mardi, 18 octobre 2005

Loterie solaire (Solar Lottery) - Philip Kindred Dick - 1955

Toute la société est régie par un grand jeu de loterie, que ce soient les comportements sociaux ou politiques. Tout est établi sur des stratégies identiques à celles du poker. Pour éviter d'être gouverné par la duperie et le mensonge, on a inventé le Minimax : désormais, c'est le hasard qui désignera le Meneur de Jeu, c'est-à-dire le dirigeant de la société. La position n'est pas pour autant de tout repos, car des assassins sont officiellement désignés pour l'abattre. Ce qui est logique, dans la mesure où cela empêche à des idiots et incapables de rester longtemps au pouvoir (ils se feront vite tuer). C'est probablement ce qui va arriver à Cartwright, l'inconnu qui vient d'arriver à ce poste et dont l'esprit est obsédé par une expédition destinée à découvrir une dixième planète dans le Système Solaire (la conquête de cette mystérieuse planète est la partie la moins réussie du livre).

Hélas le contexte général du roman est peu crédible. On ne croit pas trop à cette société régie par le hasard, malgré les efforts de Philip K. Dick, qui semble pour son premier roman que très peu à l'aise. Malgré tout l'ensemble reste assez divertissant.


Voir également:
- Seconde variété (Second Variety) - Philip Kindred Dick (1953), présentation
- Le Maître du haut château (The Man in the High Castle) - Philip Kindred Dick (1962), présentation

17:34 Écrit par Marc dans Dick, Philip K. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : science-fiction, philip k dick, philip kindred dick, litterature americaine | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Le hasard ne fait pas tjs bien les choses! Pas le meilleur Dick en effet mais bon il était encore jeune! ;-)

Écrit par : E1006Au12 | vendredi, 18 novembre 2005

Les commentaires sont fermés.