vendredi, 10 mars 2006

La Douane de mer - Jean d'Ormesson - 1993

"Le 26 juin, un peu avant midi, il m'est arrivé quelque chose que je n'oublierai plus : je suis mort."

Imaginez un être, un esprit, venu d'une lointaine galaxie, de la planète Urql p.ex., et qui a pour seule mission de rédiger un rapport sur la Terre et ses habitants. Pour guide, il rencontre Jean d'Ormesson appelé O, pur esprit étant donné qu'il vient de décéder à la Douane des mers, qui va essayer de tout lui raconter. Cependant il n'est pas facile de comprendre les hommes. Donc trois jours durant, O va tout résumer à l'usage des gens d'Urql qui ont le malheur d'ignorer que l'homme est le centre de tout.

Véritable puits de culture pleins d'histoires et d'anecdotes, La Douane de mer mène allègrement son lecteur à travers l'espace et le temps, à la découverte de notre planète, de notre histoire et de notre vie finalement. Et d'Ormesson nous entraîne avec un enchantement, une passion inégalée, pour cette histoire qui nous fait revivre, avec un penchant compréhensible d'Ormesson envers la littérature et l'art. Le tout est savant, philosophique et souvent comique, plein de poésie et aussi d'amour, envers l'homme malgré ses torts et travers, mais surtout envers sa bien-aimée Marie, en laquelle finalement tout se résume.

La Douane de mer donne une vision unique du monde, à découvrir absolument!


Voir également:
- Une fête en larmes - Jean d'Ormesson (2005), présentation
- Une fête en larmes - Jean d'Ormesson (2005), citation

23:35 Écrit par Marc dans Ormesson, Jean d' | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jean d ormesson, litterature francaise, romans philosophiques, venise | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

la douane de mer un chef d'oeuvre absolu, mettant en scène l'homme, infiniment petit et infiniment grand, avec sa logique illogique et son obstination déroutante à travers les siècles pour pérenniser l'espèce avec barbarie et amour...

Écrit par : Müller | samedi, 15 mars 2008

Les commentaires sont fermés.