mardi, 19 décembre 2006

Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert Anson Heinlein - 1966

bibliotheca revolte sur la lune

2075. La Lune est devenue une colonie pénitentiaire. La population est donc principalement composée pêle-mêle de prisonniers, d'opposats politiques et des descendants de ceux-ci. Evidemment nul besoin de barreaux pour garder les prisonniers, comment feraient-ils de toute façon pour fuir. Le seul lien existant avec le Terre est une catapulte qui sert à envoyer les céréales produits sur la Lune aux Terriens afin de combler le manque de nourriture y existant dû à la surpopulation. La production de céréales pour la Terre, qui se fait dans de gigantesques galeries souterraines, est la principale activité des habitants de la lune. La Terre, quant à elle, est dirigé par les « Nations Fédérées » et vit en paix, principalement dû à l’exploitation de ressources, dont les céréales, de la Lune. Mais les échanges entre la Terre et son satellite ne se font qu’en sens unique. Les uns sont exploités afin que les autres puissent vivre en paix. Des idées de révolte commencent alors à germer sur la lune. Ses habitants souhaitent l’indépendance et d’être traités en égal avec les Terriens.
Manuel Garcia O’Kelly, surnommé Man, est technicien en informatique sans la moindre perspective et intervient régulièrement sur Holmes, l’ordinateur numéro un qui gère toute la colonie lunaire. Par facilité, il l’appelle Mike. Ce dernier, peu à peu, prend de l’autonomie, de la personnalité et émerge à une conscience quasi humaine, et une relation amicale s’installe entre les deux. Bien que Mike puisse avoir accès à tous les réseaux, Man doit assurer un relais en assistant à une réunion de protestation contre l’exploitation de la lune faite par la Terre. La manifestation tourne au drame et Man, en fuyant, se trouve chargé de sauver et de cacher Wyoming Knott, une militante pour l’indépendance. Il fait, ainsi, ses premiers pas vers la révolte. N’ayant pas été identifié par la police, il reprend ses occupations. Mike lui confirmera plus tard que la colonie lunaire est promise à l’extinction si les exportations de céréales vers la Terre n’ont pas de contreparties. Man entre alors dans un processus de prise de conscience et de rébellion. Aidés de révolutionnaires chevronnés, de Mike qui peut tout contrôler, les habitants de la colonie sous la direction de Man, font sécession.
Mais la Terre ne va pas accepter aussi facilement cette sécession et de rudes combats vont attendre les révolutionnaires de la Lune.

Révolte sur la Lune est publié en 1966 et a obtenu le prix Hugo en 1967. Ce roman qui est une vaste réflexion sur la politique, l’histoire et la science est souvent considéré comme le meilleur roman de Robert Anson Heinlein. Ce roman le fera d’ailleurs passer pour un anarchiste, tant ses descriptions des différentes phases qui amènent une révolution, ainsi que son mode d’emploi pour qu’elle réussisse parfaitement. L’intrigue est parfaitement menée et les personnages, ainsi que leurs motivations, sont tous parfaitement décrits. Mais le plus intéressant sont les descriptions de cette société en pleine lunaire en pleine mutation, sa structure sociale et son fonctionnement, et son organisation de la révolution basée sur un réseau occulte utilisant quasi entièrement les technologies de l’information (téléphone, écoute, reconnaissance de la parole, synthèse imitant un locuteur, base de données, contrôle de systèmes à distance, planifications complexes, simulations, etc.). Mais Heinlein se concentre avant tout sur ces aspects organisationnels (un sixième environ du roman est d’ailleurs consacré à la conversation entre les révolutionnaires sur comment débuter leur révolte). Les batailles sont toujours rapportés sans être vécues par les commanditaires. Heinlein s’inspire d’ailleurs plus des révolutions communistes et castristes pour écrire ce roman, ce qui est conforté par l’utilisation de nombreux mots à consonance russe (tel la mention de la ville lunaire de Novy leningrad). Les allusions aux révolutions passées sont d’ailleurs nombreuses (p.ex. on apprend que Man est un 14 juillet). Il y décrit également avec beaucoup de génie pour l‘époque l’émergence d’une intelligence artificielle sur la base de nombreux ordinateurs interconnectés. La machine inventée par l’homme peut évoluer et même dépasser son maître.

Révolte sur la Lune de Robert Anson Heinlein est un réel chef-d’œuvre de science-fiction. Plus de quarante ans après sa publication que peu d’éléments ont vieilli.

Un must de la science-fiction.

A lire absolument.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr    -  PRICEMINISTER.com

Voir également :
Marionnettes humaines (The Puppet Masters) - Robert A. Heinlein (1951), présentation
- En terre étrangère (Stranger in a Strange Land) – Robert A. Heinlein (1961), présentation
Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress) - Robert A. Heinlein (1966), présentation

Les commentaires sont fermés.