mardi, 25 avril 2006

L'homme démoli (The Demolished Man) - Alfred Bester - 1951

Au 24e siècle l'humanité a développé la télépathie. Celle-ci s'exprime à degrés divers chez certaines personnes, nommés les Esters, dû à un trait génétique héréditaire. Ceci a fortement changé la société. Plus aucun meurtre n'a été commis depuis plus de 70 ans dû à la présence de ces Esters qui savent lire les pensées de ceux qui préméditent ou qui ont déjà commis un crime.

L'histoire débute avec Ben Reich, riche patron de l'une des plus importantes multinationales existantes, qui va réaliser l'impossible dû à un plan extrêmement rusé: tuer Craye D'Courtney, son plus grand rival. Cependant le préfet de police Lincoln Powell, un Ester, va directement suspecter Reich et va tout mettre en oeuvre pour confondre le criminel et le soumettre à la peine capitale: la démolition. Mais Ben Reich a également un autre ennemi, bien plus puissant d'ailleurs, un homme sans visage qui semble le traquer à travers ses rêves...

Alfred Bester était fortement attiré par la psychologie freudienne. Les télépathes servent ici à Bester à analyser l'intérieur de la psyché de ses personneges. L'identité, l'égo, le soi, le sub-conscient tout s'y retrouve dans une grande logique et de façon tout à fait crédible. Le thème de la télépathie était d'ailleurs souvent repris par les auteurs de science-fiction des années cinquante à soixante. L'homme démoli en a été l'un des précurseurs. Mais ce roman est aussi un pur polar de type Columbo: le lecteur connaît le meurtrier, les détails du meurtre et suit l'enquête menée par la police afin d'élucider le mystère. L'écriture de cette intrigue haletante est très travaillée, les personnages fouillés, et le tout menant à un dénouement impressionant, voire horrifique, qui se déroule à l'intérieur des songes de Ben Reich.

Donc un polar futuriste et psychologique, une oeuvre exceptionelle devenue un grand classique de la littérature de science-fiction. A (re-) découvrir!

Alfred Bester a écrit L'homme démoli en 1951 et a été recompensé par le premier Hugo Award de l'histoire, qui est aujourd'hui le plus prestigieux prix littéraire récompensant les oeuvres de science-fiction. Le roman, il l'a dédié à Horace Leonard Gold, éditeur du célèbre magazine de science-fiction Galaxy, qui a d'ailleurs largement contribué à l'écriture notamment en modifiant le titre qui à la base était: Démolition!.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

00:20 Écrit par Marc dans Bester, Alfred | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alfred bester, science-fiction, romans policiers, thrillers, litterature americaine | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Oui J'ai lu ce livre il y a très longtemps. Je l'avais bien aimé. Il se démarquait des "space opéra" en vogue à l'époque par son intelligence et sa vision du futur.

Écrit par : Fantasio | jeudi, 13 mars 2008

Les commentaires sont fermés.