles merveilles prévaudront ? Peut-être l'homme volera-t-il, peut-être sa voix franchira-t-elle les océans, peut-être voyagera-t-il au sein même du firmament. Pourtant, rien de ce que réalise la science ne peut se comparer aux plus grandes de toutes les merveilles... le corps et l'esprit humains.
Ce soir, mesdames et messieurs, je vais tenter un exploit magique réconciliant les merveilles de la science et celles de l'humanité. Aucun artiste au monde ne saurait reproduire ce que vous allez voir de vos yeux !


Andrew Westley, un journaliste né Nicholas Borden et rebaptisé lors de son adoption alors qu’il était enfant, rencontre un jour au cours de l’un de ses reportages Kate Angier. Celle-ci lui raconte une histoire étonnante sur leurs deux familles, un conflit familial qui connaît des répercussions jusqu’à aujourd’hui.
A la fin su XIXème siècle, Alfred Borden et Rupert Angier sont deux prestidigitateurs qui au fil de leur carrière vont acquérir une immense renommée dans leur domaine. Mais suite à un terrible malentendu, les deux magiciens vont s’affronter durant toute leur carrière, essayant de se voler l’un à l’autre les tours qui marchent et à saboter les spectacles de l’autre. Alfred Borden réussit un jour une immense percée due à tour de téléportation inexplicable par toutes personnes de la profession. Rupert Angier doit trouver un moyen de surpasser son concurrent et il est prêt à tout pour y arriver, y compris jusqu’à y risquer sa vie. Mais la prestidigitation connaît ses limites, et gare à celui qui les franchit

Le prestige est un très impressionnant roman de science-ficiton écrit en 1995 par l’écrivain anglais Christopher Priest qui prouve par ce roman être l’un des meilleurs écrivains contemporains du genre. Le prestige nous emmène dans le passé à Londres en pleine époque victorienne dans le monde des prestidigitateurs sur la trace de deux d’entre eux qui vont s’affronter en duel. Le thème des magiciens et illusionnistes représentent un sujet encore bien peu exploité par la littérature, ce qui constitue déjà la première originalité de cette oeuvre. On retrouve dans Le prestige tous les thèmes essentiels de Christopher Priest : le double, les faux-semblants, la perception d’une même série d’événements par différents protagonistes. Ceux-ci sont présentés d’une façon qui fait vraisemblablement de ce roman un must à lire pour bien comprendre l’univers de l’auteur.

Le récit est coupé en quatre parties : dont deux petites parties sont racontés par Andrew Westley et Kate Angier. Les deux principales parties sont constitués d’un côté d’un livre biographique d’Alfred Borden et l’autre du journal intime de Rupert Angier. Chacune de ces quatre parties nous amène des clefs à la compréhension de l’histoire, mais Priest agît lui aussi en parfait illusionniste pour nous brouiller les pistes régulièrement. Chaque témoignage nous donne un éclairage nouveau sur l’histoire. Chaque version réveille les images suscitées par les précédentes et les éclaire d’un jour nouveau et souvent cruel. La vérité n’est pas si facile à cerner dans un monde qui se repose sur le trucage et l’illusion. Le récit qui d’ailleurs commence assez tranquillement par la biographique de Borden s’embrouille et s’emballe assez rapidement. Alfred Borden est un vrai prestidigitateur : ses tours sont des illusions. Il ment et truque, le public le sait mais ne comprend pas comment, mais hélas ses illusions prennent petit à petit le dessus sur sa vie. Rupert Angier, quant à lui, triche. N’arrivant pas à imaginer un tour suffisamment spectaculaire, il trompe son public en faisant des expériences aux conséquences tragiques.

Le prestige a été adapté en 2006 au cinéma par l’américain Christopher Nolan avec Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine, Scarlett Johansson et David Bowie (excellent dans le rôle du scientifique Nikola Tesla).

Le roman Le prestige est un excellent roman qui a été récompensé en 1996 par le World Fantasy Award.

A découvrir à tout prix.


"Le moindre tour jamais exécuté appartient à une ou plusieurs de ces catégories :
1. Production : création magique de quelqu'un ou quelque chose à partir de rien,
2. Disparition : désintégration magique de quelqu'un ou quelque chose sans qu'il n'en reste rien,
3. Transformation : métamorphose d'une chose en une autre,
4. Permutation : échange de position entre deux choses ou davantage,
5. Contradiction des lois de la nature : échapper à la gravité, par exemple, faire passer un solide à travers un autre, tirer beaucoup de choses ou de gens d'un contenant apparemment trop petit pour les avoir enfermés tous, et
6. Capacité motrice secrète : donner l'impression que des objets se déplacent d'eux-mêmes, une carte choisie sortant mystérieusement du jeu, etc."

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également :
- Le monde inverti (The Inverted World) – Christopher Priest (1974), présentation
- Futur intérieur (A Dream of Wessex) - Christopher Priest (1977), présentation

- La séparation (The Separation) - Christopher Priest (2002), présentation

Commentaires

Que la nouvelle année soit synonyme pour toi de Paix, Bonheur, Joie, Amour, Santé
Tous mes meilleurs voeux pour pour que tu passe une nouvelle année sensationnelle!
avec 365 jours de votes +5 de la part 365 blogueur, et cela durant 365 ans (rire)
Bonne année 2007
cordialement
Chris
http://www.bloguez.com/coupdecoeurcoupdeblues/

Écrit par : Chris | dimanche, 31 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.